semaine 36 juste avant il y avait un plafond

Publié le par isa

 

Période 5

objectif général: s'approprier le langage, découvrir l'écrit

semaine du 14 Juin 2011

 

 

Le livre de la semaine 36 :

juste avant il y avait un plafond

 

Résumé : C'est l'histoire d'un petit garçon qui raconte comment tous les soirs après s'être couché le plafond de sa chambre disparaît pour laisser entrer toutes sortes de créatures étranges qui peuplent ses nuits et dont il ne se préserve qu'en allant dormir dans le lit de ses parents.

 

Pourquoi ce livre ?: Le choix du livre est d'abord dicté par le mystère universel de la disparition du plafond dans nombres de chambres d'enfants, cette maison (ou cet appartement) si sûre, si solide se révèle devenir menaçante lorsque les lumières s'éteignent, comment savoir si le plafond a réellement disparu ?

Ensuite, l'histoire permet un travail sur le temps et la notion de chronologie ( avant-après)

 

Objectifs spécifiques et compétences :

 

s'approprier le langage et découvrir l'écrit: Syntaxe : récits individuels du voyage de la marionnette de classe ( choisir collectivement un titre au livre de récits).

Lexique : dessin sous la dictée entre élèves à partir des images du livre.

Évaluation reconnaissance de son prénom parmi tous ceux de la classe + écriture du prénom.

percevoir, sentir, imaginer, créer : réalisation d'une oeuvre inspirée de « La villa R » de Klee ( à réaliser sur deux semaines), dessin d'une maison (sans modèle) inspirée par l'imaginaire de l'élève.

 

agir et s'exprimer avec son corps:cycle course d'orientation fiche 4 parcours d'orientation.

 

devenir élève:coopérer dans un petit groupe pour le dessin sous la dictée.

 

découvrir le monde: se repérer dans l'espace: se repérer dans l'espace de l'école ( orientation), structuration du temps: notions avant -après avec les images séquentielles.

 

Déroulement:

 

Semaine écourtée de trois jours.

L'organisation du dessin sous la dictée entre élèves peut être celle-ci, la classe partagée en petits groupes de trois élèves , chaque jour de la semaine ( c'est à dire 3) un élève du groupe fait dessiner ses copains en décrivant l'image qu'il a en sa possession. Il ne montre pas son image mais décrit ou raconte l'histoire, les deux autres élèves dessinent selon les informations données. Il est donc important de ne pas changer les groupes de manière à ce que tous les élèves passent à la description de l'image. L'aménagement de la classe peut-être revue de manière à favoriser la discussion entre élèves sans être perturbée par un groupe voisin.

 

Les élèves répètent à différents moments leur poésie à dire pour leur papa, le dessin de la maison peut-être utilisé pour décorer une jolie carte pour eux.

 

Regroupement 1 avant la récréation( 9h30-9h45):

 

mardi : Vingt-et-quatrième récit puis tirage au sort. L'enseignant signale aux élèves qu'ils arrivent au bout des récits et qu'il va falloir envisager la réalisation de la couverture du livre définitif, comme tous les livres, celui-ci va devoir avoir un nom, ou plus exactement un titre. Il demande aux élèves de réfléchir à ce titre qui doit expliquer ce qu'il y aura dans le livre.

 

jeudi : Vingt cinquième récit puis tirage au sort. L'enseignant demande s'il y a des propositions de titre, il les note.

 

vendredi: Vingt sixième récit puis tirage au sort. L'enseignant demande s'il y a de nouvelles propositions de titre, il veut que les élèves choisissent, chacun leur tour , ils sont invités à désigner le titre qu'ils préfèrent. L'enseignant comptabilise les votes puis demande au groupe de compter avec lui pour savoir quel sera le titre choisi.

 

Ateliers avant la récréation ( 9h45-10h):

 

N°1 S’approprier le langage 

«  Je dicte un dessin sous la dictée»

 

Objectif : travail du langage en description d'images et récit.

Compétence visée :  se faire comprendre des autres.

Support  : feuille A4 pour ceux du groupe qui dessinent

Matériel :une image du livre pour celui qui fait dessiner les autres

Consigne :   «  Mathieu a une image du livre que nous ne voyez pas, il va vous raconter ce qu'il voit et vous allez dessiner ce qu'il décrit, comme nous faisions quand c'était moi qui racontais»

 

fiche à télécharger des images du livre

 

attention le premier matin, le groupe n'aura pas pris connaissance du livre ( seulement après la récréation), il s'agira donc pour les premiers de décrire une image qu'ils ne connaissent pas. 

 

 



 

 

 

 

 

Regroupement 2après la récréation (10h30-10h45):

 

 

mardi : Présentation du livre de la semaine « Juste avant il y avait un plafond», l'enseignant propose d'observer la couverture et de répondre à la question « Juste avant quoi ? », autrement dit que s'est -il passé dans cette histoire, qu'est-ce qu'un plafond, qu'y a -t-il à la place du plafond ….. L'enseignant propose que les élèves fassent des hypothèses sur le livre.

Puis lecture du livre. A nouveau question: « Le plafond a-t-il vraiment disparu dans le noir, comment savoir si un plafond est toujours là quand il fait nuit ? ».

 

jeudi: Lecture du livre « Juste avant il y avait un plafond ». L'enseignant propose de vérifier l'hypothèse de mardi. Il faut aller dans une pièce où il est possible de faire le noir et équipés de matériel type manche à balai ou long bâton, les élèves vont vérifier si le plafond est toujours là malgré la nuit. Expérience collective.

 

vendredi: Avant la lecture , l'enseignant demande que les élèves rappellent ce qu'ils ont fait la veille et si leur hypothèse est vérifiée. Lecture du livre « Juste avant il y avait un plafond ». L'enseignant demande qui a raison dans l'histoire: le petit garçon qui pense qu'il n'y a plus de plafond ou les parents qui disent qu'il imagine qu'il n'y a plus de plafond.

Lecture du cahier de liaison.

 

Ateliers après la récréation et après la sieste:

 

N°1S'approprier le langage/découvrir l'écrit

 

«  Je reconnais  mon prénom , d’autres prénoms et j’essaie d’écrire mon prénom»

 

Objectif : évaluation

Compétence visée :  reconnaitre des prénoms et écrire  son prénom en majuscules d’imprimerie.

 Matériel : fiche d’évaluation + cahier des prénoms ( en cas de besoin)

Consigne : « Tu cherches ton prénom, tu mets une gommette sur son carré, puis tu me dis tous les prénoms que tu reconnais, si tu n’y parviens pas, je te laisse chercher dans le cahier des prénoms, enfin tu essaies d’écrire ton prénom avec ta carte ou des lettres de ton prénom ou une lettre, sinon tu colles ton étiquette».


Fiche à télécharger

 

 

La présence de l’enseignant ou d’un adulte est nécessaire pour valider la réussite ou non de chaque élève.

 

 

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je dessine une maison sans modèle»

 

Objectifs : travail du dessin de la maison.

Compétence visée :  utiliser le dessin comme moyen de représentation.

Support  : carte bristol

Matériel :feutres

Consigne : « Tu as appris à dessiner des maisons, tu vas maintenant dessiner une maison comme tu sais le faire et sans modèle»

 

 N°3Découvrir le monde

«  Je range des images dans l’ordre de l’histoire »

 

Objectif : structuration du temps.

Compétence visée :  approche des images séquentielles (3)

Matériel :  feuille photocopiée + images à ranger.

Consigne : « Tu regardes les images  , du livre et tu les ranges dans l’ordre comme si tu racontais l’histoire, en commençant à gauche prés de la flèche ».

 

Un élève reformule la consigne.  

Fiche à télécharger



 

N°4 Percevoir,sentir, imaginer, créer

«  Je peins ma villa et j'écris mon initiale comme Mr Klee»

 

Objectif : plastique : développer sa perception des compositions, inspiration mouvement « Blaue reiter » artiste présenté : Paul Klee , notion: reproduction

 Compétence visée : tirer partie des   ressources expressives d’un procédé (  inspiration de la composition du peintre).

Support  : grande feuille

Matériel :  gouaches de l'oeuvre

Consigne : « Tu peins une maison comme Mr Klee puis tu ajoutes ton initiale en grand ».

 

 

 

villa r klee

 

 

Commentaires et conseils:

 

Le travail autour du livre prépare l'évaluation compréhension de texte qui sera faite la semaine prochaine, il est donc important d'expliciter l'histoire.

Ce livre décode de manière intelligente le processus psychique qui se met en place dans la peur du noir chez l'enfant.

En effet, la peur du noir est indissociable de l'acte de séparation. Le noir vient dire que l'enfant est séparé mais par ailleurs le noir constitue un magma inséparable où tout perd son nom. L'enfant se retrouve sans limites, il invente des formes pour mettre des limites. Il se dit: « Rien ne peut être identifié, y compris moi, je perds mon identité, donc je crée des objets terrifiants ».

On dit que la peur vient avec le langage, ce n'est pas la nuit qui terrifie mais la menace sur l'identité qui fait peur toujours à des étapes de la vie.

Symboliquement vérifier que le plafond existe toujours dans le noir permet de rassurer même si la peur est un indice essentiel dans le développement de l'enfant et que certaines peurs sont même des indicateurs de bonne santé psychique comme la peur du voleur vers 8 ans.

 

Liens à retrouver:

 

Langage et récits ( pour trouver tous les détails)

 

fiches proposées par les collègues sur ce livre.

photos de réalisations faites dans les classes.

Publié dans langage 2011

Commenter cet article

Valerie 93 08/06/2011 20:34



J'ai découvert un album qui rapproche le thème du loup et de la maison c'est "la maison de loup" éditions du Rouergue de H. Paris: il est vraiment drôle dans sa recherche de sa maison!!


Voilà bonne lecture!



isa 09/06/2011 10:45



Merci Valérie, je l'ajoute ici