semaine 7 petit doux n'a pas peur

Publié le par isa

 

Période 1

objectif général: devenir élève

semaine du 11 Octobre 2010

 

 

Le livre de la semaine:

 

petit doux n'a pas peur

Résumé : Petit Doux a un copain Gros Loup qui est plus grand que lui, ils jouent ensemble mais parfois Gros Loup se montre méchant avec Petit Doux et le menace . Malgré cela un jour, Petit Doux décide ne plus se laisser faire et va dire à tout le monde combien Gros Loup peut être méchant.

 

Pourquoi ce livre ?: Après avoir été centrés sur ce qui se passe dans la classe, il est temps d'aborder le monde extérieur et pour des petits de l'école maternelle, celui-ci est représenté par la récréation. La confrontation aux grands de la cour n'est pas sans occasionner des craintes et parfois de la maltraitance. C'est le sujet du livre. L'occasion est donnée de dire que pour se faire comprendre et se défendre, il faut savoir demander de l'aide.

Ce livre va rencontrer un très grand succès auprès de vos élèves, il y a de fortes résonances et vous pourrez constater qu'il plaît beaucoup aux élèves particulièrement difficiles.

 

Objectifs spécifiques et compétences disciplinaires:

 

devenir élève: se faire comprendre pour se défendre: demander de l'aide,

agir et s'exprimer avec son corps: cycle eps et albums «  Je lutte comme Petit Doux  » fiche 7

s'approprier le langage et découvrir l'écrit: mise en place de l'utilisation des étiquettes prénoms,répéter une formulation sur le modèle de l'adulte: «  Moi c'est …. » demander à l'adulte, désigner les parties de son corps.

percevoir, sentir, imaginer, créer : peindre en se réappropriant les différents outils et techniques utilisés selon une inspiration de Georges Mathieu et choisir une trace pour décorer son imagier ( couverture),apprentissage du dessin .

découvrir le monde: -

 

Déroulement:

 

Cette semaine , la mise en place de l'utilisation des étiquettes prénoms se fait grâce aux photos. L'enseignant présente aux élèves le tableau des étiquettes où chacun a une petite pochette avec sa photographie. Il distribue à chacun son étiquette prénom afin qu'il la manipule, puis par petits groupes , les élèves vont ranger leur étiquette à leur place , c'est à dire dans leur pochette.

 

Le livre de la semaine va servir de support au bilan langage de la semaine prochaine, il est donc important de le lire à de nombreuses reprises, ce qui ne devrait pas poser de problèmes tant les élèves l'aiment.

 

 

 

Regroupement 1 avant la récréation( 9h30-9h45):

 

lundi :L'enseignant donne à Dalma son étiquette prénom et lui dit qu'il en a besoin pour marquer son travail. Dalma est tout content et commence à regarder ce mot, il demande pourquoi on sait qu'il y a écrit Dalma. L'enseignant explique que les lettres ( D-A-L-M-A) sont accrochées ensemble et qu'elles font Dalma quand on les lit. L'enseignant demande aux élèves s'ils aimeraient avoir une étiquette comme Dalma. Il leur distribue. Chacun peut regarder son étiquette et celle de son copain. Puis ils vont les ranger à leur place dans leur pochette où se trouve leur photo. Ils en auront d'autres.

 

mardi : Dalma veut voir s'il a encore des étiquettes dans sa pochette. L'enseignant l'autorise à aller en chercher une. Dalma dit qu'il y a écrit « moi », l'enseignant dit qu'il y a écrit « Dalma ». Dalma dit : «  Moi, c'est Dalma ». L'enseignant propose que chacun répète comme Dalma: «  moi c'est Julien ou Léa …. » chacun son tour.

 

jeudi : Dalma a apporté un dessin , c'est un gribouillis.Il dit : «  C'est moi ». L'enseignant demande si on le reconnaît, pourquoi on ne reconnaît pas Dalma ? Il propose de dire les parties du corps et que le groupe dise s'il les voit sur le dessin de Dalma, puis ensuite que chacun montre les parties désignées par l'enseignant: «  Montrez moi, votre nez, vos bras …. » Ensuite , il propose que Dalma colle son étiquette-prénom sur son dessin.

 

vendredi: L'enseignant montre les dessins des élèves avec leur étiquette-prénom, il indique que dessiner permet de montrer, que dans le dessin on voit des choses qui existent, que cela s'apprend et qu' à l'école ils sont là pour le faire.

 

Ateliers avant la récréation ( 9h45-10h):

 

N°1 S’approprier le langage

«  Je parle avec l’aide de mon album langage»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation, travail en petit groupe.

Compétence visée : comprendre qu’on s’adresse à lui, rappeler en se faisant comprendre un évènement vécu.

Support  : album langage

Matériel : photocopies des photos prises en EPS.

Consigne : « Tu retrouves ta photo ,nous la collons dans ton album et tu me dis ce que tu vois, j’écris tout ce que tu dis  »

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer , créer

«  Je peins»

 

Objectif : plastique : développer sa perception des graphismes, mouvement : l'abstraction lyrique, artiste: Georges Mathieu, notion: dynamisme

Compétences visées : expérimenter les divers instruments.

Support  : grande feuille individuelle

Matériel : gros pinceaux, longs pinceaux, gants, bâtons, gouaches de différentes couleurs+ ½ feuille A4 pour trace.

Consigne : « MrMathieu peignait avec tous ces instruments et il se servait aussi de ses doigts, il pouvait aller très vite, je te propose de peindre avec ce que tu veux, quand tu penses que tu as fini, tu prends ta petite feuille et tu choisis le morceau de ta peinture que tu veux garder en trace dans ton cahier de liaison»

L'élève prend sa petite feuille et l'applique sur sa peinture, il appuie et frotte avec sa main puis il décolle et observe la trace de sa peinture obtenue.

Comme pour le travail sur Marden, les élèves peuvent recommencer plusieurs fois leur grande peinture sur des feuilles différentes.

 georges mathieu 1-copie-1

 

 

Regroupement 2 après la récréation (10h30-10h45):

 

lundi : retour au calme en faisant le grand silence puis comptine ou chanson. Lecture du livre de la semaine «  Petit Doux n'a pas peur ? »(L'enseignant l'a déjà lu en EPS).L'enseignant demande à qui Petit Doux va dire ce que Gros Loup lui a fait. « Et vous, quand quelqu'un vous embête, comment faites vous ? ».

 

mardi : retour au calme en faisant le grand silence puis comptine ou chanson. Lecture du livre de la semaine «  Petit Doux n'a pas peur ? » L'enseignant demande si ici à l'école , il y a des grands qui embêtent. Comment faire ?

 

jeudi : retour au calme en faisant le grand silence puis comptine ou chanson. Lecture du livre de la semaine «  Petit Doux n'a pas peur ? » L'enseignant propose de jouer, il y a un enfant qui en embête un autre et celui-ci va demander de l'aide à la maîtresse. Cette petite scénette est rejouée autant de fois que le groupe est réceptif. Les élèves s'entraînent à demander de l'aide. Ils peuvent répéter sur le modèle de l'enseignant.

 

vendredi:retour au calme en faisant le grand silence puis comptine ou chanson. Lecture du livre de la semaine «  Petit Doux n'a pas peur ? » L'enseignant résume: quand des personnes nous embêtent , il faut demander de l'aide. Dans la cour de récréation, il faut demander de l'aide aux adultes et ne jamais accepter de se faire maltraiter. Lecture du cahier de liaison.

 

Ateliers après la récréation et après la sieste:

N°1 Découvrir l'écrit

 «  Je m’entraîne à coller mon étiquette prénom»

 

 Objectif : approche de la reconnaissance de son prénom.

Compétence visée :  être capable d’aller chercher son étiquette prénom et de la coller sur sa feuille.

Matériel :  feuille photocopiée + pot de colle + pinceau+ les étiquettes prénoms sont dans le tableau ( voir ici).

Consigne : « Tu vas chercher ton étiquette prénom que tu colles dans une case, tu recommences pour toutes les cases ».

 

fiche à télécharger

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer , créer

«  Je peins»

 

Objectif : plastique : développer sa perception des graphismes, mouvement : l'abstraction lyrique, artiste: Georges Mathieu, notion: dynamisme

Compétences visées : expérimenter les divers instruments.

Support  : grande feuille individuelle

Matériel : gros pinceaux, longs pinceaux, gants, bâtons, gouaches de différentes couleurs+ ½ feuille A4 pour trace.

Consigne : « MrMathieu peignait avec tous ces instruments et il se servait aussi de ses doigts, il pouvait aller très vite, je te propose de peindre avec ce que tu veux, quand tu penses que tu as fini, tu prends ta petite feuille et tu choisis le morceau de ta peinture que tu veux garder en trace dans ton cahier de liaison»

L'élève prend sa petite feuille et l'applique sur sa peinture, il appuie et frotte avec sa main puis il décolle et observe la trace de sa peinture obtenue, il peut recommencer plusieurs fois.



 

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer

 

 «  Je dessine»

 

 Objectif : apprentissage du dessin

Compétence visée :  se familiariser par l’écoute et l’observation avec la forme d’expression qu’est le dessin.

Matériel :  feuille A4 + pot de feutres + craies+ crayons de couleurs + crayons à papier.

Consigne : « Tu dessines avec tous les crayons que tu veux, tu t’entraînes pour apprendre à dessiner , tu peux dessiner Petit Doux ».

 

 

 

 

Commentaires et conseils:

 

Après le travail sur l'identité fille-garçon  , le passage à l'identité par l'étiquette prénom (amorcé par la carte de présence où la photo est encore une trace concrète) les élèves accèdent à leur individualité abstraite. Ce petit mot est moi, et quelque soit la façon dont il est écrit : par la maîtresse, à l'ordinateur, en grand , en petit, il ne change pas. Cette irréversibilité des choses, cette permanence est un point important que l'enfant doit découvrir , y compris si petit. Cela doit l'aider à l'accepter car certains enfants refusent cette irréversibilité qui met des limites et qui sépare. On les retrouve en échec orthographique, ils veulent continuer à mettre du réversible.

 

La proposition de dessiner Petit Doux n'est qu'une suggestion pour venir appuyer l'idée que dessiner c'est représenter, bien entendu, les élèves vont faire ce qu'ils peuvent et les dessins diront qu'il y a un apprentissage à prévoir.

 

Liens à retrouver:

étiquettes prénoms

 

progression de l'apprentissage du prénom chez Florence 

 

fiches proposées par les collègues sur ce livre.

photos de réalisations faites dans les classes.

 


Publié dans devenir élève 2010

Commenter cet article

Flavie 04/10/2010



Bonsoir Isa,


Je vois que l'atelier "Je peins" est le même que la semaine précédente.


Est-ce dans le but de faire passer tous les élèves deux fois, ou alors parcequ'ils ne passent pas tous la première semaine ?



Flavie 04/10/2010



D'accord , c'est bien ce que je pensais.


Et pour les élèves ce n'est pas trop rébarbatif ?



alain 04/10/2010



Bonsoir Isa,


Dans les ateliers proposés, ne pourrait-on pas en coupler deux: à savoir, dessiner Petit Doux et venir ensuite coller son étiquette sur le dessin ( avec un emplacement approprié ) en
allant la chercher? En répétant cela sur 2 semaines, il me semble que cela serait moins "rébarbatif" que de consacrer uniquement un atelier à la répétition " je vais chercher mon étiquette 5 fois
puis je la colle". Par contre, refaire un deuxième passage à l'atelier peinture + trace me semble indispensable et je l'avais prévu avec un affichage des traces collectif. Pour ma part, je
consacrerai un troisième atelier à de la manipulation et motircité fine: activités type "Montessori" avec le "brevet pinces à linge" autour d'un Cd et manipulation de différentes pinces ( à
glaçons, à cornichon"=s ...) pour attraper de petits objets ( type boules cotillons) et les déposer dans un bac à glaçons. Cet atelier sera libre avec exploration sur 2 semaines.


Bonne soirée



joejoe 21/09/2011



Bonjour,


 


je vous écris pour vérifier quelque chose. vous parlez vraiment de "Petit doux n'a pas peur" quand vous dîtes que l'histoire traite des récréations difficiles? Parce que pour l'avoir lu, je
trouve votre interprétation surprenante....



maud 22/09/2011



tu n'es absolument pas obligé de parler de la violence faite par un adulte sur un enfant car oui en effet c'est le thême du livre c'est même l'inceste qui
y est traité.


Non on dit juste qu'un plus grand n'a pas le droit de faire du mal à un plus petit. tu n'es pas obligé(e) de lire plus loin. Je sais que l'année dernière j'avais
juste insisté sur le fait que si quelqu'un n'importe qui même les parents faisait du mal à un petit il fallait venir me le dire que nous les maîtresses étions aussi là pour les protéger. c'est
tout pas plus.


les enfants sont très receptifs à la violence qu'ils peuvent subir. et si le "long nez poilu" nous heurte par exemple car nous savons exactement ce qu'a voulu dire
l'écrivain pour les enfants c'est 1° degré. 



joejoe 22/09/2011



Oui enfin c'est quand même un peu détourner le sens du livre. quand je lis l'interprétation de ce blog qui passe de l'inceste à "la cour de recré c'est dur", je me dis que c'est un raccourci
dérangeant. Autant prendre un autre exemple si c'est pour soustraire l'oeuvre de sa substance.


 


C'est comme si je montrais "les chiens de paille" à des cp en leur disant "vous voyez, si les cm2 vous embêtent, il vaut mieux le dire avant que ça ne dégénère".



lorette 13/06/2012


Bonjour Isa,j'ai découvert votre blog seulement hier et j'avoue que je suis fascinée par tout ce travail,cette réflexion.


Tout cela me booste et m'inspire pour ma future rentrée avec des tps-ps (j'apréhende...).


Pouriez vous m'éclairer sur votre organisation matérielle:lescomptines,chansons,évènements de la classe sont rangés où?Y at'il un dossier de travail?


J'aimerai être au point pour mes commandes.


Merci encore pour ces précieux conseils.