semaine 9 la petite poule rousse

Publié le par isa

 

Période 2

objectif général: agir et s'exprimer avec son corps

semaine du 4 Novembre 2010

 

 

Le livre de la semaine:

 

poulerousse

Résumé : Personne ne veut aider la petite poule rousse à planter des graines, à faucher le blé, à le battre et à le moudre. Les animaux se montrent paresseux, ils n'ont pas envie de se donner du mal pour rendre service à la petite poule rousse. Mais, au moment de manger le pain, tous désirent en profiter,  la petite poule rousse va leur donner une leçon de vie et n'en faire profiter que ses petits poussins.

 

Pourquoi ce livre ?: Le thème de la période est entraide et solidarité, il est donc question de comprendre de quoi il s'agit et de s'interroger sur la nécessité de le faire. Qu'auraient fait les élèves à la place des animaux du livre ? Et la petite poule rousse a-t-elle eu raison de ne pas partager ? Ce livre est donc un déclencheur, en partant d'une situation de non-solidarité, d'individualisme , il est intéressant de se demander : faut-il s'entraider ?

 

Objectifs spécifiques et compétences disciplinaires:

 

agir et s'exprimer avec son corps: cycle jeux collectifs fiche 2 (2007-2008) « le jeu des transporteurs »

devenir élève: apprendre à coopérer en participant à des jeux, remercier la personne qui donne ( échange des gâteaux)

s'approprier le langage et découvrir l'écrit: utiliser le « je » pour parler de soi ( moi je donne mon gâteau à ….), nommer les autres élèves, répéter les mots après écoute ( aider), désigner les parties de son corps ( mains), imaginer collectivement une histoire différente.

percevoir, sentir, imaginer, créer : la trace ronde à la manière de Marcelle Loubchansky, dessin de son gâteau.

découvrir le monde: découvrir le vivant: découvrir les parties du corps, les règles d'hygiène , découvrir la matière: réalisation de gâteaux individuels, découvrir les formes: le rond du gâteau.

 

Déroulement:

 

Retrouvailles après les vacances, l'enseignant n'oublie pas d'accueillir ses petits élèves de manière individualisée, un petit mot pour chacun afin de les intégrer de nouveau au groupe classe.



La confection du gâteau est organisée de façon que chacun agisse, c'est pourquoi les mesures des ingrédients sont divisées, chaque élève a un bol pour fabriquer sa pâte à gâteau, il suit les instructions données par la marionnette. L'enseignant aura au préalable compté et trouvé des récipients doseurs correspondant aux quantités nécessaires à une seule personne ( exemple: un bouchon de sucre, deux couvercles de farine …..selon sa recette)





 

Regroupement 1 avant la récréation( 9h30-9h45):

 

jeudi :Dalma a apporté un petit gâteau rond. L'enseignant lui demande ce qu'il compte en faire. Dalma dit que c'est pour lui car c'est lui qui l'a fait tout seul. L'enseignant lui dit: «  Personne ne t'a aidé ? ». Dalma dit que si, c'est son grand frère qui l'a aidé en lui expliquant comment faire, mais maintenant il sait .L'enseignant demande aux élèves s'ils savent comme Dalma faire un gâteau. Selon les réponses, l'enseignant propose que Dalma explique comment faire un gâteau comme lui. Il dit qu'il faut se laver les mains, et veut que les élèves montrent leurs mains, il explique que on ne peut pas faire un gâteau sans les mains.

 

vendredi: Dalma a refait un gâteau avec son frère et il veut bien le partager avec tous les élèves. L'enseignant propose plutôt que chacun offre son gâteau à un copain en disant: «  Moi je donne mon gâteau à ... » . L'enseignant distribue les gâteaux réalisés la veille et chacun son tour les enfants se distribuent leurs gâteaux. C'est Dalma qui commence, celui qui reçoit le gâteau dit à qui il donne et ainsi de suite. Celui qui reçoit doit dire Merci. De nouveau, Dalma fait remarquer qu'ils ont besoin de leurs mains pour donner.

 

Ateliers avant la récréation ( 9h45-10h):

 

N°1 Découvrir le monde (Jeudi)

«  Nous préparons la pâte pour le gâteau».

 

Objectifs : fabriquer un gâteau sablé individuel , manipulation de la matière , faire ensemble.

Compétence visée :  suivre une recette donnée par la marionnette, agir sur la matière et observer.

Matériel :ingrédients pour la pâte à diviser en part individuelle :1 verre de sucre, 2 ½ verres de farine, 1 œuf ( peut être cassé et pris en cuillérée), 150g de beurre, 1 pincée de sel ( pour 12 sablés de 8 cm de diamètre) + bol individuel par élève.

Consigne : « Nous allons faire la pâte nécessaire à nos sablés, Dalma nous dit ce que nous devons mettre dans notre bol puis nous mélangeons».

 

Tous les élèves ont un bol individuel, les ingrédients sont apportés au fur et à mesure de la recette sur la table de chaque groupe, l'enseignant avec l'aide de l'ATSEM ont facilité au maximum le travail de chacun ( exemple: chaque élève a un couvercle à remplir de farine en prenant dans un bac central à l'aide d'une petite cuillère ...)

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer (Vendredi)

«  Je dessine mon gâteau»

 

Objectif : apprentissage du dessin.

Compétence visée :  utiliser le dessin comme moyen de représentation, graphisme du rond.

Matériel :  feuille A4 + pot de feutres+

Consigne : « Tu dessines ton gâteau ».

 

 

 

Regroupement 2 après la récréation (10h30-10h45):

 

 

jeudi : Lecture du livre de la semaine «  La petite poule rousse » L'enseignant demande aux élèves pourquoi les animaux n'ont pas voulu aider la petite poule. Et vous qu'auriez vous fait ? Et la petite poule, pourquoi n'a-t-elle pas voulu partager son pain ?

 

 

vendredi:Lecture du livre de la semaine «  La petite poule rousse » L'enseignant demande d'imaginer l'histoire si les animaux avaient accepté d'aider. On reprend le livre et on change les réponses, ils mangent tous ensemble. Est-ce que c'est mieux ? L'enseignant donne le mot : « s'entraider » et explique. Faut-il s'entraider ? Lecture du cahier de liaison.

 

Ateliers après la récréation et après la sieste:

N°1 Percevoir, sentir, imaginer, créer /Découvrir le monde (Jeudi)

«  Je fais et décore mon gâteau».

 

Objectifs : fabriquer un gâteau sablé individuel pour chacun.

Compétence visée :   modelage de la matière  .

Support  :1 feuille de papier sulfurisée par enfant avec son prénom.

Matériel :le morceau de pâte fait précédemment + morceaux de noix+ vermicelle coloré + copeaux de chocolat et autres idées pour décorer ….

Consigne : « Tu étales ton morceau de pâte pour faire un sablé rond puis tu le décores : tu choisis ce que tu veux pour le décorer».

 

Les gâteaux sont ensuite apportés dans le four  et cuits puis conservés dans une boîte.

Tous les élèves travaillent en même temps.

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer (Vendredi)

«  Je peins mon gâteau »

 

 Objectif : travail autour de la représentation du gâteau c'est à dire la figure ronde, observation d'une oeuvre où la figure ronde est isolée, artiste: Marcelle Loubchansky, notion : la forme.

Compétence visée : expérimenter les divers instruments et procédés du dessin. 

 Support  : grande feuille blanche + petites feuilles pour essais.

Matériel :  couvercle, bouchons, boîtes rondes, cube, épingle, morceau de bois ...+ gouaches .

Consigne : «Tu regardes les objets qui sont là , tu peux t'en servir pour faire des traces en mettant de la peinture dessus puis en appuyant sur ta petite feuille. Tu essaies de trouver celui qui va te permettre de faire un rond, ce rond pourrait ressembler à un gâteau,  quand tu regardes la peinture de Mme Loubchansky , tu te dis "c'est quoi ce rond ?". Quand tu as trouvé ton objet , tu fais un rond qui sera tout seul sur ta grande feuille et qui pourrait représenter ton gâteau».

 


 loubchansky

 

 explications dans commentaires et conseils

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer(Vendredi)

«  Je colle un rond pour représenter mon gâteau »

 

 Objectif : travail autour de la représentation du gâteau c'est à dire la figure ronde.

Compétence visée : expérimenter les divers instruments et procédés de représentation.

 Support  : feuille A4

Matériel :  rond de canson individuel pré-découpé + petits papiers + paire de ciseaux+ pot de colle.

Consigne : «Tu choisis un rond que tu colles sur ta feuille pour représenter ton gâteau puis tu le décores en découpant et en collant des petits morceaux de papiers de toutes les couleurs».

 

 

  FICHE A TELECHARGER

 



 

 

 

Commentaires et conseils:

 

La première journée est consacrée à la fabrication du gâteau individuel et la seconde est consacrée à la trace du gâteau qui a disparu. L'enseignant va proposer de faire exister un autre gâteau, celui de sa représentation. Pour cela, il va mettre à disposition des élèves diverses techniques ( essentiellement celles vues au cours de la période 1 lors des découvertes d'activités): le dessin, la peinture, le collage, le découpage.La peinture sera l'occasion de chercher comment représenter un gâteau rond, l'oeuvre choisie de Marcelle Loubchansky est intéressante car elle propose un rond isolé,une sorte d'appel à l'interrogation car voilà une oeuvre qui utilise une forme connue tout en restant dans l'abstrait, ainsi le spectateur cherche à comprendre, et ce rond que pourrait-il représenter ? De manière extrapolée, l'enseignant indique à l'élève que l'objet connu peut avoir une représentation, que son image aussi vague soit-elle peut donner à comprendre pour celui qui regarde.

Les élèves seront donc amenés à trouver un moyen de faire un rond sans dessiner. Pour cela , l'enseignant aura sélectionné des objets et parmi ceux ci l'élève devra choisir celui qu'il pense pouvoir faire une trace ronde. Il aura la possibilité de faire des essais sur une feuille- brouillon. Quand il aura enfin trouvé ce qui lui convient, il ira faire la trace ronde sur sa feuille définitive. La peinture sera reprise et poursuivie la semaine prochaine.

Les élèves doivent avoir la possibilité de s'essayer aux différentes représentations.

 

 

 

Liens à retrouver:

 

fiches proposées par les collègues sur ce livre.

photos de réalisations faites dans les classes.

 


Publié dans agir 2010

Commenter cet article

Valérie 93 02/11/2010 11:06



Bonjour j'ai une recette de sablés algérien testés avec l'ancienne nounou de ma fille de 3ans 1/2 pour changer des sablés de chez nous et en plus y'a pas d'oeufs!


il faut: 1kg de farine, 1/2 litre d'huile de tounesol, 250g de sucre glace et 1 sachet de levure Mettre d'abord la farine dans une jatte, ajouter le sucre glace et la levure puis l'huile petit à
petit Faire des petits tas et aplatir en ajoutant une pincée de canelle ou sinon nature c'est très bons. On peut aussi utiliser un ustensile d epâtisserie pour faire des roses ( embout dentelé)
Disposer sur une feuille de papier alu et faire cuire 15mn à feux moyen


C'est fameux!!! 



isa 02/11/2010 11:33



miam, miam, aujourd'hui c'est cuisine à tous les étages !



maud 01/11/2010 21:32



j'ai testé la recette complète avec ma louloute de 3ans et demi (attention à ne pas oublier le "et demi"), en effet je n'ai pas réussi à faire une pâte homogène du coup j'ai rajouté de l'eau (un
petit peu) et là, magie une belle boule,


Ma louloute s'est régalée à étaler la pâte au rouleau (on était chez mamie qui du coup a tout ce qu'il faut pour cuisiner), et comme je n'ai pas trouvé les emporte pièces et bien on s'est servi
d'un verre (trop drôle maman ça fait des ronds!) avec ce qu'il restait on a fait un barbapapa (trop bô!!!!!) et zou au four (zut nos sablés étaient fins et du coup un peu trop cuits au bout de 15
min).


On les a fait samedi elle les a terminés cet aprem dans la voiture en rentrant à la maison et ma fois umhhhh c'était bien bon....


 


Il me tarde mercredi de tester avec les pitchounes, me reste encore la lourde tâche de décomposer les quantités, le plus compliqué me semble l'oeuf (je pensais le melanger et leur demander d'en
prendre une petite cuillère, on verra bien...)



isa 01/11/2010 23:05



pourtant Maud, cette recette est brevetée depuis de longues années car avec ma collègue de l'autre petite section à Noël on faisait des sablés ..... alors les sablés de Noël , on les
maitrise, en déco, on avait  du bon sucre ( pour les chouquettes) donné par  la boulangerie d'à côté et chaque année on rajoutait des idées de déco, on a fait du nappage ( sucre glace +
blanc d'oeuf) puis vermicelle de couleurs, aussi des smarties ( là il y avait de la perte mais bon, c'est aussi dégustation ), des amandes, des cerneaux de noix, des morceaux de chocolat, bref un
vrai succés avec nos sablés. par contre, pour le décomposage des quantités n'est pas si compliqué que vous semblez l'appréhender, et pour les élèves c'est tellement bien d'être acteur
immédiatement plutôt que d'attendre que le "saladier" tourne les uns après les autres. Je vois qu'en attendant dans les familles on se régale des essais....



Mélina 01/11/2010 19:55



Je suis partante pour les cookies moi aussi et pour alourdir un peu plus les hanches avant Noël..., je peux vous proposer une recette de crumble aux pommes que j'ai testée avec mes élèves le
dernier jour avant les vacances.



isa 01/11/2010 20:22



à fond les recettes, on va ouvrir une rubrique recettes à défaut d'une pâtisserie...



guinie 01/11/2010 14:59



Pour ma part, j'ai déjà fait l'atelier "labo cuisine" avant-hier et j'ai transféré les quantités en cuillérées à soupe ou à café car je n'avais pas sous la main le matériel de la classe.


J'ai eu cependant un souci : la pâte pour sablé est (par définition !) très friable !!!! Je crains que le classe se transforme en plage... C'est pourquoi j'ai aussi essayé une recette de cookies
moëlleux. Résultat : 12 sablés + 25 cookies, la fin des vacances va être lourde sur les hanches !!!!


J'ai préparé la recette des cookies de manière illustrée en version individuelle et en version "recette familiale". Si ça intéresse quelqu'un je pourrai l'envoyer.


Bonne séance de cuisine à ceux qui vont s'y mettre,


Guinie



isa 01/11/2010 18:54



moi ça m'intéresse , tu me l'envoies ?



Nico 01/11/2010 14:16



Et bien demain je sais comment occuper ma journée! C'est parti pour un labo de cuisine!



isa 01/11/2010 14:18



n'hésite pas si tu as un problème !!!!!



Nico 01/11/2010 13:56



Ok j'attends avec impatience ton calcul culinaire!



Flavie 01/11/2010 13:45



Pour ma part je vais donner aux élèves 1 bol, et un bouchon de bouteille d'eau (bouchon en plastique) et donc je leur dirais de mettre dans le bol tant de bouchon de farine, de sucre... Par
contre je n'ai pas encore fait le calcul pour savoir quelle quantité de bouchon il faut pour un sablé. Je vais faire ça demain surement.



isa 01/11/2010 14:06



trop compliqué de dire tant de bouchons, il faut simplifier au maximum pour qu'ils puissent refaire seuls la semaine prochaine, le contenant doit être rempli une seule fois. Tout l'art
est de choisir le bon contenant, à voir chez soi d'abord.



Nico 01/11/2010 13:40



Salut tout le monde!


N'étant pas un cordon bleu j'ai besoin de quelques précisions en ce qui concerne la confection des gâteaux individuels.


Les quantités données dans l'atelier sont pour 12 gâteaux. Il est donc nécessaire de diviser ces quantités en 12. Jusqu'ici tout va bien. Cependant quand tu dis un verre c'est un gobelet en
plastique? As tu une idée des objets nécessaires pour faire le partage?


Merci d'avance.



isa 01/11/2010 14:04



d'abord Nico , je te conseille d'essayer au préalable chez toi, comme ça tu auras de bons sablés pour ton petit déjeuner et pour repartir à l'école , ça donne la pêche !!!


bon ensuite, je ne pouvais donner un récipient modèle puisque tout dépend de ce que vous possédez dans vos classes, il faut savoir que tu as besoin d'autant de récipients que d'élèves, il
faut donc que tu saches ce que tu as en bonne quantité.


pour éviter d'introduire des chiffres que les élèves ne connaissent pas encore ( 3 verres : trop compliqué pour eux) , il vaut mieux trouver le bon contenant qu'ils devront ne remplir
qu'une seule fois.


Je résume, tu prends ta quantité de sucre: 1 bon verre (oui cela peut être un verre en plastique) , tu pèses, tu divises par 12, puis tu vois ta quantité et dans quoi elle peut tenir :
exemple un bouchon de soda ( peut-être), et tu recommences pour la farine, le reste se partage. tu essaies de faire ta pâte avec cette mini quantité et ton petit sablé. Tu ajustes si c'est trop
collant , tu rajoutes un peu de farine, bref tu t'amuses.


aux élèves,tu disposes des bols de farine et de sucre, tu leur donnes leur contenant ( celui pour le sucre, celui pour la farine) et une petite cuillère et ils font leur pâte.


tu me dis si tu t'es régalé....



raf 26/10/2010 11:00



salut alain


moi aussi je dois bosser sur 3 jours à la rentrée car le mardi on va au gymnase


ton oorganisation m'intéresse


merci


raf



isa 26/10/2010 11:27



j'ai joint Alain, il va pouvoir me faire parvenir son document que je transmettrai.



Sylvie R. 25/10/2010 14:53



J'aimerais savoir où me procurer l'oeuvre de Marcelle Loubchansky sur le rond.



isa 25/10/2010 15:10



merci Sylvie d'en faire la demande , je vais faire un article "oeuvres de Loubchansky".



Flavie 20/10/2010 20:47



Je voulais écrire "de me répondre", et non "de me reprendre" !



Flavie 20/10/2010 20:47



Je te joins mon mail (flavie.poinsot@hotmail.fr).


C'est très gentil de bien vouloir me reprendre, prends ton temps. C'est juste par "curiosité" si je puis dire, mais j'aime découvrir de nouvelle façon de travailler et je trouve ça intéressant
d'avoir un jour à part.


Merci beaucoup pour ta réponse.


 


Flavie.



alain 20/10/2010 20:44



Bonsoir Flavie


Un peu long à détailler, mais tu peux me laisser un mail où je peux t'envoyer mon  emploi du temps de ce jour là et du lundi au jeudi également.


Si ce n'est pas possible pour ton mail, je détaillerai mon fonctionnement par le blog si ça t'intéresse.


A+


Alain



Flavie 20/10/2010 20:06



Bonsoir Alain,


J'hésite aussi à faire un gateau collectif, mais j'aime bien l'idée de faire un gateau chacun et de devoir l'offrir.


Sinon c'est toutes les semaines que tu travailles différement le vendredi ? Ce n'est pas trop dur pour toi de mener tes ateliers que sur trois jours, moi quand c'est le cas je trouve que j'ai
trop d'élèves par atelier.


Et du coup tu fais quoi le vendredi ?


 


Merci pour tes réponses.


Bonne soirée.


Flavie.



alain 20/10/2010 19:23



Bonsoir, album très intéressant et riche au niveau du langage.  L'exploitation, je compte y consacrer quelques jours et les activités culinaires seront dominantes. Je retiendrai
certains ateliers proposés par Isa mais surtout je vais procéder différemment au niveau des recettes. En effet je vais en proposer trois différentes ( une sur chaque jour) avec
activités de lecture d'affiche-recette. Chaque groupe pourra confronter sa recette, la présenter, en discuter. Cela fera un support langage pour une dictée à l'adulte et pour l'album langage avec
des photos. Chaque recette sera collective car je privilégie la confrontation des élèves entre eux, les échanges de matériel et les échanges verbaux, la petite "dispute" a souvent lieu dans ces
moments-là et je la considère comme indispensable et formatrice. Et puis petite parenthèse, l'action collective me semble être appropriée en ces temps difficiles. Je réfléchis à
ma semaine et vous tiens au courant. Petite info: le vendredi, je travaille différemment des autres jours, donc le projet hebdomadaire est conduit uniquement sur trois jours. 


amicalement


Alain



isa 20/10/2010 21:20



merci Alain de nous donner tes perspectives et ton approche pédagogique, c'est intéressant d'avoir des angles différents. Comptes-tu nous donner tes recettes et ton organisation ? je
trouve effectivement la confrontation des recettes trés intéressante.



Flavie 20/10/2010 17:44



J'ai hâte d'être à cette semaine.


J'ai reçu il y a quelques jours le livre et je l'adore. Quand à cuisiner avec les enfants c'est aussi quelque chose que j'aime faire, et qu'ils aiment faire.


Vivement la rentrée !! ^^ (qui pour moi ce fait le mercredi pour faire le pont de l'ascension, youpi !!!, et dans mon école on travaille aussi le mercredi 10 novembre pour faire le pont du 11
novembre !).



isa 20/10/2010 18:45



alors tant mieux !



Lola 20/10/2010 10:51



Désolée mais je n'arrive pas à télécharher la fiche pour l'atelier no3 "coler un rond.



isa 20/10/2010 11:17



en fait je n'ai pas fait la fiche, j'ai oublié, je m'en occupe. C'est bon !