travail ensemble avec Catherine Boutten par Sophie (pas si) sage: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

 

Je me suis enfin lancée ce lundi matin (après une semaine d'arrêt maladie) dans le projet "Catherine Boutten" avec mes PS pour l'instant.

Je pensais proposer aux élèves de faire des coulures avec de l'encre.
J'ai testé avant de lancer l'atelier. Et le résultat n'était pas satisfaisant car l'encre diffusait au lieu de couler dans la couche inférieure.
J'ai alors mélangé ma gouache assez épaisse avec l'encre que j'avais préparé et l'essai a été très concluant.
J'ai juste rajouté un peu de colle blanche pour transformer ma gouache diluée à l'encre en "peinture" acrylique.

Les enfants, dans l'ensemble, se sont appliqués  dans leur geste.
Il respectait le fait de tracer lentement une ligne horizontale, même si parfois ils étaient tentés d'accélérer leur geste.
J'ai débuté l'atelier et l'atsem a pris le relais en demandant aux enfants, si besoin, de prendre leur temps.
Les salissures engendrées ne lui ont pas fait peur car elle a l'habitude d'en faire avec les enfants ...

Voici donc une photo du 1er groupe d'enfants passés.
Je n'ai pas l'intention de demander aux élèves de découper car j'aime beaucoup le rendu.
Je vais juste réfléchir à la façon de le mettre en valeur.

coulure-cath-boutten.jpeg


Parallèlement, j'ai voulu travailler le "déchirer une bande" avec un groupe de 6 PS.

J'ai coupé des feuilles A4 en 2 et j'ai demandé aux élèves de faire des lignes verticales.
Couleurs de feuilles : 2 teintes de jaune, bleu et vert.
Couleurs de feutres : jaune, bleu, vert et noir.

Je leur ai ensuite demandé de déchirer des bandes. 
Ce n'est pas encore acquis pour tous les enfants du groupe. Certains ont tendance à déchirer des petits morceaux et non pas des bandes.
Ensuite, ils ont triés les morceaux par couleur.



Je leur ai demandé de s'associer par 2 et de coller sur une feuille blanche les bandes horizontalement  en suivant le bord de la feuille.
J'ai insisté aussi sur le fait que les bandes collées devaient se toucher.

Bandes-a-trier-cath-boutten.jpeg

Bandes-a-coller-cath-boutten.jpeg

Bandes-collees-cath-boutten.jpeg





Demain on continue avec d'autres couleurs de feuilles ...

SOPHIE (PAS SI) SAGE

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Sophie (pas si) sage 06/02/2013 18:19


Isa, pour répondre à ta question posée plus haut, je répondrais les 2.

isa 06/02/2013 18:30



oui je suis d'accord aussi, bien sûr que ton attitude va agir , tu connais ton projet, tu y as réfléchi , tu sais ce qu'ils vont en apprendre, tu te sens au clair donc en
confiance.



Emilie44 06/02/2013 17:39


J'ai exactement le même fonctionnement que Sophie, j'en suis aussi très satisfaite.

Emilie44 06/02/2013 17:24


Moi aussi j'ai constaté que tous les élèves, (agités ou non) se sont beaucoup appliqués pour faire leurs bandes dégoulinantes. Ils ont adoré observer la peinture qui
coulait de leur pinceau, oubliant même pour certains de le poser sur la feuille rapidement! lol Ca a été une bonne séance d'expérimentation de la matière.

isa 06/02/2013 17:37



tu vois c'est ça l'exploration, aller vers l'inconnu et donc on a des élèves qui observent , qui s'arrêtent, qui sont surpris et curieux, les petits agités le sont autant que les autres.
Ce sont souvent des élèves "peureux" (sous des comportements de gros durs), ils ont donc besoin d'un cadre encore plus sécurisant. A partir du moment où la consigne est contraignante parce que
trés précise ( tu fais des bandes, tu pars du bas, tu vas jusqu'en haut, tu fais doucement, tu laisses couler), ils se sentent bien et n'éprouvent pas le besoin de s'agiter ( marque de leur
angoisse).  Alors on peut tout à fait fonctionner comme le fait Sophie avec une large amplitude de choix, dans la mesure où tout a été expliqué et qu'ils savent ce qui est attendu d'eux, que
le matériel est suffisamment inducteur ( comme évoqué dans le bilan ateliers de manipulation), alors ils sentent le cadre et ils se sentent contenus.



Sophie (pas si) sage 06/02/2013 15:44


Je rajoute alors qu'il n'y pas eu de bazar et qu'ils ont tous tenté de respecter la consigne sans barbouiller leur feuille !!!! La seule difficulté a été de trouver
le bon rythme dans l'éxécution du mouvement pour avoir des coulures ...

isa 06/02/2013 16:21



est-ce dû au travail proposé ou à toi par ton attitude ? 



Sophie (pas si) sage 06/02/2013 15:27


Les plus speeds ont dû "apprendre" à prendre leur temps pour pouvoir faire quelque chose qui habituellement n'est pas demandé : faire des coulures !!! Je crois que
ça leur a plu de faire quelque chose de salissant.


Comme c'est une activité assez longue : avancer le pinceau doucement, parfois s'arrêter, appuyer pour voir la peinture coulée, repartir doucement ...et ainsi de
suite. Ils se sont donc  "posés" le temps de l'activité, ont profité d'un moment de calme pour se recencrer sur leur propre geste, une vraie paix intérieure !!!

isa 06/02/2013 15:39



à vrai dire , je m'en doutais un peu mais il était important que tu l'écrives, tu vas être lue et certaines résistances sont de ce type: faire faire du salissant à des élèves qui
habituellement s'agitent va entrainer un grand bazar, un risque d'être dépassé et cela est inquiétant vu de l'extérieur. Or comme tu le dis, au contraire, ils se sont montrés canalisés et posés.
A quoi est-ce dû ? Je pose la question à tous ceux qui ont envie d'y réfléchir aujourd'hui, demain , après demain ...



Sophie (pas si) sage 06/02/2013 14:59


C'est dur de répondre parce que les élèves "agités" de ma classe ne le sont pas vraiment au sein de la classe.


Je m'explique, dans la classe, les enfants ont le droit d'aller aux coin-jeux, de faire un puzzle, d'aller à la bibliothèque, de prendre un plateau de travail, de
participer à un atelier avec l'atsem ou moi-même quand ils le veulent. Cette grande liberté de travailler leur donne envie de participer à tout ce qui leur est proposé. Du coup, les "agités" sont
relativement "canalisés" au sein de la classe et respectent assez bien les règles même si ce n'est pas toujours parfait (ce sont quand même des enfants !!!)


C'est une autre histoire, quand je ne suis pas là et qu'ils vont dans une autre classe ou même sur le temps de la cantine !!!!

isa 06/02/2013 15:13



oui bien sûr et je suis totalement d'accord avec ce fonctionnement et je pense aussi comme toi que les élèves se contrôlent beaucoup mieux dés lors qu'ils ont la possibilité de souffler.
Cependant, tu as toujours les élèves qui ont des difficultés de maitrise d'eux mêmes et notamment dans des activités qui leur demandent précision, concentration, attention et persévérance car
mine de rien : remplir une feuille de bandes horizontales est un challenge pour certains.C'est pourquoi j'aimerais savoir si ce travail est contraignant dans la forme et le temps ou s'il permet
de recentrer les élèves dans un moment de calme et de paix ? est-ce que tu comprends ce que je veux dire ?



Sophie (pas si) sage 06/02/2013 14:31


Hier, re-séance de "dégoulinure" et je confirme que les pinceaux que l'on a ne sont pas forcément adaptés à la  main de tous les enfnats. Aussi c'est vraiment
dur pour certains "speed" de ralentir. Mais chez moi, les plus soigneux se sont bien amusés à faire des coulures.


les MS ont essayé hier. Ça n'a pas été évident au début car je constate qu'ils ont pris la "bonne" habitude d'égoutter leur pinceau pour que ça ne coula pas partout.
Et là, je leur demande l'inverse : charger au maximum le pinceau !!!


Jeudi, reste plus que 3 MS (s'ils reviennent en classe). Je vais demander aux MS de couper leur feuille car ils se débrouillent bien : entraînement intensif depuis
lundi !!!! Et ils vont coller en laissant un chemin pour le doigt (jolie "image" donnée par l'autre Sophie !).


 


Les PS ont fini leur activité "déchirer" et "coller". C'est joli, on diarait un "mille-feuille" très coloré. Je les ai déjà affiché sur ma porte d'entrée mais pas
pris de photos encore. Je vais faire pareil avec mes MS pour voir s'ils arrivent à mieux déchirer depuis Noël ... 

isa 06/02/2013 14:43



oui , aller à l'encontre d'habitudes pour lesquelles il a fallu parfois batailler c'est déroutant pour eux. Mais ne dit-on pas que l'intelligence , c'est l'adaptation...Et puis le fait
d'aller lentement les remet dans une situation de précaution, de soin, d'application, donc une certaine cohérence avec des exigences précédentes. J'aimerais savoir ( peux-tu me le dire Sophie)
comment les élèves qui s'agitent ordinairement réagissent à ce travail ?



Sophie (pas si) sage 06/02/2013 14:20



Emilie44 06/02/2013 00:37


Franchement, ils découpent presque tous comme ça (bon, la première sur la vidéo c'est la meilleure quand même!). Je n'ai que 3 ou 4 élèves qui ont plus de mal, dont
2 car ils ont de tout petits doigts tout fins qui n'ont pas assez de force pour orienter les ciseaux. J'ai fait un gros travail sur le découpage notamment avec la carte de voeux en janvier, mais
aussi avec le brevet de découpage. Là, ils peuvent quasiment tous valider le 3ème niveau!! Je suis très fière d'eux, même mon ATSEM était surprise de voir leurs progrès.

Stasia 06/02/2013 00:00


Avant de me coucher, moi, un petit coucou en passant Emilie ! Trop chouette sur le canson de couleur les coulures :-) ! J'ai vu la petite video du découpage sur ton blog, dis-moi, tu as beaucoup
d'enfants qui découpent si bien chez les PS ? Moi, sur les 14 PS,5 seulement découpent des bandes, arrivent à faire avancer les ciseaux. C'est aussi une des raisons pour lesquelles j'attends la
rentrée pour me lancer avec les PS. Nous avons encore besoin d'entraînement.

Emilie44 05/02/2013 23:02


Euh, pour ma part c'est normal que tu n'aies rien reçu encore, je vais m'y mettre maintenant! Mais tu dois finir par connaître mes horaires, c'est à peine le milieu
de la soirée pour moi!!! lol

isa 05/02/2013 23:47



ok Emilie, pas de souci, oui je connais tes horaires qui sont contractés entre l'heure de coucher et celle du lever



joêlle m. 05/02/2013 21:35


Peut-être mais à priori Catherine a reçu mes mails via tranfert après transmission Isa, alors je ne sais pas quoi penser de  ton opérateur????. Bien je te laisse, je suis épuisée. Levée à
5h00 du mat pour le fiston, sortie du job à + de 17H00 sans pause méridienne. Presque le quotidien d'un instit en somme. Bonne soirée à tous.

isa 05/02/2013 23:46



bonne nuit Joëlle, on va bien trouver !



joêlle m. 05/02/2013 19:59


Je te sens en pleine forme Pour ll'instant je n'ai rien reçu comme non délivration. Je peux faire comment pour
t'envoyer mes documents sans passer par ma boît mail

isa 05/02/2013 20:51



par courrier postal , ça peut prendre un certain temps 


mais pourquoi tu n'arrives pas à m'envoyer tes docs ?



joêlle m. 05/02/2013 19:21


Isa, je t'ai envoyeé notre premier jet pat mail. Et oui, le découpage est un déchirement.

isa 05/02/2013 19:29



c'est là que la notion de tranche ( de vie, de cake, d'imposition, de jambon) bref tout ce que tu veux intervient et justifie le découpage:) Au fait, je n'ai pas reçu ton mail, tu
procrastines comme Stasia ?



Stasia 05/02/2013 18:52


Trop trop trop beau les filles ! Moi aussi, j'ai attaqué depuis hier mais...avec les GS pour tester et surtout car j'ai envie de prendre mon temps avec ce projet en PS. Comme il ne reste plus que
10 jours avant les vacances (dont une grève, une matinée spectacle)...je procrastine. Je vous le dis : on a trop de vacances et à cause de ça, on n'a pas le temps de tout faire. 


Bref, le projet est très motivant, le rendu est intéressant et tellement beau qu'on a du mal à se dire que ça va être découpé. Si le résultat final nous déçoit, je proposerai de refaire les
coulures. J'envoie à Isa quelques photos. 


 

isa 05/02/2013 19:13



c'est fou, je vais te donner envie de travailler plus pour gagner autant,  ! Improbable ...


Rien reçu non plus pour le moment.



Emilie44 05/02/2013 11:47


Attends Isa avant de me faire un article, je vais t'envoyer plus de photos et je mettrai une petite explication sur les choix que j'ai faits. Je t'envoie ça ce
soir.

isa 05/02/2013 11:50



ok Emilie, tu as de la chance , je n'ai encore rien fait



joêlle m. 05/02/2013 06:56


Super l'idée du fond en canson couleur, tu as bien raisond'être satisfaite du résultat, c'est beau.

Emilie44 05/02/2013 00:44


Moi aussi j'ai commencé aujourd'hui, je suis contente du résultat des premières dégoulinures!


https://lh3.googleusercontent.com/-TBc4a3x6l_A/UQ-w-PR30tI/AAAAAAAAItw/8woMyT2vyV0/s800/P1100327.JPG


J'ai choisi de faire peindre les élèves sur des feuilles de canson de différentes couleurs, ça me semblait sympa pour combler les vides qui pourraient être laissés
entre les bandes par certains élèves. J'ai fait un premier petit groupe ce matin avec bleu-vert-jaune-noir et un autre groupe cet après-midi avec rose-orangé-gris foncé-marron.

isa 05/02/2013 08:52



je te fais un article Emilie pour que tu rentres dans le sommaire...



joêlle m. 04/02/2013 19:43


Ben oui Isa

joêlle m. 04/02/2013 18:57


Je me suis lancée comme toi aujourd'hui et je contaste que la texture de la gouache  est la première difficulté à maîtriser pour l'enseignant.


pour permettre aux enfants "speeds" de satisfaire à la consigne


que les enfants de PS ont tendance à faire des va et vient et répondre à leur pulsion de barbouiller


que les élèves "propres" ont du mal à se lâcher pour faire du dégoulinage, caca prout.


qu'il faut des pinceaux plus appropriés que ceux que nousavons même les plus gros et que des pinceaux ou brosses plates vendues dans les magasins de bricolages seraient plusadaptés.


qu'avec les pinceaux que nous avons en général, il faut exercer une pression forte sur la feuille ce qui n'est pas possible pour tous.


Que cette pression ne leur permet pas un tracé linéaire et à pour effet de maintenir une séquentiation ( ça se dit) qui fait que le rythme des coulures est régulier et que de fait elles se
superposent.


D'accord avec toi, difficile de découper aux ciseaux ou de déchirer le tableau initial car le résultat est bufflant et la juxtaposition de chacun permet à lui seul une lecture, une histoire (
paysage, mouvement, objet,...).


Il serait important que Catherine Boutten nous livre plus sur son cheminement de création pour que nous puissions conduire nos élèves. 

isa 04/02/2013 19:38



oui c'est exact ,la préparation matérielle a une place prépondérante, je conseille toujours d'essayer au préalable afin de ne pas se retrouver devant une véritable impossibilité, même si
avec les élèves cela peut être l'occasion d'une recherche ,mais avec les petits, l'attente n'est pas favorable à la motivation. Ah le caca prout, pour certains c'est bien difficile et leur surmoi
les encombre déjà ! Hein Joëlle ?