travail ensemble avec Catherine Boutten par Sophie S: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

Suite à l'article " et si on imaginait un travail autour d'une artiste ensemble ? ( 4)", Sophie propose:

La consigne que j'ai donnée (à mes MS) était : 

-Tu trempes le pinceau dans  la peinture , tu ne l'essuies pas

-tu le poses de ce côté de la feuille kraft en bas (là j'ai montré et en regroupement en montrant sur le tableau Velleda ) et

-tu fais glisser le pinceau lentement pour faire une bande

si ça ne coule pas tu ralentis, quand ça coule tu avances

-tu changes de couleur

-et tu vas jusqu'en haut de la feuille

2 groupes sont passés pour le moment et je peux vous dire que je ne les ai jamais vu aussi appliqués et concentrés.

 

Ensuite observation des oeuvres :

J'ai demandé : 

qu'est ce que tu vois ?

Puis c'est quoi le rouge ?

Ce fut une séance de langage très riche avec une réelle qualité d'écoute.

Je n'ai encore rien découpé (ça nous promet encore de bons moments)

J'adore faire ça avec mes élèves !!

 

Je réponds à Sophie :

Comment tu expliques que les élèves ont mis plus d'application qu'habituellement ?

 Sophie répond :

Je ne sais pas pourquoi.

Peut-être la magie des coulures ?
Le fait de passer le pinceau très lentement ?
Ou bien le fait que j'avais en tête un rendu et que les consignes étaient précises mais que le résultat n'est pas le même pour tous ?
Ou bien que j'étais vraiment avec eux et que je les accompagnaispour qu'ils réussissent quelque chose de beau !

 

Mon analyse est la suivante: 

 

Tu dis beaucoup de choses dans ta réponse et c'est vraiment intéressant parce qu'on comprend bien que la réussite d'une tâche peut échapper à notre compréhension immédiate et c'est dans une analyse qu'on va approfondir les mécanismes du goût d'apprendre.


La magie des coulures: ça c'est l'exploration, tu proposes à tes élèves d'aller découvrir quelque chose qu'ils ne connaissent pas.


Le fait de passer le pinceau lentement:  ça c'est l'énigme et l'hypothèse que tu leur soumets, tracer en ralentissant de manière à faire couler. 


j'avais en tête un rendu et les consignes étaient précises: ça c'est le but de la tâche clairement identifié dans un premier temps par toi et ensuite par tes élèves grâce à tes consignes.


j'étais vraiment avec eux et  je les accompagnais : ça c'est ta volonté de les voir réussir et un désir de transmission, c'est une attitude positive et encourageante.


 

boutten-1.jpg

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

sophie S 02/02/2013 16:22


je me le suis dit aussi. mais comme le travail de Catherine incluait le decoupage, j'ai continue.

Edith 02/02/2013 16:08


Je trouve le résultat très chouette et j'aurai du mal à découper des bandes pour recréer autre chose...il y a déjà tellement de beaux effets dans ce premier  travail

sophie S 02/02/2013 14:28


Pour répondre à mon homonyme : j'ai tracé des lignes horiz au feutre noir pr qu'ils coupent des bandes d'env 5 cm sans respecter les bandes de peinture au verso  (il y a tellement de
coulures et je m suis dit de ttes façons on expérimente)


J'avais préparé qq feuilles de canson (1/2 raisin) des couleurs que l'on retrouve dans leur peinture, un peu + grande que leur production. La consigne : 


Tu découpes sur le trait (depuis sept atelier quotidien de découpage libre ou semi-dirigé ou dirigé)


Tu choisis une grande feuille et tu places tes bandes pour former un nouveau tableau.


En fait comme le résultat n'apportait pas grand chose par rapport à la peinture avant découpage, j'ai proposé aux enfants de jouer avec leurs bandes, mais ils étaient un peu coincés (ma consigne
n'était pas très claire ni enthousiasmante)


Obéissants, et pour me faire plaisir, ils ont changé leurs bandes de place, mais cela n'apportait rien et je ne veux pas qu'ils fassent pour me faire plaisir !!!


Je me suis dit que je devais trouver une idée , une consigne précise. Alors j'ai dit: 


Tu vas poser tes bandes sans qu'elles se touchent en laissant un chemin entre chacune pour glisser ton doigt et voir la couleur de la gande feuille.


J'n avais pas mon appareil, je prends les photos lundi.


C'est un peu long toutes ces explications dslée.


Y aurait aussi bcp à dire sur l'ATSEM : elle voit que je tatonne ça l'énerve (car l'atelier découpage était supervisé par elle) en + fallait pas coller (dc pas de résultat immédiat) ça + le
chevalet de peinture à nettoyer (j'ai pris pourtant les devant : on a proteger avec du film plastique + journal et sopalin à proximité) mais c'est pas propre alors ça l'énerve un peu, mais je ne
perds pas espoir.


Pour les autres groupes j'ai envie de leur faire chercher une autre idée de collage.


Je ne sais pas encore.


 

isa 02/02/2013 18:27



non non Sophie, ce n'est pas long, c'est même trés intéressant car rien de mieux que de montrer le tâtonnement et l'évolution des choses , ça permet d'indiquer qu'on est toujours en
recherche et que le questionnement qui tient compte des réactions des élèves permet d'avancer dans un projet.


Je comprends bien que l'atsem soit déconcertée parce qu'elle n'a sûrement pas (encore) l'habitude de ces digressions et de ce travail parfois salissant, c'est aussi une question
d'habitude, il faut avancer petit à petit, et finalement elle trouvera tout cela motivant. Il est important de garder à l'esprit qu'elle doit se sentir respectée dans son travail et plus elle se
trouvera investie d'une place dans le projet et plus elle sera active. Une place dans le projet , cela peut être lui demander ce qu'elle en pense, comment elle trouve les réalisations des élèves,
comment faire pour que les élèves évitent de ne trop salir ( tout en gardant le même projet) , voilà Sophie comment une équipe se crée... La plupart des personnes sont capables de comprendre et
d'accepter , il est important que le dialogue soit là.



Sophie (pas si) sage 01/02/2013 11:43


Beau rendu avant découpage.


Ça me donne envie d'essayer en proposant un camaieu. Ça serait une première feuille juste pour s'essayer à la technique de tracer lentement en faisant des coulures
(ça serait donc une "trace" de la première étape et ça pourra aussi servir à décorer la classe.)


Ensuite, il y aurait la grande feuille pour faire des coulures avec différentes teintes. C'est celle là qui sera découpée. Mais je pêche pour le découpage ...


Sophie, tu dis que tu vas tracer des lignes au verso. Et ce que tu vas les faire au hasard ou respecter l'horizontalité de leurs traces ? Comment tu vas faire pour
bien les suivre au verso de la feuille ?


J'ai testé mes 8 MS et la moitié seulement respecte un tracé en découpage. Donc je ne peux pas leur demander de tout découper. Surtout que je veux que les PS tentent
cette expérience.


Je serais donc obligée de découper moi-même en suivant leurs traces horizontales. Je vais peut-être leur faire le coup de la coiffeuse aux doigts d'argent. De toute
façon, ils ont l'habitude de mes bêtises qu'ils doivent réparer ...


Ah, la, la , j'ai hâte d'être lundi pour essayer !!!!

Emilie44 31/01/2013 23:19


Ca rend déjà super bien avant le découpage! J'ai hâte de voir ce que ça va donner une fois découpé et remonté...

isa 31/01/2013 23:39



moi je me régale (encore une fois !!!)  



sophie 31/01/2013 21:17


J'ai pensé faire un découpage horizontal qui suivrait les bandes.


 

joêlle m. 31/01/2013 18:21





Je ne comprends pas très bien, je te prie de m'en excuser. Ton découpage tu le fais dans quel sens si on prend la feuille comme elle est sur la photo? vertical ou horizontal?

sophie 31/01/2013 18:04


Ce sont des gros pinceaux (les plus gros de chez Pichon avec le manche en couleur)


J'ai réajuster la texture de la peinture au fur et à mesure avec eux ) et le noir c'est de l'encre de Chine) et là il faut un pinceau + petit.


Pr la suite : 


J'ai envie de leur dire simplement qu'on va jouer avec cette peinture.


Je vais tracer  sur le verso des lignes pr qu'ils découpent des bandes.


Découpage avec l'ATSEM


Puis je vais leur donner chacun une feuille de couleur et leur demander de poser les bandes pour "refaire un autre tableau avec leurs bandes mais qui sera mélangé" pour le moment pas de collage
doncon peut refaire plusieurs fois.


J'ai pensé aussi à leur faire coller mais en partant du côté pour que les coulures deviennent des lignes horizontales.


Et on comparerait les peintures découpées et les non-découpées pour voir les différences.


Je me donne le week-end pour penser au collage. 


Merci pr ton idée des mains d'argent mais je ne me sens pas de le faire.


Merci Isa, tout ça m'aide beaucoup !

joêlle m. 31/01/2013 16:49


Ah c'est vraiment d'un beau rendu. Il semble que tu ai donné des pinceaux très larges ou bien des brosses? Que certaines couleurs soient moins liquides que d'autres?


Tu vas les découper ou se sont les enfants qui vont le faire? Si c'est toi, tu leur as dit? si tu ne leur as pasdit comment vas-tu leur annoncer : un petit coup de folie dans la soirée et je me
suis prise pour la coiffeuse aux doigts d'argent et qu'ils vont devoir réparer tes bêtises?