travail ensemble avec Catherine Boutten par Stasia: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

 Je passe tous les jours avec bonheur sur le blog et le travail avec Catherine Boutten me trotte dans la tête depuis le début. J’ai très envie de me lancer avec mes petits mais je voudrais prendre mon temps, y aller par étapes. Je reprendrais bien les idées des unes et des autres (Edith, les Sophies, Yobrego, Emilie44) . Je pense me servir aussi sans doute de papier journal vierge ou travaillé, très facile à déchirer en bandes si on le prend dans le bon sens : il faudrait faire des essais mais en général, j’aime bien mêler ce papier à d’autre, ça rend toujours bien.

 

D’abord quelques enfants au travail. On voit que certains repassent sur leur ligne quand il n’y a pas eu assez de coulures à leur goût (cette grande est une élève en difficulté qui est tout de même allée jusqu’au bout de son travail et en a été satisfaite). Tous se sont appliqués et il y a eu beaucoup d’échanges verbaux, de curiosité par rapport au travail des autres, de partage. Les deux groupes qui sont passés étaient ravis. Sinon , je confirme ce que disait Joëlle : la préparation matérielle doit être bien pensée car on risque vite d’être débordé. Hier,je n’avais pas mis assez de peinture et j’ai passé mon temps à préparer de nouveaux pots, dommage : je moins pris le temps de dialoguer avec chacun et n’ai pas pris de photos. Heureusement que j’avais prévu des grandes feuilles pour ne pas trop salir les chevalets et que j’avais prévu des sortes de rigoles avec des bords (recyclage de cartons de briques de lait) pour que la peinture ne coule pas par terre. Les enfants ont adoré les rivières de peinture…J’ai même essayé de poser une petite feuille dessus et de soulever délicatement : joli (comme le marbling) .

boutten-1.jpg

 

boutten-2.jpg

boutten-3.jpg

Voici quelques photos des peintures terminées. Les effets sont différents selon les enfants. Certains ont laissé beaucoup de place entre les lignes, d’autres moins. J’avais donné les trois couleurs primaires+ le blanc et le noir. Les enfants étaient libres de prendre le nombre de couleurs qu’ils voulaient. Aujourd’hui, tous ont tout pris. Hier(j’ai oublié de prendre des photos), deux enfants n’avaient pris que deux couleurs plus le blanc et le noir. Tous les enfants ont bien respecté les consignes sauf une élève en difficulté qui a commencé en haut (je m’en suis vite rendue compte car je m’en doutais...) et il a fallu rappeler à certains qu’il fallait aller lentement quand ils appelaient au secours : « Stasiaaaaaaaaaaa, ça coule plus ! ».

Bref, je suis ravie de ce projet et ai hâte de commencer avec les petits. Je pense qu’on emploiera des techniques différentes et que nous je choisirai des couleurs pour , lors du collage, avoir des effets intéressants avec soit des camaïeu, soit le mixage de couleurs complémentaires.

boutten-4.jpg

boutten-5.jpg

boutten-6.jpg

boutten-7.jpg

STASIA

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Stasia 08/02/2013 22:26


Pour répondre à Edith : non, je n'ai que des TPS/PS. Les grands, je les ai l'après-midi en décloisonnement par groupes de 7 ou 8 et c'est vraiment intéressant. Selon les périodes, je fais des
jeux de sociéte, des arts visuels, de la phonologie, de l'écriture...on en discute avec la maîtresse.


Merci Vivi ! Je ne me lancerai dans la suite qu'après la rentrée car la semaine prochaine est perturbée par la grève et des sorties de la classe de grands l'après-midi.

vivi 06/02/2013 22:37


C'est magnifique Stasia, j'adore!

Edith 06/02/2013 22:36


Je vois que le dosage eau/peinture joue beaucoup sur l'effet rendu....sur les productions de tes élèves les coulures ont un effet plus "léger" C'est très agréable à regarder.


Je suis comme toi, je cherche aussi d'autres papiers à utiliser dans les compositions.


Dis-moi Stasia, tu as des GS dans ta classe ou c'est un décloisonnement?

Emilie44 06/02/2013 17:25


Tu voulais de l'exactitude! lol

joêlle m. 06/02/2013 15:28


, j'adore

Emilie44 06/02/2013 14:50


Chez moi pour le pro-rata eau/gouache, au début j'avais mis 2/3 de gouache pour 1/3 d'eau. Après avoir testé il s'est avéré que cela ne dégoulinait presque pas... Du
coup j'ai rajouté de l'eau, il doit y en avoir un peu plus que de gouache. Pour être précise Joëlle je dirais 4/9ème de gouache pour 5/9ème d'eau!!!

isa 06/02/2013 14:58







Stasia 06/02/2013 13:42


Bon Joëlle, arrête de râler ! Nos conditions de travail risquent de se détériorer alors savoure l'instant présent ! Et je suis bien aise que tu ne m'en veuilles pas : je ne suis ni
artiste, ni scientifique. Juste une maîtresse qui aime son métier et les expériences diverses avec les enfants. Tant pis si ça n'est pas toujours bien construit, je ne passe pas ma vie sur mes
prep et ne le ferai jamais.

isa 06/02/2013 13:50



et si on philosophait sur la vie ? ça détend et ce n'est pas risqué ! Allez j'arrête surtout que j'ai un bilan de période à faire pour la fin de la semaine...



joêlle m. 06/02/2013 12:51


Hey, t'es pas déjà au taquet. Oui, bien sûr, c'est évident. ça complète Montessori mais je le répète comment faire tout cela avec des conditions de travail actuellement imoposées?

isa 06/02/2013 13:47



tu me connais une idée à la minute, après on trie !



joêlle m. 06/02/2013 12:19


Jen'ai rien contre toi Stasia, je ne fais qu'exprimer mon ressenti. J'aime ta qualité de chercheuse et grâce à elle tu me nourris

joêlle m. 06/02/2013 12:15


Merci Isa,


Stasia, l'art visuel est une science, alors le piffomètre n'y a pas sa place. L'artiste décérébré, alcoolique, drogué à la verveine auxquels certains s'accordent à pencher est une hérésie. Voir
les documents laissés sur le blog à propos de la chromatique de Delaunay, j'enai d'autres en réserve. Peux-tucroire qu'un dit louffoque( voir pédérastre, lubrique) comme  Karl Lagarfed
puisse généré autant de millionsd'euros et conjointement faire l'unamité de ceux qui ne pourront jamais se payer le luxe de le posséder mais concoivent du beau ( gratuit) 

isa 06/02/2013 12:35



débat sur des coulures , ça nous emmène loin ??? je comprends ce que tu veux dire Joëlle et je crois aussi à l'aspect mathématique d'oeuvres construites, pensons à Léonard de Vinci
!


mais dans les classes , il y a le piffomètre et on le sait bien. Maintenant, on pourrait imaginer une séance liant maths et art visuel, compter les pots  d'eau à rajouter ( en
utilisant uniquement 1,2,3) pour trouver la bonne consistance pour la plus belle coulure , qui s'y colle
?



Stasia 06/02/2013 11:43


L'enseignante a dosé les fluides au pifomètre et a procédé (pour une fois!) à quelques essais...Il faut vraiment pas mal d'eau et de gros pinceaux.

joêlle m. 06/02/2013 11:43


Pour ce qui me concerne, la boucle est bouclée, l'art visuel malmène les idée reçues. C'est un extraordiaire réservoir à l'identité et l'identification de soi, aucune société ne peut y échapper.
Elle est la raisonnance et l'expression des non dits. Je remercie chacun de vous à s'exercer à ce mode de communication et de transmission des émotions. Brooglie disait " une image vaut dix
milles mots". 

isa 06/02/2013 12:01







joêlle m. 06/02/2013 11:32


Idée géniale mais je demande comment l'enseignant( enthousiaste et coopératif) va régler la problématique de la fluidité. S'il pouvait nous transmettre avec exactitude les doses des fluides
utilisés et que grâce à cela nous pourrions l'expérimenter et lui faire part de nos observations, ce serait sympa

caroludoma 06/02/2013 11:21


très beau  travail  cela  donne  envie  de  se  lancer, l'idée  des  rigoles  en briques  de  lait  genial, merci

joêlle m. 06/02/2013 11:07


Du bonheur Isa et je voudrais dire à mes colllègues combien Catherine nous suit dans notre démarche mais comme elle est fait partie de ces parents que l'éducation nationnale a frustré, elle est
en réserve. La confiance qu'elles nous accorde ( Isa et moi) à livrer ses tripes et notre implication dans ce défi me permet d'espérer que la réconciliation entre les parentset l'école
(maternelle et élémentaire)est encore possible. Cest tout simplement simple cette aventure.

isa 06/02/2013 11:27



nous avons besoin des autres dans notre vie, c'est l'interactivité qui structurent nos cerveaux, sans relation aux autres nous serions de beaux sauvages arrièrès.


C'est pourquoi tenir compte de tous, et croire que chacun apporte au groupe est un postulat, les parents sont pour moi des partenaires essentiels à la réussite des élèves à condition
qu'ils aient leur place et qu'ils puissent puis qu'ils veuillent la prendre. J'appuie cette conception depuis toujours, malheureusement notre formation ne nous apprend pas l'accueil et pour avoir
travaillé avec des professionnels auprès des parents, je me suis rendue compte que ce n'est pas inné. Beaucoup de maladresses, de peur, de crainte de la remise en question font que les
enseignants ne sont pas toujours à l'aise dans cette relation. Donc je comprends trés bien Catherine et j'ai été moi aussi mère d'élève, pas toujours facile ni agréable certaines fois !



joêlle m. 06/02/2013 10:45


Ah mais que c'est beau, les enfants et surtout toi. Quel questionnement! Que du bonheur. Bien Isa, compte-tenu de cette expérience où tout le monde "expérimente" l'approche d'un artiste,
laissons-nous le temps même en trichant de faire nos fiches de prép. Mais c'est grandiose ce que tu nous offres et ce que Catherine nous offre. 

isa 06/02/2013 10:53



il n'y aucun problème Joëlle, moi je lance des idées, des pistes, je chatouille les interrogations parce que notre métier est l'enseignement mais comme le dit la phrase d'Einstein que
j'ai mis cette semaine à l'honneur, les élèves doivent le recevoir comme un don inestimable et c'est dans ce qu'ils vivent qu'ils peuvent le percevoir ainsi et je suis bien certaine que dans vos
classes, c'est le bonheur assuré , ça se ressent tellement à travers vos photos et vos commentaires. Donc les fiches de préparation, ça vous concerne vous.


J'ajoute que j'ai une vision de la conseillère pédagogique qui accompagne mais jamais n'impose parce que
je crois à l'intelligence des enseignants.