travail ensemble avec Catherine Boutten par Yobrego: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

Suite projet " si on imaginait un travail autour d'une artiste ensemble"


Cette fois je n'ai pas montré d'abord l' oeuvre de Catherine Boutten

Etape 1 avec les ps/ms:Tu peins avec les outils que tu veux et en choisissant 2 couleurs parmi celles proposées BLEU ROUGE JAUNE;
Tu peins une feuille avec 1 couleur; 1 autre avec la deuxième couleur et ensuite tu mélanges tes 2 couleurs sur une troisième feuille.
OUTILS/ MAINS GROS PINCEAUX ROULEAUX et autres objets de classe déjà utilisés.
TAPOTER/FROTTER
C'est bien de constater que les 3 souris peintres ont trouvé comme nous sur le mélange des couleurs.

Etape 2 avec les ms :Tu fais des coulures comme les ps avec Marioni.
Atelier libre: outils au choix et couleur imposée noir .Ca c'est un peu dirons nous"salissant"!!!!!!!

Etape 3 avec les ps/ms: Tu déchires les productions toutes et pas seulement les tiennes.D'abord j'aide et j'explique qu'il faut déchirer en tirant la bande vers son ventre.
Ensuite c'est libre.

Etape 4 pour le moment avec les ms : Tu recomposes avec  les bandes:Tes bandes doivent se superposer"pas de blanc"
Les élèves sont par 2.Tu fais plusieurs essais pour installer tes bandes et ton copain valide avec toi ce qu'il préfère.
Tu peux choisir les bandes sont pour tous.

Etape5 : Tu prends une ATSEM qui adore "vernicoller" et qui  coupe ce qui dépasse.

Ce matin comme par hasard le vidéo-projecteur envoie sur le mur des oeuvres de Boutten  et génial les élèves disent;"'maitresse c'est comme nous!!!!!!!!

Alors maintenant je vais essayer de faire évoluer en faisant intervenir d'autres couleurs ou...... je ne sais pas encore A voir si le week-end coulure de pluie m'inspire

yolande-yobrego-0002--3-.JPG

yolande-yobrego-0003--3-.JPG

yolande-yobrego-0004--3-.JPG

yolande-yobrego-0001--4-.JPG

yolande-yobrego-0005--3-.JPG

boutten-1.jpg

YOBREGO

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

joêlle m. 06/02/2013 10:36


Syvia, merci, moi aussi j'aime ces échanges informels au coin du feu par contre je déteste le vent, donc déjà Marseille et le sud jusqu'à Toulouse c'est mort et je n'aime que les alizés,les
bourrades de la côte atlantique aux équinoxes et la froidure de la mer du Nord. Allez savoir pourquoi?

Silvia 06/02/2013 09:53


oh oh je me rends compte que ma réponse n'est pas passée, je te disais que oui on a bien joué à Mary Poppins ce week-end! Mais ce qui est chouette c'est que le mistral chasse les nuages donc
c'est du ciel bleu garanti pendant un moment !

isa 06/02/2013 10:01



ohhhhh la chance !!! Au moment où je te réponds,le soleil tente de se montrer entre les nuages blancs et gris, il fait un effort démesuré car ici les nuages sont les plus forts:
imposants, volumineux, gonflés et ont plus de cinquantes nuances de gris 



Silvia 03/02/2013 23:03


Oui moi aussi j'aime bien lire les petites conversations du coin du feu de Joëlle et Isa le soir.... Bonne nuit!

isa 04/02/2013 08:07



coucou Silvia, tu n'as pas été trop décoiffée avec les coups de vent ?



Lorelei 03/02/2013 21:36


Je viens respirer un bol d'air chez Isa avant de me coucher... Toujours autant d'émulation, ça motive pour attaquer une nouvelle semaine  Quel beau projet qui fait place à la créativité de
chacun, comme toujours ... En fait, comme j'aimerais être à nouveau élève, dans une de vos classes, pour profiter de tout ça avec simplicité et candeur, comme si tout coulait de source ... C'est
beau d'étre un enfant ! Bonne semaine à toutes et tous !

isa 03/02/2013 21:48



bonne semaine Lorelei et bonne nuit 



joêlle m. 03/02/2013 14:25


Les chats font pas des chiens, j'ai le même à la maison! Quand il bouge plus je flippe, c'est qu'il est malade.

isa 03/02/2013 14:31



tu vois tout ce que les mots donnent comme information, je connais à peu près ton profil sans jamais t'avoir vue et si tu faisais une peinture , j'en apprendrais aussi beaucoup sur toi, même sur le net, on ne peut pas tant se cacher que ça ! Ma
fille me dit :"mais les gens montrent l'image qu'ils veulent montrer" et je réponds:" mais même ça t'informe de ce qu'ils sont car vouloir montrer ce qu'ils montrent est une indication de qui ils
sont !!!" oulalala, tu me suis ?



joêlle m. 03/02/2013 13:57


Ah oui, je n'ai jamais vu cela. Ce sont des touches à tout, j'espère les canaliser avant la fin de l'année. Ah l'autonomie, je ne leur ai pas appris grand chose. Mais ils me font craquer, j'ai un
petit faible pour les galopins, un enfant qui ne bouge pasça m'angoisse. 

isa 03/02/2013 14:06



et c'est angoissant ! oh oui ! Des enfants qui bougent , c'est dans l'ordre des choses, aux adultes de se rappeler leur propre enfance, tu t'en souviens Joëlle et je ne t'imagine pas sans
bouger.



joêlle m. 03/02/2013 10:19


Merci pour les conseils. Oui, ça déchire. Chez moi, ça coupe tellement que j'ai été obligé de retirer les ciseaux mis en libre service. J'ai cru que tout allait y passer. Avec Catherine Boutten,
nous allons les ressortir et également déchirer nous aussi!

isa 03/02/2013 13:30



ils sont à ce point découpeurs ? Peut-être qu'ils ont compris qu'avec leur maitresse il fallait savoir couper les cheveux en 4, non Joëlle , je rigole !!!



bregowy 03/02/2013 10:08


C'est du papier effectivement assez epais surement canson je ne sais pas c'est un imprimeur qui me donne tous les papiers; en tout cas il est rigide après peinture et pour aider les ps au
déchirage j'ai dans un premier temps fait des encoches en haut du papier et on a refait individuellement le geste de déchirage en tirant vers son ventre et pas en écartant les mains comme ils le
font souvent.


Vraiment pour les ms ça n'a posé aucun problème mais on déchire énormément dans cette classe!!!!!!!

Edith 02/02/2013 15:53


Ton travail me montre le chemin pour démarrer le projet avec les PS de ma classe.


Effectivement, le choix du papier à déchirer semble important. As-tu employé du Canson? on dirait un papier assez fort.


La semaine prochaine, pendant l'accueil, ça va déchirer!

BREGOWY 02/02/2013 12:46


Le panneau peinture n'est jamais lavé il est la mémoire des peintures d'avant.


Il est repeint aux vacances d'été parfois par moi d'ailleurs!


Il est appelé coin des artistes et parfois le contour des feuillles enlevées est aussi "oeuvre d'art"


 

joêlle m. 02/02/2013 10:37


http://www2.dijon.iufm.fr/doc/memoire/mem2005/05_04STA00449.pdfVoilà un travail de réflexion d'une colègue qui porte auxquestionnement. A lire la t^te reposée car cogitum.


 

joêlle m. 02/02/2013 10:25


En fait, il me semble que c'est plus complexe. Pourquoi?


Je tends vers l'utilisation du Je  par l'enfant.


1. J'utilise le "je" en passation de consigne collective ( grand groupe ou groupe restreint)


2. j'utilise le "JE" dans l'aide à la remédiation des consignes pour l'enfant. Exemple  j'induis une réponse en commençant par je... et je ( l'enseignant) mime le geste.

isa 02/02/2013 10:58



ok tu utilises le mime ou tu te positionnes comme si tu étais l'élève, je comprends. Mon interrogation était de savoir si l'élève comprend que cela s'adresse à lui, mais j'imagine que tu
n'as pas observé de confusion puisque tu choisis ce positionnement.



joêlle m. 01/02/2013 21:18


d'accord avec toi mais j'y ajoute aujourd'hui le je car l'égosentrisme est  exarcerbé ( l'enfant roi). Bon Isa, je dois vous quitter? 

isa 02/02/2013 09:30



oui mais alors si c'est toi qui le dis, tu penses qu'ils font bien la différence ? 



Valérie93 01/02/2013 21:13


Quel partage, quel effet et quel travail!!! 


Bravo!


Pour la reconstitution je me disais aussi que les enfnats ont aussi parfois l'habitude de refaire ce qu'ils connaissent et donc refaire leur production c'est aussi comme lorsqu'on leur demand ede
reconstituer un puzzle... aussi c'est intéressant de leur proposer de créer autre chose avec ce qu'ils ont ( finalment ces bandes sont nouvelles , leur production n'existe plus comme avant)


Bref j'espère vraiment trouver un moment pour me lancer (fichues évaluations) :(

joêlle m. 01/02/2013 20:41


Tu le sais très bien Isa,nous alternons tous entre les pronoms personnels et nous allons le plus suivant vers le ON. Alors quel est l'enjeu de passation de consigne et pourquoi cette alternance
qui en nuancie le vouloir ( de l'enseignant).

isa 01/02/2013 21:01



le on c'est quand je m'incluais dans l'activité mais quand je donnais les consignes, j'avais l'idée que le tu  était le même que lorsuque je disais : " tu t'habilles Léo... tu
sautes... tu viens me voir" et de fait, ça fonctionnait mieux. Les élèves me paraissaient plus réactifs. Suite à cette constatation, j'ai fini par m'asteindre à utiliser de manière régulière ce
fameux tu et c'est pourquoi dans les préparations que je propose, je l'utilise toujours. 



vivi 01/02/2013 20:40


Bluffant le résultat: c'est très beau!

joêlle m. 01/02/2013 20:17


Pour moi c'est naturel. Je  c'est l'autre moi, ce que je réflechis en tant que miroir, celui auprès duquel l'autre s'identifiera et se différenciera. Celui dans lequel je me retrouve, je me
noie et je noie les autres. OUPS,

joêlle m. 01/02/2013 20:05


Mieux je suis et je danse sur le surmoi donc moi je mais ça c'est pour les mômes qui s'expriment.

isa 01/02/2013 20:12



si tu joues trop sur le surmoi , tu risques de les coincer, au contraire laisse le moi et le ça s'exprimer


Sérieusement, je n'ai pas une idée certaine du pronom le meilleur à utiliser, j'ai juste constaté qu'avec le tu , les miens ( mes petits élèves) étaient plus réceptifs qu'avec le vous (
que j'employais à tour de bras), donc même en regroupement par moment je préférais utiliser le tu, et j'avais l'impression qu'ils se sentaient concernés chacun. Mais je n'ai pas d'avis affimé et
c'est pourquoi je te lance le sujet.



joêlle m. 01/02/2013 20:01


je dis je

isa 01/02/2013 20:04



donc quand tu t'adresses à tes élèves , tu leur dis je  pour un travail qu'ils vont avoir à faire ? et pourquoi ?



joêlle m. 01/02/2013 19:55


En tout cas chapeau à ceux qui se lancent dans l'aventure. Allez titillez notre sensiblerie et osez l'exprimer sans retenue ici, c'est permettre aux enfants qui nous sont confiés d'y parvenir.
J'arrête, j'ai l'impression de faire le prêche, mais tellement convaincue. Quelle belle expérience 

joêlle m. 01/02/2013 19:50


Celle de celui qui le lit et il ne peut se restreindre à une lecture figée et normative. Merci Isa de nous permettre de nous découvrir au travers de notre propre histoire et le regard que nous y
portons.

isa 01/02/2013 20:06



Ce qui me semble essentiel de faire passer comme message , c'est qu'il n'y a pas une manière plus pédagogique qu'une autre d'aborder un tableau ou un artiste , il y a beaucoup de
possibilités et nous allons le démontrer.



joêlle m. 01/02/2013 19:47


c'est de la narration. Un tableau raconte toujours une histoire, celle de celui qui le crée.

isa 01/02/2013 19:59



oui bien sûr , mais là on le dit, et l'élève est dans cette expression consciente.



joêlle m. 01/02/2013 19:42


Ah oui, très bon. Dans ma démarche qui est proche de la tienne mais pas sur les mêmes attentes de reflexion, ce sera plutôt, j'agis avec mon corps ( équilibre, sauter, tourner,...) d'où consigne
comment avec tous ces bouts de papiers, je peux montrer ce que font mes jambes, mes bras,....)

isa 01/02/2013 19:58



alors je saute sur l'occasion pour te demander pourquoi tu dis je, est-ce que tu dis ainsi aux élèves ou tu dis tu ? ou vous ? ou impératif ? Tu sais c'est mon point fixe de la semaine "
les consignes". C'est juste pour qu'on s'interroge ensemble !



joêlle m. 01/02/2013 19:23


Je viens de lire ton commentaire Isa. Et là tu poses un véritable questionnement  suis-je dans une problèmatique pédagogique de résolution de problème ( ce que sera ma vie en générale)ou
bien je me limite à répondre à des directives en cherchant à les appliquer au mieux. Bel exercice d'IMF

isa 01/02/2013 19:53



tu parles du questionnement autour du comment découper les bandes ?


en fait, je fais des propositions qui pourraient s'inscrire dans une démarche de pédagogie différenciée ( prochain sujet ) , on peut imaginer que plusieurs groupes n'aient pas le même
chemin pour un même objectif : découper leur feuille. Certains répondant à des directives et d'autres cherchant leur propre technique. Personnellement , Joëlle, j'aime varier et je pense qu'il y
a adaptation aux élèves, mais comme je suis ambitieuse, je pars toujours du point culminant et ensuite je redescends. Donc je préfère partir d'une  résolution de problème, mais ce n'est pas
systématique.



joêlle m. 01/02/2013 19:05


Pour être plus claire  composer à nouveau, revisiter.

joêlle m. 01/02/2013 19:02


Oui, Emilie toute à fait d'accord avec toi. Un assemblage trop linéaire pourrait nuire à cette notion de strates mais néanmoins l'irrégularité des coulures et des mélanges
peuvent être du plus bel effet avec des bandes régulières. Cependant cette régularité dans l'assemblage montre une incohérence plastique par rapport à l'oeuvre. Certains élèves pourraient être
tentés de reproduire à l'identique ce qu'ils ont réalisé à l'initial. Or il s'agit plus de recomposer ( re  puis plus loin composer).

isa 01/02/2013 19:36



oui quand on arrive à la composition, il est certain que les élèves sont dans la réalisation de leur tableau, les étapes précédentes sont au service de ce dernier moment, et l'invention
,l'imagination, la création sont vraiment à solliciter, en reprenant les termes de Catherine, on peut leur proposer d'écrire leur histoire ,j'avais pensé, allez je me lance parce que ça me
démange: " tu étais petit et tu as grandi, comment tu peux le raconter avec tes bandes ? C'est comment grandir ?" C'est une approche qui peut être plus difficile parce qu'elle n'est ni technique
, ni plastique mais sur le sens : produire du sens par une message sans texte. Quel bonheur toutes ces recherches, je ne vais faire que vous remercier Joëlle et Catherine.



Emilie44 01/02/2013 18:49


C'est clair que c'est sympa aussi avec des bandes déchirées. On ressent aussi bien l'effet de strates.

isa 01/02/2013 19:06



je trouve que l'idée de Yobrego montre que chaque étape peut être adaptée, recréée, détournée et qu'on peut aussi soumettre l'action aux idées des élèves " tu dois faire des bandes de
papier avec ta peinture , comment est-ce que tu fais ?" ou bien "tu trouves une autre façon de découper ta feuille pour faire des bandes" 



Sophie (pas si) sage 01/02/2013 18:12


J'aime beaucoup le rendu final avec des bandes de taille aléatoire.


Est-ce que les PS ont réussi à déchirer les bandes sans trop de difficultés ? C'est quoi comme papier ? J'ai déjà testé avec mes MS à Noël sur du papier affiche et
du kraft et ils arrivaient plus ou moins selon les enfants alors je m'interroge ... Mais bon peut-être qu'ils ont sûrement évolué depuis ...

joêlle m. 01/02/2013 18:00


A priori mon commentaire n'est pas passé. Donc je recommence et je dis " remarquable". Bien l'idée de faire un fond pour réinvestir les apprentissages et mixer avec ceux de Toroni. Cool, le
déchirer Mais alors purée pour pas dire la vache l'état du mur, t'as nettoyé tout ça sur ta pause méridienne J"aime beaucoup celui dns les tonalités de rouge.