tribune libre: autonomie, groupes de langage ...une expérience

Publié le par isa

TRIBUNE LIBRE
AUTEUR DE L'ARTICLE: SARA


SARA:

J'ai sensiblement le même emploi du temps que toi avec 2 plages d'ateliers. La 1ère plage d'ateliers fait travailler les enfants en groupes de besoins, notamment pour l'album langage. A la 2ème plage d'ateliers, les élèves travaillent en groupes hétérogènes (j'ai essayé de mélanger / séparer les difficultés de langage, les non francophones, les moteurs, les bruyants, les speed...). Il y a 4 groupes de couleurs qui fonctionnent dès le mois d'octobre.

C'est pour cette seconde plage d'ateliers que j'utilise les corbeilles à la couleur des groupes. Il y a dans la classe un très grand tableau (j'ai oublié de le prendre en photo) sur lequel apparait les 4 ateliers de la semaine ainsi que les groupes de couleurs. Ainsi chaque jour, les élèves savent quel groupe fait quelle activité, il y en a même qui anticipent sur ce qu'ils feront le lendemain! Sur un meuble, j'ai installé mes 4 corbeilles de couleurs dans lesquelles le matériel de l'atelier est installé (sauf quand celui-ci est trop encombrant). Ce qui me permet de préparer chaque soir le matériel du lendemain, qui sera prêt dans les corbeilles. Quand on se met en atelier, il y a un responsable dans chaque groupe qui est chargé de prendre la fiche de groupe (couleur) et la corbeille du groupe. Le responsable, grâce à la fiche de groupe appelle les enfants de son groupe qui ne sont pas venus. Je ne sais pas si je suis très claire ?!.. En tout cas, ça marche très bien, les petits rêveurs ou mutiques sont pris en charge par les élèves moteurs. Et moi, je n'ai plus qu'à me déplacer de table en table pour donner la consigne, qui est souvent induite par le matériel. Puis je m'installe à mon atelier d'apprentissage. Quand les élèves terminent leur travail, ils vont chercher une étiquette de leur prénom dans leur boite et la colle sur leur feuille (si c'est un travail sur fiche), puis ils reposent leur fiche ou tout autre matériel utilisé, dans la corbeille de leur groupe. Le responsable est chargé de remettre la corbeille à sa place sur le meuble quand tout son groupe a terminé. Moi, je n'ai pas à ranger. L'Atsem range son atelier avec son groupe.

Dans la classe, il y a un meuble à dessins, collage, découpage, bricolage à disposition en libre service. J'ai collé des photos du matériel pour que les enfants rangent au bon endroit. J'ai fait la même chose dans le coin cuisine, ça évite que tout soit entassé n'importe comment !

Voilà, je te livre quelques trucs à moi, qui se sont construits par de nombreuses discussions avec ma collègue d'à côté!! D'ailleurs, l'idée des cartes de groupes couleurs, c'est elle! (dans le document ci-joint il n'y a pas de couleur, c'est parce que je colle la fiche sur une feuille couleur avant de la plastifier). Je t'envoie aussi un document que j'ai élaboré pour constituer mes groupes de langage, pour l'album langage. En effet, il me semble incohérent de faire des groupes hétérogènes. Si l'on veut que nos élèves progressent, il faut leur proposer des objectifs adaptés à leur niveau, un enfant non francophone ou un enfant qui ne parle qu'avec des mots phrases ne peut pas se saisir d'une structure syntaxique complexe. Chaque groupe va progresser à son rythme en se saisissant de ce qu'il est capable de se saisir. J'ai donc fait 5 groupes: un groupe de non francophones, un groupe infralangage (les mots phrases), 2 groupes dans lequel les enfants parlent en utilisant un GS et un GV, parfois un complément, et un groupe dans lequel les élèves construisent des phrases complexes. Les objectifs sont déclinés pour chaque niveau.

 ISA:

Je voulais savoir, est-ce que tes groupes hétérogènes sur la seconde plage d'ateliers changent à un moment ou un autre de l'année ? et qui désigne le responsable de l'atelier ? Est-ce toujours le même enfant ?
Pour tes groupes de besoins, comment fais-tu tourner ? Privilégies-tu tes élèves en grande difficulté plus souvent ? y-a-t-il des élèves qui changent de groupe car leur langage explose comme on le voit souvent chez les petits ?

 SARA:

Mes groupes hétérogènes changent en milieu d'année, avec 4 nouvelles couleurs pour ne pas les perturber de trop. En janvier, les caractères, les progrès, les affinités se sont modifiés, il devient impératif de changer les groupes. Ceci crée de nouvelles interactions et j'ai remarqué que certains élèves plutôt effacés se révélaient dans un nouveau groupe (ils étaient parfois écrasés par l'enfant moteur du groupe initial).

Le responsable de l'atelier est désigné par moi-même en début d'année: c'est l'enfant "moteur" du groupe, qui réagit à la consigne, qui parle bien, qui comprend rapidement le fonctionnement de la classe, celui qui est capable d'aller chercher les enfants de son groupe qui ne sont pas venus à l'atelier lorsque je les ai appelés. Au fur et à mesure du temps, d'autres élèves du groupe sont demandeurs et souhaitent eux-aussi prendre en charge la carte de groupe et la corbeille. C'est une vraie satisfaction pour eux d'être le responsable, ils se sentent hyper valorisés. Je leur fais confiance. Je crois en eux. Puis en février (à peu près), c'est chacun son tour dans le groupe. Le responsable étant désigné chaque jour par une petite épingle qui se déplace sur les prénoms de la carte de groupe.

Les groupes de besoins évoluent aussi. Grâce aux bilans langage effectués chaque trimestre. Là c'est ton idée!! Bien souvent le groupe des non francophones reste identique, les progrès en langage en petite section existent mais restent très faibles. Pour avoir eu des moyens et des grands, je peux dire que les progrès langagiers s'accélèrent surtout en grande section, et évidemment quand la famille accepte la langue française en la pratiquant aussi à la maison.

En ce qui concerne la rotation des ateliers langage, je commence très souvent par le groupe des enfants qui maîtrisent le mieux notre langue. Pourquoi? parce que ça permet aux autres d'entendre ce qu'ils disent avant de passer eux-mêmes. Je passe 4 groupes les matin et un groupe l'après-midi. Le lundi, c'est le groupe Langage 2 (voir le tableau que je t'ai envoyé). Les enfants présentant des difficultés de langage passent à l'album le dernier jour. Ils ont pu écouter, intégrer des mots, des structures syntaxiques toute la semaine lors du passage d'autres enfants au moment du regroupement ou lors de l'atelier en petit groupe s'ils sont venus y assister. Parfois je passe les groupes en difficulté 2 fois. Mais pour des raisons d'organisation ce n'est pas toujours facile, d'autant plus que je suis à 75 °/. pas classe le lundi. Je dois tout expliquer à ma "remplaçante", ce qui me pousse à lui laisser un groupe "facile". En effet, je lui impose une organisation très fournie alors j'essaie de lui faciliter la tâche.

fiche groupe
carte de groupe

classe 9  classe 5
 classe 7  classe 6
 classe 8  classe 3
 classe 2  fiche de progrés

Groupes de langage : groupes de besoins

 

Niveaux de langage

Non francophones Phonèmes / syllabes

 

Infra langage

Mots / phrases

GN ou présentatif

Langage 1

Phrase simples

GN + GV

Langage 2

Phrases complexes

Propositions subord

 

Elèves

Edvin

Onur

Rahim

Resul

Bilel

Emma

Riyad

Yassine

Azzedine

Charlyne

Clara

Imane

Marc-Elie

Anthony

Léa

Leïla L.M.

Maud-Jeanne

Noé

Aylin

Leïla F.

Shirley

Steven

Ylian

 

Rôle de l’enseignant

Instaurer une relation de confiance. Encourager les essais langagiers.

Instaurer les échanges langagiers et les interactions élève - adulte. Multiplier les feed-back d’étayage et les relances.

Encourager les interactions élève – élève et élève - adulte.

Multiplier les feed-back d’étayage et les relances.

Partager les prises de parole. Encourager les interactions élève – élève, les explications. Reformuler.

 

Objectifs syntaxiques, lexicaux et phonologiques

Apprendre à nommer les objets, les actions, les personnes.

Utiliser les pronoms, construire le GV. Mobiliser du vocabulaire.

Différencier les pronoms, construire le système des temps. Enrichir son vocabulaire.

Diversifier les pronoms, construire un système des temps diversifié, complexifier la syntaxe.

Mobiliser de + en + de vocabulaire.

           

Non parleurs          Problèmes articulatoires

 

Vecteurs de langage dans la classe :

1.       Les situations de classe elles-mêmes : coins jeux, ateliers, activités de motricité, cuisine, habillage…

2.     L’album langage : construction syntaxique, diversification du vocabulaire, amélioration de l’articulation.

3.     L’imagier collectif, les imagiers individuels : acquisition de vocabulaire (noms, verbes, adjectifs, prépositions).

4.     Jeux avec les imagiers : mobilisation du vocabulaire et amélioration de l’articulation avec les lotos, Memory, kims, frappés de syllabes...

5.     Le cahier de vie : construction syntaxique par l’évocation des images, textes et activités réunies, mobilisation du vocabulaire, amélioration de l’articulation avec les comptines et les chansons.

6.     La marionnette de classe : construction syntaxique et mobilisation du vocabulaire (évocation quotidienne des séances d’EPS).

L’écriture d’un livre de récits (au 3ème trim) : construction syntaxique, mobilisation du vocabulaire et amélioration de l’articulation.

fiche groupes besoins à télécharger
suite de l'article ici


Publié dans organisation

Commenter cet article

MClaude 27/01/2010 16:42


Oh oui, j'en sais quelquechose, j'ai moi-même perdu tout mon travail de préparation cet été (1 mois de travail!!!!). Depuis j'ai investi dans un disque dur externe et je fais des sauvegardes toutes
les semaines.

Merci Sara pour tout ce travail si gentil offert à nous toutes.


sara 24/01/2010 17:12


je vais refaire une photo mardi quand je reviendrai dans ma classe. Je vous aurais bien envoyé le document word mais j'ai perdu de nombreux fichiers suite à la perte de mon disque dur. Il faut que
je reconstruise la fiche progrès en puzzles. A ce propos, je vous encourage vivement à sauvegarder vos données sur un disk dur externe !


isa 24/01/2010 17:28


merci Sara. Oui, nous ne sommes jamais assez prudents avec nos ordinateurs.


veronique 24/01/2010 15:28


Merci Sara ! En fait je voulais parler de la fiche de besoin (dernière photo en bas à droite) : si possible à mettre en fichier à télécharger...


isa 24/01/2010 15:40


oui véronique, j'ai compris après avoir fait le téléchargement, mais la fiche de Sara n'est pas meilleure en fichier, il faudrait qu'elle fasse une nouvelle photo.


sara 24/01/2010 15:06


bonjour à tous! c'est la première fois que j'ose parler et montrer ce que je fais sur le blog si riche d'Isa. D'habitude, je me sers régulièrement de ses idées, ainsi que des vôtres. Aujourd'hui,
c'est moi qui donne et c'est une vraie satisfaction! Merci Isa et merci à tous de faire si bien vivre ce blog!!


isa 24/01/2010 15:23


bravo Sara de t'être lancée, c'est un enrichissement pour tous. Et continue !


dom 24/01/2010 11:33


Merci Isa!


dom 24/01/2010 10:23


Merci Sara pour  cet échange si riche qui me donne l'envie  de transformer une grille d'observation établie (besoins langagiers) en tableau "groupes de besoin"
cette mise en place proposée est une excellente  idée  merci pour ce partage si intéressant et si bien illustré .


Véronique 24/01/2010 10:10


Merci Isa pour ce blog si riche et qui est devenu un passage quotiidien incontournable pour moi et dans lequel je puise des tas d'idées !! C'est une habitude, devenue un vrai plaisir!
Je reviens vers Sara concernant sa fiche de progrès : cela m'intéresse mais elle n'est pas lisible sous sa forme actuelle, serait-il possible de l'obtenir ? Merci d'avance !


isa 24/01/2010 11:17


je vais la mettre en fiche à télécharger.  Par contre la fiche de progrés en puzzles n'est pas suffisamment nette pour être téléchargeable.


Guinie 24/01/2010 09:01


Bonjour,
Cet article est très intéressant, merci pour les photos, les explications et ton tableau sur le langage. Je n'ai pas la possibilité d'avoir 2 plages de langage le matin, difficile donc de faire
passer tout le monde régulièrement et de faire progresser. Je reviendrai lire l'article plus longuement et verrai comment je peux l'utiliser pour améliorer mon travail. Merci.
Guinie