tribune libre: la marionnette dans les familles

Publié le par isa

TRIBUNE LIBRE
AUTEUR DE L'ARTICLE: SARA





Dans son témoignage ,Sara fait référence au projet proposé sur ce blog pour la période 5: la marionnette de la classe part de famille en famille et chacun raconte au retour ce qu'il a fait avec elle en s'appuyant sur le carnet de voyage à remplir en famille. Pour plus d'infos c'est ICI


image002-copie-45

Je voudrais témoigner d'une expérience des plus enrichissantes qui m'ait été donnée de vivre avec mes élèves et leurs familles.

Celle des aventures de Mario (ma marionnette de classe) chez les élèves.

Au départ, ce projet d'écriture d'un livre d'aventures construit par les récits successifs des enfants avait pour ambition de favoriser un certain nombre d'apprentissages langagiers et sociaux. Ce projet s'inscrivait dans le domaine privilégié du S'approprier le langage, au cours de la 5ème période, comme tu nous l'as expliqué sur ton blog.

Au fil des voyages chez les enfants, j'ai pu observer d'énormes progrés à tous les niveaux du langage : le vocabulaire, les phrases de mieux en mieux construites puisque pour se faire comprendre, il faut utiliser les codes communs. Lorsqu'un enfant racontait le séjour de Mario chez lui et que les autres ne comprenaient pas bien, il lui fallait faire des efforts dans l'articulation et dans sa syntaxe. Bien sûr j'étais là pour l'aider et lui donner le "matériel" nécessaire à son discours. S'ensuivaient les questions. Très pauvres au départ, parfois sans sens : "c'est ton chat." "il est chez toi Mario." Certains ne comprenaient pas ce qu'était une question et répétaient les phrases de l'enfant conteur : "il a fait du toboggan." "Mario il a mangé des pâtes." Puis les formulations interrogatives sont apparues : "il a dormi Mario? Qui c'est qu'a gagné au jeu de Mario?..." Un pti coup d'pouce et d'autres formules ont émergé: "est-ce que tu lui a brossé les dents? Il était de quelle couleur le super lit? Pourquoi il a pas fait de peinture chez toi?..."

Certains enfants se sont ouverts à l'oral et nous ont beaucoup étonné. Mais le plus stupéfiant, ce sont les progrès des enfants non francophones qui en fin d'année de petite section n'ont pas encore appris à parler français. Et bien là, au moment du récit devant les autres... des mots, des phrases, de nombreuses tentatives !!!!! comme s'il y avait eu un déclic. Mais à y regarder de plus près, cet élan verbal ne vient pas seulement de la situation (projet) proposée. En effet, quand j'ai regardé la carnet de voyage, j'ai pu constater un investissement inespéré de la famille. Bien sûr, je ne remets pas en question l'intérêt des familles non francophones, cependant, je m'attendais à ce qu'il n'y ait pas beaucoup d'écrit, pas de photos, que les tâches ne soient pas respectées ou que le carnet ne soit pas complété du tout à cause des carences langagières évidentes, souvent les mamans ne parlent pas français et les papas très peu. Et bien je me trompais...

Les aventures de Mario dans les familles a permis de mobiliser toutes les familles dans un projet commun!! Même les familles turques se sont impliquées, et ce sont les grandes soeurs qui ont écrit dans le carnet de voyage!! Les grandes soeurs qui sont en élémentaire, ce fut pour elles une production d'écrit pour laquelle elles ont eu beaucoup de plaisir, tu aurais vu tout ce qu'elles écrivaient!! je m'en réjouissais à chaque fois! J'ai même montré ce travail à mes collègues qui ont ces jeunes filles dans leur classe et elles étaient effarées de voir la quantité et la qualité d'écrits produits et l'effort fourni! Le lendemain, la famille venait me voir pour savoir s'ils avaient bien fait, si leur petit garçon ou leur petite fille avait bien raconté, il y en a même qui ont fait réviser à leur enfant avant de venir!! Je n'ai jamais senti de pression sur les enfants mais plutôt un formidable encouragement à réussir.

Il y a tant d'apprentissages qui découlent de ce projet !.. La manière dont tu nous l'as proposé est (je crois) révolutionnaire (contrat d'accueil). Avec ma collègue Céline, nous avons d'ailleurs rajouté une tâche : "Il faut jouer au Jeu de Mario" (le jeu change au fil du temps mais il reprend les apprentissages du moment : Loto des couleurs ou jeu de numération ou Loto des prénoms...) Cela enrichit encore plus le discours de l'enfant lorsqu'il raconte.

Une dernière chose, essentielle, c'est l'évolution très positive et qualitative des relations avec les parents depuis ce projet. C'est pour cela que je l'ai mis en place plus tôt cette année : 3ème période, domaine Découvrir le monde, pour que Mario découvre le monde qui l'entoure, celui des enfants. 

Je crois qu'il ne faut pas oublier quel rôle primordial nous avons, nous maitres et maitresses de petite section, dans cette première année de scolarité, envers les enfants évidemment (nous devons leur donner le goût d'apprendre, les rendre curieux...), mais aussi envers les parents (surtout ceux de zep qui en ont pour la plupart un mauvais souvenir). Nous devons les accrocher, les intégrer et leur montrer l'Importance de cette école qui aujourd'hui est la seule façon d'exercer un métier qui nous plait et de gagner notre vie. J'extrapole, je sais, mais dans ma classe de 25 élèves, seuls 6 parents exercent une activité définitive, tous les autres font de l'intérim, des ménages, des remplacements à l'usine... et je suis sûre que si nous redonnons confiance à nos parents d'élèves, ils pourront alors avoir de l'ambition pour leurs enfants et s'investir dans leur scolarité.


 

 

Commenter cet article

Silvia 22/03/2010 20:04


Pourquoi inscrire des TPS avec un tel effectif? C'est incompréhensible !
Courage en tout cas
Silvia


Sev 22/03/2010 18:46


oui, ils marchent carrément sur la tête !


lydia 22/03/2010 05:19


ok marionnette , penses tu pouvoir le transmettre avant Pâques , sinon je ferai sans et courage....mais le jeu en vaut la chandelle ...  a mon propre avis 32 pour 3 niveaux , ils marchent
sur la tete, refuse le décloisonnement il réagiront peut etre 


Marionnette 21/03/2010 19:36


Isa, Lydia , je vous avais promis des écrits pour ce WE mais je suis trop accaparée ailleurs , si , si je le ferai cette semaine , promis ...  En fait , mon école déménage l'an prochain dans
une nouvellement construite (enfin ...encore en travaux) super hight tech : H.Q.E. !!! mais du coup j'ai un sacré tri à faire et je commence les cartons ... On est regroupé en groupe
scolaire  ...  super sympa les collègues de primaire ... pour alléger leurs cours , ils font tout "descendre" a/n de la maternelle , eux vont tourner autour de 25 maxi et moi ... on me
colle au moins 32 TPS/PS/MOYENS ... super , non ??? J'ai bien envie de refuser le décloisonnement , qu'en penses-tu Isa ??? Et DOM ? où es-tu ???


isa 22/03/2010 08:39


Marionnette, je comprends tes préoccupations et je te remercie de me prévenir, ne t'inquiéte pas , occupe toi de tes changements et suis ton intuition pour l'organisation, c'est difficile
à dire pour nous dans la mesure où nous ne connaissons pas votre projet. Personnellement, 32 élèves pour moi c'est une aberration encore plus quand il y a des tout-petits.Nous sommes incapables de
reconnaitre les besoins de ces petits élèves quand nous donnons à vivre de tels entassements, c'est insupportable.
Concernant Dom, elle s'est mise en retrait pour des raisons de santé, nous espèrons tous récupérer sa compagnie et ses superbes idées. C'est gentil de penser à elle, Marionnette.


Silvia 21/03/2010 19:02


ça fait envie !
merci