tribune libre : Miro et les ombres

Publié le par isa

TRIBUNE LIBRE
AUTEUR DE L'ARTICLE : DOM





Voici Isa, la démarche que j'ai mise en place après réactions des enfants: ce n'était pas prévu mais j'avais envie de tenir compte de leurs réactions et de prolonger un peu cette histoire d'ombres trouvées .Cela n'a rien d'un "modèle" , je te la transmets si cela peut te paraître sympa d'en faire profiter des collègues.

 

Point de départ: association de cartes qui se ressemblent dans reproductions de MIRO (  reprise notions Grand/ Petit avec oeuvres)

remarques sur le bonhomme observé " il est tout noir.  on ne voit pas ses yeux, ni son nez, ni sa bouche,on voit son tour"

apport d'un vocabulaire spécifique: la silhouette, l'ombre  , un enfant fait le parallèle avec KIRIKOU.

 

photo numéro 1 

 

 

Suite démarche:  recherches d'autres reproductions où l'ombre apparaît. associations  

 photo 2

 

puis créations de bonhommes ou silhouettes noires ( peinture gouache)

comparaisons avec  reproductions MIRO   affichage rassemblé des repros MIRO silhouettes e des dessins d'enfants réalisés

photos 3 –

 

au lever sieste : un soleil derrière les  carreaux, salle  de projection: l'idéal

rassemblement des enfants. observation de mon ombre sur le mur.... d'où cela vient-il? questionnement

je tire les rideaux:  voit-on encore ma silhouette sur le mur?

les enfants trouvent donc la réponse: " c'est parce qu'il y a le soleil"

 

étape suivante: je tire à nouveau rideaux et met en marche projecteur diapos sur autre mur.

invitation à s'approcher du mur ( plusieurs enfants le font)

est- ce à cause du soleil cette fois que l'ombre  apparaît?

NON c'est à cause de la lumière  ( première notion passée: pour avoir ombre: source de lumière nécessaire   naturelle soleil  ou artificielle projecteur)

 

jeux d'ombres commencés   ( photos envoyées hier)

 

 

 

jeux d'ombres avec mitres de ST Nicolas  ou librement:   nouvelle découverte: quand on est tout près du mur: on ne voit pas l'ombre . ( intuitivement les enfants comprendront la nécessité d'avoir une certaine distance  entre l'objet , la source de lumière et le mur de réception)

 

je te joins la doc que je possède sur les jeux d'ombres:

 

OMBROMANIE  ( UN PETIT HISTORIQUE)  doc perso

 

Les ombres.....pour certains, ce seul mot fait naître les images d'heureuses enfances démunies ,qui inclinaient naturellement à créer des distractions ne venant pas de l'extérieur.

Qui n'a pas vécu des jeux d'ombres réalisés contre une porte, un mur ou sur un plafond , avec de simples  "jeux de mains"?

( ombre du loup ou du chien  qui agite les oreilles ou semble aboyer_  ombre du lapin dontles pattes bougent...)

 

L'origine de l'ombre se perd dans la nuit des temps...le théâtre d'ombres d'adultes est asiatique. il semble qu'il soit né en Chine, d'où il a gagné l'Inde, puis la Turquie, l'Egypte, la Grèce, la Bulgarie, La Roumanie, le monde occidental....

 

Le théâtre d'ombres est lié à la religion, au culte des ancêtres: culte domestique où le chef de famille  fait apparaître l'esprit des dieux  sous forme d'ombres,   puis culte social où " l'initié" ( sorte de prêtre)  fait renaître les ancêtres mythiques : les héros, les dieux.

Les sujets de spectacles d'ombres, sont donc , au départ, des sujets sacrés, confrontant les morts et les vivants, le surnaturel et le terrestre.

Ils traitent parfois de vieux mythes ( ceux que l'on trouve dans l'Illiade et L'Odyssée par ex)

Les spectateurs  hommes/ femmes  sont séparés. Les premiers ont droit de se placer des deux côtés de l'écran à condition d'être toujours séparés des femmes.  les femmes, elles,sont placées devant, et ne voient que l'ombre projetée, ne connaissant pas tous les aspects du spectacle.

Puis les choses évoluent avec le temps. Les formes les plus évoluées sont les formes chinoises, parfaitement mobiles, ajourées. A l'origine, elles ne  servaient à donner des représentations que dans les enclos réservés aux dames.

Les sujets des spectacles, au départ religieux, sont complétés par des drames historiques puis ( enfin!) par des farces burlesques où le souci éducatif est présent.

 

l'ombre française: guerriers,aventuriers ou commerçants, voyageant entre Orient et Occident, ont propagé le goût pour  les spectacles qu'offrent les ombres mouvantes sur un écran.  Les ombres européennes sont opaques et noires . habillement manoeuvrées, elles se livrent à toutes sortes de contorsions. Parfois même , elles sont  celles des hommes eux mêmes, sans intermédiaire de figurines.  le seul artifice est  le "linge écran" et la bougie.

Ces ombres vivantes peuvent se vivre dans les classes  un peu différemment du support bougie : avec une source lumineuse électrique.

 

Dans les jeux d'ombres possibles à réaliser en classe,l'enfant acteur va apprendre à choisir la position de son corps qu'il voudra faire découvrir aux autres.

Les autres, " spectateurs de l'ombre"  apprendront aussi à séparer l'ombre de l'acteur et à lui accorder une image à la fois ressemblante et différente.(  " il ne reste que le tour de X)

On en profitera pour introduire un vocabulaire spécifique: la silhouette

On pourra se positionner de différentes façons: de face, de profil

Pour que cette découverte ne reste pas éphémère, on fixera l'ombre des élèves  sur l'image , en prenant photo. 

 



Publié dans tribune libre

Commenter cet article

ravat 06/03/2015 17:47

Bonjour, je suis très intéressée par ce travail, menant un projet "ombre et lumière" avec mes PS à la rentrée. Pouvez vous me contacter sur mon mail svp, j'aimerais en savoir plus...

isa 06/03/2015 17:55

Ravat, je te mets en contact avec Dom qui est à l'origine de ce projet.

dom 09/12/2009 20:55


marionnette:  je n'ai pas filmé. j'ai simplement envoyé photos à Isa et c'est à elle que revient la mise en forme de cette présentation vidéo.  courage , dernière semaine!


Marionnette 09/12/2009 14:28


Abasourdie par ton travail Dom !
En extase même ...
Mais où trouves-tu tant d'inspiration ???
La main de Dieu ???
C'est toi qui as filmé ???

Tes petits d'hommes
Cherchent et aiment
Ce travail avec passion
Ils ne doivent avoir d'yeux
Que pour leur maîtresse bien-aimée ...

Diable ! moi je finis sur les rotules
Plus aucune énergie ...
Je te congratule
Et attends avec frénésie
Les vacances et leurs bulles ...

BIZ


isa 09/12/2009 15:09


voilà la poétesse est de sortie et je constate qu'il lui reste de l'énergie pour l'écriture, je suis d'accord avec toi , Dom a eu une idée géniale d'exploiter les remarques de ses élèves
pour aller encore plus loin dans la création et utiliser les jeux d'ombres comme oeuvres éphémères avec de la coopération pour trouver des figures évoquant Miro ( étoile par ex), je suis aussi
épatée par tout ce que vous m'envoyez pour nos deux galeries et je me dis que la richesse est partout. Si vos élèves sont aussi heureux de ce qu'ils font que vous de partager leurs réalisations, je
me réjouis alors beaucoup et je crois de plus en plus à ma devise.
Quant à toi ,Marionnette, tu as des ressources et ce passage à vide correspond bien à une fin de premier trimestre, surtout quand on a des petits à la maison. Biz