tribune libre: réalisations Noland

Publié le par isa

TRIBUNE LIBRE
AUTEUR DE L'ARTICLE: DOM



Je te fais parvenir quelques productions de peinture. Ce fut un plaisir et une totale réussite. Merci à toi pour cette ouverture culturelle transmise à nos élèves. 




Publié dans photos

Commenter cet article

Florence 22/10/2009 21:18


Dom a raison. Ce livre est très bien. J'ai une classe cette année de PS/MS. Le livre est très approprié. Les situations sont concrètes et bien réparties par classe, de la TPS aux GS. Je le
conseille aussi vivement. Bonnes vacances à toutes et tous.


isa 22/10/2009 22:33


bonnes vacances Florence et bonne lecture détente.


dom 20/10/2009 19:26


pour Sandrine: si cela peut t'aider, il existe un ouvrage allant tout à fait dans la réponse que t'a faite Isa. titre: " des situations pour apprendre le nombre" cycle 1
éditions scérén auteurs Lisbeth Ney Claude Rajain Evelyne Vaslot. je ne l'ai personnellement pas encore testé mais on me l'a conseillé . tu y trouveras des idées pratiques de situations à mettre en
place pour
aider les élèves à comprendre ce qu'ils font et pourquoi ils font ainsi. juste à titre indicatif , situ as besoin.


sandrine 19/10/2009 13:32


bonjour,
tout d'abord bravo pour votre site, c'est un travail remarquable.
c'est la 1ere année que j'ai une classe de PS(21)/MS(6) et j'avoue que je suis un peu perdue.
j'aurais 2 petites questions:
-lorsqu'on entame une nouvelle notion (ex: le nombre 1 chez les petits) comment l'amener. Je ne sais s'il faut faire un jeu auparavant, travailler avec des images....
- d'autre part, mes moyens tiennent très mal leur crayon. Que puis-je faire pour remédier à cela?


isa 19/10/2009 14:00


J'ai envie de vous donner à lire ces deux petits articles qui résument assez bien les fondements d'une préparation visant un apprentissage : http://soutien.over-blog.fr/article-22831968.html et http://soutien.over-blog.fr/article-23067360.html .
Ayant à l'esprit, les objectifs décrits dans les deux articles, le chemin choisi pour y parvenir dépend de l'imagination de l'enseignant, et il n'y a pas une manière de faire, ceci n'est pas
important, ce qui l'est c'est de garder à l'esprit l'objectif à atteindre pour TOUS et que celui-ci soit compréhensible pour les élèves, comprendre le but de la tâche ,c'est savoir ce qu'on fait et
pourquoi on le fait. Apprendre le nombre 1, est-ce que j'en ai besoin ,quel problème cela va-t-il me permettre de résoudre , quand vais-je l'utiliser .... ?
Quant à la tenue du crayon, une collègue a proposé un petit truc qui est de positionner le crayon posé sur la table et pointe en direction de l'élève, l'enfant prend le crayon et d'après elle le
prend dans la bonne tenue. Il faut que tu essayes. Personnellement, je reprenais les élèves en les interrogeant: " est-ce que tu tiens bien ton crayon ?" ,et naturellement ils se corrigeaient
d'eux-même, certains ( chez les petits) avaient encore besoin d'aide physique, mais rapidement ils rectifiaient d'eux-mêmes. Cette autonomie doit être recherchée, les élèves doivent s'interroger,
regarder autour d'eux. Tant qu'on leur tient les mains, qu'on fait à leur place en repositionnant pour eux leur crayon, ils n'ont pas à chercher, il faut les laisser chercher et corriger eux -mêmes
pour qu'ils accédent à cette acquisition.


sophie 18/10/2009 20:37


merci !


dom 18/10/2009 20:10


pour Lydia: concernant les gommettes, c'est de la récup d'uncopain qui travaille dans un CAT et faisait des perforations en plastique avec ses élèves ( ados) je lui ai demandé de me récupérer les
chutes. j'en ai ainsi de plusieurs dimensions et couleurs. si tu étais plus près, je t'en donnerais!


sophie 18/10/2009 14:33


Est-ce que vous corrigez la prise du pinceau au même titre que la tenue du crayon ?? J'ai vraiment du mal avec certains qui tiennent leur crayon comme un gourdin, le pinceau pareil évidemment,
entrainant des ronds pas très ronds ! On m'a conseillé de "m'emboiter" dans le bras des enfants pour leur faire faire le geste...j'ai peur de dégoûter les enfants en difficulté en étant toujours
après eux...un conseil ?? merci d'avance !


isa 18/10/2009 19:34


Les choses se font naturellement , dés lors que tu fais remarquer aux élèves leur façon de tenir le crayon, ils corrigent. Pour le pinceau, je trouve que c'est différent, jamais je ne les
reprenais sur la tenue du pinceau parce qu'il y a un côté exploration, effectivement on peut avoir envie de tenir son pinceau comme un "gourdin" dés lors qu'on fait du remplissage à la manière des
peintres en batiment, je n'ai pas d'idée préconçue sur la tenue du pinceau, ce que j'ai observé c'est que dés qu'ils ont la bonne tenue du crayon , il l'applique au reste.


Béthy 18/10/2009 13:55


J'aimerai une précision concernant la deuxième phase de la peinture sur les cercles de Noland. Je n'ai pas trouvé de peinture de cet artiste avec des juxtapositions mais juste des cercles
concentriques seuls ou espacés. Est-ce vous Isa qui avez apporté cette notion de juxtaposition ? Les réalisations de mes élèves ressemblant à celle de ma collègue qui a pris ces photos. J'avoue que
je n'avais pas compris la phase 2 avant votre commentaire.


isa 18/10/2009 19:28


OUi en effet, c'est moi qui propose cette expérimentation, à la fois pour montrer aux élèves qu'on peut s'inspirer d'un peintre et s'en détacher picturalement, et aussi pour indiquer qu'une
peinture peut être reprise et améliorer, ensuite pour réinvestir un acquis en plus grande autonomie ( l'adulte laisse vraiment l'élève reprendre ce qu'il a appris), et enfin parce qu'esthétiquement
c'est en général plus riche les peintures sur lesquelles on retravaille. Effectivement, il faut faire varier l'outil ( pinceau plus fin) et aussi les couleurs en cherchant une certaine
harmonie.


lydia 18/10/2009 12:32


super c'est la deuxieme phase ? intercaler des ronds , tes gommettes sont géantes ou c est du systeme D


isa 18/10/2009 12:39


pour moi c'est la première phase, la seconde phase travaille la juxtaposition , même si sur certaines réalisations les ronds se touchent, je vois bien qu'il n'y a pas rajout.Dans ce cas là,
on peut imaginer pour la seconde phase d'utiliser des pinceaux plus fins et d'autres couleurs.