tribune libre: reportage télé

Publié le par isa

mai juin 2SABRINA

Journaliste pour l'émission "C'est ma vie!" diffusée le samedi sur M6, je prépare actuellement un reportage sur le métier d'enseignant. Je souhaiterais suivre des futurs professeurs, ou des professeurs débutants tout juste diplômés, durant leurs premiers pas à la rentrée prochaine (en tant que remplaçant ou stagiaire). Le reportage aura une durée finale de 30 minutes, et nous avons en général besoin de 5 jours de tournage pour le réaliser. Je précise que les jours de tournage ne sont pas consécutifs, l'idée est d'être présent aux moments importants: organisation pratique (par exemple un déménagement); préparation de la rentrée; premier jour de classe et premier contact avec les élèves... Si vous souhaitez partager votre expérience, contactez-moi par email: sabrinajournaliste@gmail.com; ou directement par téléphone au             01.53.17.99.36      . Sabrina

 



Publié dans tribune libre 2

Commenter cet article

M Claire 27/06/2011 17:08



mon fils qui termine sa premire année de master histoire a envisagé de faire une école de journalisme. Il a eu des cours en L3. cette année ses profs lui ont prposé d'écrire pour des journaux. Ce
qu'il faut savoir c'est qu'il avait le sujet mais aussi ce qu'il devait mettre dans l'article. Tu dois suivre la ligne éditoriale et ton papier ne reflète pas forcément ce que tu as vu entendu
mais ce que le journal veut que ses lecteurs lisent.Seules quelques grandes plumes ont leur liberté de parolr lui a expliqué son prof.Ils ont aussi beaucoup analysé les façons de filmer les
reportages.Tu peux aussi faire dire ce que tu veux à une image.


Il a renoncé à faire le concours de journaliste.



isa 27/06/2011 19:25



oh oui, c'est effectivement trés subjectif.On le constate dés lors qu'on lit différents journaux ou magazines. Mais comment parler des difficultés des enseignants débutants ? Y-a-t-il un
risque que cela soit caricaturé et comment ?



sara 26/06/2011 15:01



Oui, tu as raison Isa. Mon témoignage n'a pas pour but de décourager, mais de mettre en garde. Je crois que les personnes qui accepteront de vivre cette expérience et de la partager, devront
exiger d'avoir un droit de regard sur le montage final du documentaire. Bon courage à ceux qui oseront se lancer.



sara 26/06/2011 11:04



Au mois de mars, mon école a été retenue par M6 pour un reportage sur les zep rurales. La journaliste nous a convaincus par son discours très structuré et nous a même interviewés. Après qq
jours de reflexion intensive, 3 collègues, dont moi-même, ont accepté l'expérience qui devait durer 2 semaines. Nous nous préparons à les recevoir, à la fois très motivés mais aussi angoissés par
le rendu final... puis, M6 nous appelle en nous disant que finalement "vous n'êtes pas assez représentatifs de la zep rurale !" REPRESENTATIFS, mais qu'avaient-ils en tête? la violence,
l'aggressivité, la vulgarité, l'echec scolaire systématique??? Je crois que nous n'étions pas assez trash pour favoriser un audimat acceptable!! Nous avons été très déçus et cela a conforté
certains dans l'idée que certaines chaines font vraiment de la télé poubelle !! J'espère que les personnes qui accepteront de faire ce reportage ne se laisseront pas envahir par les mensonges que
la télé peut propager. J'aimerais bcp un reportage construit et impartial montrant les divers aspects du métier, qui serait filmé par des gens qui n'ont pas de représentations caricaturales de
notre métier, je ne crois pas qu'M6 soit de cela.



isa 26/06/2011 12:13



Peut-être Sara et à vrai dire , j'ai réfléchi avant d'accepter de diffuser cette recherche, mais le principe de la tribune libre est aussi celui-là, donner la parole, puis les gens
réagissent comme tu viens de le faire et c'est ce qui me semble important.