tribune libre: Touche pas à mon école maternelle !

Publié le par isa

TRIBUNE LIBRE
AUTEUR DE L'ARTICLE: JOSS ( auteur du livre "école maternelle: cri d'alarme"

 

 

Bonjour Isabelle,

J'ai participé au numéro spécial de Spirale sur l'école maternelle le N° 53, dont tu pourras voir le sommaire sur le lien "voir " ci après. 
Un autre numéro de la même revue paraitra aussi bientôt "livre noir " sur la prise en charge de la petite enfance dans la mouvance de "Pas de bébé à la consigne" qui soutient non seulement les crèches, mais aussi la maternelle. 
Je trouve que c'est une démarche positive de cette revue de faire le lien entre le bébé et le petit enfant et de souhaiter une cohérence et une cohésion entre les structures. 
Je te laisse voir si cela peut intéresser le blog Petite section.
Vient de paraître aux éditions érès
 
Touche pas à mon école maternelle !
SPIRALE La grande aventure de Monsieur Bébé n° 53   
Coordonné par Catherine-Juliet Delpy

En librairie    Sommaire  voir


Depuis quelques mois, de nouvelles menaces pèsent sur l'école maternelle : son projet pédagogique est remis en cause, la gratuité de la prise en charge des enfants de deux ans critiquée, des jardins d'éveil sont expérimentés. De façon plus globale des milliers de postes de fonctionnaires de l'éducation nationale doivent disparaître dans le budget 2010... Au point que l'on s'interroge : assistons-nous au démantèlement d'une de nos institutions éducatives emblématiques ? L'école maternelle française n'offrirait-elle plus cet accueil de qualité et ce personnel de haut niveau qui faisaient sa réputation et qui sont incessamment plébiscités par les parents ?
Ce numéro de Spirale s'invite aux débats, souvent virulents, qui agitent ce monde de la maternelle. Et pour faire plus qu'alimenter la seule polémique, il proposera de nouvelles pistes de réflexion en ce domaine si précieux pour le développement de l'enfant et son entrée en citoyenneté.



 


Commenter cet article

rachel 14/05/2010 09:34



Bonjour Isa !


L'école maternelle est menacée, c'est certain ! Une preuve, une seule : la nouvelle interprétation de la terminologie concernant les 3 ans à l'école 



Article L.113-1
Les classes enfantines ou les écoles maternelles sont ouvertes, en milieu rural comme en milieu urbain, aux enfants qui n’ont pas atteint l’âge de la scolarité obligatoire.
Tout enfant doit pouvoir être accueilli, à l’âge de trois ans, dans une école maternelle ou une classe enfantine le plus près possible de son domicile, si sa famille en fait la
demande.
L’accueil des enfants de deux ans est étendu en priorité dans les écoles situées dans un environnement social défavorisé, que ce soit dans les zones urbaines, rurales ou de montagne et dans les
régions d’outre-mer.



" doit pouvoir " ...  et non " doit être " ... d'où ce qui suit :


application : dans mon village, le maire comptait n'inscrire que les enfants ayant 3 ans révolus à la rentrée sur demande de l'IA ... ( les enfants ayant 3 ans entre le
1er septembre et le 31 décembre sont donc "sanctionnés " parce qu'ils ne sont pas nés à la bonne date !! ) J'ai fait un foin pas possible appuyée par les parents et mon IEN et c'est gagné, tous
les enfants nés en 2007 seront accueillis à la rentrée mais IL FAUT ETRE VIGILANT ce n'est que la 1ère tentative d'attaque pour récupérer les postes de PS et les basculer en élémentaire afin de
ne pas remplacer les départs en retraite ...



isa 15/05/2010 08:40



merci Rachel de ces informations.



véronique 13/05/2010 16:02



Je crois qu'il faut arrêter cette paranoïa. Pour ma part, je ne crois pas un seul instant que l'école maternelle soit en danger, et encore moins qu'elle disparaisse un jour. Je m'étonne de
lire ce genre de billevesées sur votre blog. Merci pour tout le reste, toujours aussi riche et stimulant.



isa 13/05/2010 21:04



Véronique, la démocratie permet que chaque citoyen ait une opinion et échange avec les autres , il n'est pas question de chercher à avoir raison, il est question d'argumenter son choix et
de débattre dans la tolérance et l'écoute. Concernant cette présumée menace, chacun se fait une opinion et accorde ou non de l'importance à ce sujet. Personnellement, je me rappelle encore trés
bien les propos d'un ministre chargé de l'éducation nationale jugeant qu'avoir bac +5 pour enseigner en petite section était probablement trop, je ne dis pas que la maternelle va disparaître, je
pense néanmoins qu'il faut de la vigilance et que tout ce qui pourra appuyer sur la qualité du travail qui y est fait sera à montrer. Ainsi ce blog est né pour différentes raisons dont le désir
de valoriser les enseignants de petite section et le travail qu'ils font avec leurs petits élèves. Montrer que ce n'est pas parce qu'on s'occupe de petits enfants qu'il ne faut pas avoir une
formation pointue, une capacité de réflexion et d'analyse. Voilà mon argumentation ,Véronique , pour justifier l'intérêt que je montre aux mouvements de défense de l'école maternelle. J'aimerais
avoir la certitude que les petites sections ne sont pas menacées, pour le moment, je ne l'ai pas.