un mot pour le projet de classe chez Elaine:tribune libre

Publié le par isa

tu écris

Pour écrire mon projet annuel de la classe, je commence toujours par un état des lieux en suivant 3 axes :

  • les élèves (que je décline en fonction des domaines de compétences)

  • les partenaires (parents, enseignants, ATSEMs, PMI, professionnels prenant en charge des élèves de la classe, structures existant autour de l'école – crèche, centre social, MJC, bibliothèque...)

  • le projet d'école et la place de l'école dans le quartier.

A partir de là je tire des points d'appuis et des points faibles et j'essaie d'articuler tout cela pour l'écriture du projet.

 

Lorsque je travaillais en établissement spécialisé, la question du lien m'était apparue essentielle et finalement quand je suis arrivée en petite section, je me suis rendue compte que je pouvais tout à fait reprendre ce mot comme moteur de mon projet.

Voilà donc les grandes lignes qui composaient mon projet de classe l'année dernière et cette année (auxquelles j'ai apporté des modifications d'une année sur l'autre en fonction des spécificités du groupe et de l'évolution du travail avec les partenaires) :

  1.  
    • Axe relatif aux élèves : Lien entre les programmes de l’éducation nationale, le projet d'école et les besoins spécifiques du groupe repérés en ce début d'année.

  • Tisser des liens entre les enfants de la classe

=> L'objectif est de créer un groupe dans lequel les élèves échangent et tiennent compte les uns des autres.

Le moyen pour créer ces liens est de :

  • leur proposer des situations concrètes et réelles de communication

  • leur donner des outils de communication (mime, photos, pictogrammes),

  • les aider à développer leur maîtrise du langage oral

=> Compétences visées (liste des compétences prises dans les différents domaines)

=> Actions (liste des actions à mettre en place dans la classe pour que les élèves

=> Organisation de la classe permettant d'aboutir à l'objectif visé (les compétences, actions et organisation de la classe sont développées pour chaque point du projet)

  • Tisser des liens entre les activités vécues et les apprentissages

L'objectif est d'amener les enfants à donner du sens à l'école et aux apprentissages pour les aider à devenir élève et à apprendre.

  • Tisser des liens entre la motricité globale, le repérage dans l'espace et l’écriture

L'objectif est de s'appuyer sur la motricité globale et le repérage dans l'espace pour peu à peu s'approprier les gestes de l'écriture.

  • Tisser des liens entre l’oral et l’écrit

Les objectifs sont de 2 ordres. Il s'agit d'aller :

  • vers la lecture :

    • d'images,

    • de textes (compréhension de textes lus par l'adulte),

    • d'albums : passer de « raconter » l'histoire à « lire » l'histoire,

  • vers la production d'écrits :

  • par l'intermédiaire de la dictée à l'adulte.

 

 

  • Tisser des liens dans le monde de l'écrit

L'objectif est de les aider à développer leur compréhension des histoires pour les préparer à la lecture compréhension.

  • Tisser des liens dans le temps

L'objectif est que les élèves se repèrent mieux dans le temps, au niveau de :

  • la demi-journée,

  • la journée,

  • la semaine,

  • l'année,

  • la chronologie.

 

  1.  
    • Axe relatif aux relations avec les partenaires : tisser des liens pour un travail en collaboration

  • Tisser des liens avec les familles

  1.  
    •  

      L'objectif est de tisser des liens avec les familles afin de travailler en collaboration autour de leurs enfants.

Pour cela, il existe des réunions institutionnelles, mais il est important de proposer également d'autres temps plus conviviaux, d'autres modes de relation afin de mieux se connaître et être en confiance mutuelle, pour avancer ensemble.

 

  • S'appuyer sur les liens avec les enseignants de l'école

L'objectif est de mutualiser nos pratiques afin de :

  • permettre une réelle cohérence dans le suivi et la progression de chaque enfant tout au long de sa scolarité,

  • progresser dans nos pratiques professionnelles.

 

  • S'appuyer sur les liens avec le personnel non-enseignant

L'objectif est de mutualiser nos pratiques et nos observations afin de :

  • permettre une réelle cohérence dans le suivi de chaque enfant tout au long de l'année,

  • progresser dans nos pratiques professionnelles.

 

  1.  
    • L’ouverture de la classe ou comment tisser des liens avec l’extérieur et avec la culture

  • Au sein de l'école

L'objectif est de proposer des activités permettant aux élèves de mieux connaître l'école et de participer à un projet culturel commun à toute l'école.

  • Au sein du quartier

L'objectif est d'ouvrir les élèves sur le quartier et sur la culture.

 

Avoir axé ma façon de travailler autour du mot « LIEN » m'a permis de faire évoluer ma pratique et de mettre l'accent sur l'articulation entre tout ce qui est fait dans la classe. Pour continuer à faire évoluer cette pratique, je souhaiterais cette année écrire un projet autour du mot « PLAISIR ». Je vais certainement continuer beaucoup des choses faites les années précédentes car cela reste des mots « valises », mais j'ai l'impression que cela m'aide à avoir un angle de vue différent, une attention particulière sur une façon de voir les choses... Je ne sais pas si c'est très clair... En tous cas, ce qui est sûr c'est que ce n'est pas un thème, ni un mot donné aux enfants, c'est vraiment un mot qui m'est destiné, un angle d'attaque.

Elaine

 

 

 

 

Publié dans tribune 2013

Commenter cet article

Francine Noack 15/06/2013 15:23


En effet, Elaine, il est très intéressant ton article. Merci d'avoir pris le temps de développer les différents aspects de ta démarche. Ton "angle d'attaque" comme tu dis, me plaît et je trouve
qu'il permet de se centrer sur un axe essentiel au lieu de s'éparpiller dans les complexités et les détails sans lien entre eux justement . 

isa 16/06/2013 08:44



J'ai trouvé aussi qu'Elaine théorisait bien ce que vous cherchez tous à faire autour de l'articulation de votre année, je me retrouve totalement dans cette manière de penser son année,
reste à y mettre du concret.



Emilie44 14/06/2013 23:06


Je conçois ma pratique de classe exactement de cette façon-là, mais je n'ai jamais pris le temps de mettre toutes ces idées sur papier. C'est vrai que le mot "lien"
fait sens pour beaucoup de choses en classe de PS. J'aime beaucoup l'idée de partir aussi sur le mot "plaisir"!

Christine F. 14/06/2013 17:55


J'aime beaucoup ton article. Il reflète très exactement ce sur quoi je travaille également avec toute mon équipe notamment au moment de l'élaboration des nouveaux projets d'école . Cela sera
encore plus vrai avec l'ambitieuse réforme qui se met en place.


J'aime ton article car il exprime simplement et avec évidence les principaux axes de travail à explorer pour tisser ce fameux LIEN primordial surtout dans les quartiers dit un peu
difficiles, mais pas seulement.


Merci d'avoir partager ton expérience et ta réflexion qui, j'en suis sûre, permettront à beaucoup de penser leur projet autrement.