une situation avec les parents dans la série "Je recycle"

Publié le par isa

 

ecole-doisneau-2.jpg

Pensant à toutes les nouvelles personnes qui viennent sur le blog et sachant qu'il n'est pas toujours facile de s'y retrouver, je propose une série " je recycle" qui édite à nouveau les articles d'actualité que j'ai écrits il y a quelques temps.Ici, il s'agit d'un commentaire de Marion auquel j'ai répondu et qui a suscité l'écriture d'un article dans la catégorie "Parents"



COMMENTAIRE DE MARION

Bonsoir Isa ! Bon eh bien il faut dire ce qui est ... : Je me suis déjà quant à moi "pris la tête avec des parents " ... Je t'explique ... Vendredi , un "petit agité" me pousse un enfant en récré , met du sable dans la tête d'un autre , n'obéit pas en classe ... A la sortie , je m'informe sur le comportement de l'enfant chez nounou en disant à cette même nounou qu'ici c'est difficile et en expliquant son comportement ...J'apprends par la même occasion que nounou aussi a du mal avec lui ... coup de fil du papa à 14h (normal me diras-tu) mais en plus maman qui débarque en fin de journée "sortie exprès du travail plus tôt" pour me toiser (si,si) en me disant "Je ne comprends pas , je suis très étonnée , il n'y a jamais eu aucun souci l'année dernière (ben voyons , ma collègue m'a décrit l'enfant comme "insupportable" , mais elle n'en a jamais dit mot , sachant que c'étaient des parents "à histoires ..."),au centre aéré non plus , vous êtes la première à me dire ça , êtes-vous sûre ? n'a-t-il pas voulu empoigner un peu vigoureusement "par affection" l'autre enfant ? pour le sable , n'était-ce pas un prêté pour un rendu ? ... Enfant très choyé, très écouté , quant à moi je suis déjà discréditée devant lui , forcément ... Bon je t'avoue qu'avec des parents comme ça j'ai beaucoup de mal ... J'ai pris le parti de ne plus rien leur dire "oui , tout va bien" pour ne pas avoir d'ennuis ... puisque de toutes façons ils ne me croient pas ... T'est-ce déjà arrivé? Comment gérais-tu ??? Mais toi , tu sembles si "zen" et philosophe ... Merci d'avance !!! Marion .


MA REPONSE


 Et bien Marion tu a fais une expérience que nous avons tous ou presque connue. L’ancienneté nous apprend qu’il est mieux de parler des difficultés d’un enfant directement aux parents plutôt qu’à la nounou. Tu ne sais pas ce qu’elle a rapporté de tes propos, elle a elle-même des problèmes , elle y a mis sa propre émotion ce qui surajoute à la culpabilité des parents. Déplace ton regard Marion et dis moi si tu aimerais apprendre par ta nounou que ton fils est insupportable en classe au bout de 15 jours d’école ?

Première règle , tu fais venir les parents et tu leur expliques que pour aider leur enfant à se socialiser tu vas avoir besoin de leur appui, c’est de la co-éducation. Tu ne leur dis pas : j’ai du mal car tu te disqualifies toi-même ( après tout tu es une professionnelle de la petite enfance), tu leur indiques que leur enfant entre en relation avec les autres sur un mode agressif qui peut , peut être s’expliquer par son langage non construit ( est-ce le cas ?), que le cadre scolaire est exigeant pour des petits mais qu’il leur permet de se socialiser, que tu vas tout faire pour l’aider mais qu’il est important qu’ils insistent auprès de leur enfant sur  le respect des autres enfants et des adultes. Très souvent , la première réaction des parents est , ce que tu as vu, le déni de leur propre difficulté, ce qui en dit long sur leur souffrance. Respecte cette protection dont ils ont ,pour l’instant, besoin. Vous allez être amenés à vous revoir, il faut un suivi qui va dire aux parents les progrès de leur enfant car il faut aussi qu’ils sachent que cela va mieux , donc au cours des prochaines rencontres , il se peut que les parents craquent le voile de la vérité et te disent leur souffrance, c’est le moment pour leur dire ton soutien . Tous ces moments vont aider ce petit enfant à grandir. De ton côté en classe, prends le temps de l’observer ( fiche d’observation dans mon blog), tente de comprendre quand est-ce qu’il se montre plus agressif, demande lui de rappeler les règles de respect des autres ,sauf s’il n’a pas le langage bien sûr, mais lorsqu’un enfant verbalise la règle , il s’y tient mieux, recherche ce qu’il fait bien et prend appui sur cela ( ex :il aime rendre service, valorise le dans ce sens). Ce sont souvent des petits détails qui décoincent des situations tendues. Mais surtout ne le vois pas comme ton adversaire, c’est toi l’adulte et c’est à toi qu’incombent les efforts pour l’aider à surmonter son manque de contrôle. Si cela est trop difficile, il faudra peut être envisager une aide spécifique type réseau d’aide, mais il faut vous laisser le temps à tous les deux de vous comprendre, ne rien précipiter. Va lire mon article sur « l’autorité de l’enseignant », j’y donne quelques conseils pour gérer l’indiscipline. Pour conclure, je dirais qu’il serait bien que tu invites les parents et que tu rattrapes la situation ( ex :je pense qu’il y a eu malentendu lors de notre entrevue voilà comment je vous propose que nous réfléchissions)car effectivement tu vas avoir des difficultés avec ce petit si les parents sont contre toi. Enfin pour te rassurer , j’ai connu cette situation avec une petite fille qui était particulièrement indisciplinée, quand j’en ai parlé à la maman , elle m’a dit qu’elle ne comprenait pas que chez elle tout allait bien, j’ai continué à lui dire que je voulais l’aider, finalement elle est arrivée le lendemain matin et s’est écroulée en  pleurs et m’a dit qu’elle n’en pouvait plus , qu’aucune personne de sa famille ne voulait plus garder sa fille, à partir de ce jour là, les choses se sont vraiment arrangées avec la petite. Courage Marion c’est le métier qui rentre et toutes les expériences sont utiles. Je reste à ton écoute.

 


MON ARTICLE


J’ai constaté que vous avez été nombreux à lire l' article sur la réunion des parents, c’est une grande préoccupation. A la suite de cet article, il y a Marion qui m’a fait part dans les commentaires d’une difficulté rencontrée avec une famille. Je lui ai répondu . Les jours passant et voyant votre intérêt pour ce sujet , j’ai décidé de vous faire partager mon expérience et j’ai tenté de « théoriser » ma pratique sur « Comment mener un entretien pour développer la co-éducation avec les parents et éviter les conflits lorsqu’il y a difficulté avec leur enfant ? ».

 

J’ai imaginé une trame d’entretien avec des points à garder en tête, puis j’ai essayé d’imaginer l’entretien que Marion pourrait avoir avec les parents qui lui ont posé souci :

 

1-adapter son langage pour être compris.

2-partir de l’angle de vue des parents pour mieux l’élargir.

3-connaître leurs critères pour montrer que nous sommes à leur écoute.

4-s’appuyer sur leurs critères pour les inciter à agir avec nous.

5-leur demander leur avis et leur conclusion.

6-réfléchir à l’avance sur ce qu’ils peuvent objecter qui pourrait encore faire blocage.

7-énoncer clairement l’objectif à atteindre et prévoir une autre rencontre.

 

Entretien imaginaire Marion et les parents :

 

 Marion : « Je vous ai invité à venir car votre enfant montre des difficultés dans sa relation aux autres ( exemples) .Je préfère vous tenir informés et que nous en discutions pour savoir comment l’aider ensemble. »

 

Les parents : « Nous ne comprenons pas à la maison , tout va bien, il ne nous pose aucun problème »

 

Marion ( point 2): « Je suis heureuse pour vous mais est-ce suffisant pour vivre avec les autres en dehors de la maison ? ( point 3) Qu’est-ce qui vous montrerait que tout va bien pour votre enfant ? »

 

Les parents : «  Qu’il soit sage à la maison, que vous nous disiez qu’il est mignon à l’école et qu’il apprenne bien » .

 

Marion ( point 4) :  « Si cela va bien à la maison , c’est que vous vous êtes adaptés les uns aux autres, vous avez accepté certaines choses, interdit d’autres , ce sont vos règles et je les respecte. A l’école, il va apprendre d’autres règles. Vous souhaitez que cela se passe bien aussi à l’école. Vous pouvez lui dire et le prévenir de ces nouvelles règles différentes de la maison( énoncer) . Cela l’aidera. De mon côté et c’est mon travail, j'y veillerai en le guidant dans cet apprentissage qui lui permettra aussi d’être plus disponible pour apprendre et réussir. ( point 5). Il a besoin de sentir que nous sommes sur la même ligne. Qu’en pensez-vous ? ».

 

Les parents :  « S’ il continue , vous allez finir par le prendre en grippe .Avec la maîtresse de l’année dernière , ça allait très bien ».

 

Marion ( point 6) : « Je suis une professionnelle, je n'ai pas à préférer ou détester les élèves, je les considère tous UNIQUES et mon rôle exige que je veille à leur réussite personnelle  . Pour  l’année dernière, c’est ce que vous ressentez .Avec ma collègue nous sommes différentes mais nos objectifs d’apprentissage sont les mêmes .( point 7) En conclusion, je vous propose que nous aidions ensemble votre enfant à accepter les règles de la communauté scolaire pour qu’il devienne élève. Nous referons le point ensemble dans une prochaine rencontre. Merci beaucoup, je reste à votre disposition ».

 

 

 

Bien évidemment, une rencontre avec les parents se prépare et il n’est pas évident d’avoir en tête tous ces points de trame d’entretien. Il est possible de noter ce qui parait important de ne pas omettre. C’est l’expérience qui fera le reste, cependant l’état d’esprit dans lequel on aborde la rencontre va être prépondérant sur son déroulement. ( Ouverture, tolérance, empathie, bienveillance, acceptation de la contradiction: à méditer)


Publié dans devenir élève 2013

Commenter cet article