Besoin pistes pour élèves difficiles à gérer par Selynne

Publié le par isa

Je rencontre des difficultés avec 4 élèves ... 1 élève autiste avec AVS ...pas dérangeant mais j'ai le sentiment de ne lui servir à rien d'autre qu'être une sorte de garderie pour lui . 1 élève de 3 ans calme ,trop calme , inactif et passif , silencieux ...j'ai beau le prendre en individuel , je ne le vois pas progresser ..il a pourtant un besoin vital de stimulation à tous les niveaux et enfin 2 "zébulons" là grosse difficulté de gestion de classe .... le premier ne parle pas ,ne réagit pas ou peu à son prénom (mais pas de diagnostic) se jette par terre (a failli se casser le nez d'ailleurs sur un pied de table) vide les tiroirs se sert où il veut , j'arrive de temps en temps à le mettre en activité mais attention sans consigne ..l'autre vient d'arriver en classe ...s'exprime peu, n'accepte pas le non de l'adulte mais l'utilise à bon escient :) fait ce qui bon lui semble (et je la laisse évoluer dans la classe) exprime ses frustration par des hurlements .. les deux zébulons ensemble ça donne des cris, des courses dans la classe, du jet d'objets divers et variés, et donc une grosse perturbation pour les autres élèves . impossible de faire une séance d'apprentissage correct , je ne peux pas me centrer sur les autres élèves puisque ces deux là demandent une attention constante .et encore je résume la situation qui est bien plus grave dans le quotidien de la classe je suis donc en perdition et me dois de trouver des pistes pour canaliser ces deux élèves afin que les 22 autres n'en pâtissent pas. d'où mon appel à l'aide . c'est ce tiraillement d'abandonner les autres et de ne rien pouvoir faire pour ces 4 là qui me mine . alors si la communauté du forum avait des expériences à me faire partager ça pourrait m'être d'un grand secours et le mot est faible .

Besoin pistes pour élèves difficiles à gérer par Selynne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Catherine 26/11/2017 20:54

Chaque situation étant particulière, je ne sais pas si ce que je vais dire peut aider, mais l'année dernière, j'avais un enfant qui jetait systématiquement tout dans la classe et dans la cour, criait et bousculait tout le monde. En fait, sa difficulté, c'était qu'il ne savait pas jouer : en lui montrant ce qu'il pouvait faire avec une petite voiture, en reprenant avec lui les situations de conflit en rejouant la scène autrement (c'est moi qui disait ce qu'on aurait pu dire ou faire à la place de taper) ça lui a permis de s'outiller et c'est allé mieux (bon pas miraculeux quand même, il ne faut pas exagérer). Pour les colères, ça dépend : il y en a qui ne supportent pas qu'on s'occupe d'eux de prime abord : je vais toujours les voir et je leur demande : veux-tu que je t'aide à te calmer. Si oui, ça se règle facilement, si non, je lui dis OK, je reviens te voir après et soit il se calme seul soit quand je reviens, l'affaire se règle. Quand ça dure trop ou que c'est toutes les 2 minutes, je dis OK tu es en colère, et tu a le droit, mais les autres ont le droit aussi d'être tranquilles en classe, si tu en as besoin ,tu peux crier dans le couloir, et je l'accompagne en lui disant qu'il peut revenir quand il veut (j'ai l'avantage de ne pas avoir d'autres classes à proximité, ça ne dérange personne et l'enfant reste toujours sous surveillance : la porte est ouverte et tant qu'il fait sirène, on sait ce qui se passe) En général ça se calme vite, sinon, j'y retourne et on prend 5 minutes...) Certes, du coup, on ne s'occupe pas des autres comme on voudrait, mais si on arrive à faire avancer l'enfant assez rapidement, on rattrapera le temps perdu... Après, cette année, j'ai un TPS qui galope et jette partout un peu tout, ce n'est pas terrible comme situation effectivement, mais il y a des moments où je laisse aller, à partir du moment où ce n'est pas dangereux et qu'il ne démolit rien, parce que sinon je ne serai qu'avec lui. Peut-être faudrait-il développer les activités motrices autonomes dans la classe... Concernant la couche et les difficultés de famille, c'est toujours délicat... On veut tellement bien faire, mais l'école n'est pas toujours la meilleure solution si l'enfant n'est pas prêt et on ne peut pas pallier à tout même avec la meilleure volonté, et effectivement, la crèche + prise en charge sociale sont parfois des solutions complémentaires.
Quant au passif, il faut être vigilant, mais ce n'est pas facile pour certains enfants de nous / se faire confiance, on a parfois besoin de temps. Pour ma part, j'essaie de les solliciter, mais s'ils ne veulent pas venir, je ne force pas, j'essaie de leur faire sentir que l'on est là pour eux. Par exemple, j''en ai un qui se cachait derrière son bras dès que je lui disais bonjour, il ne parlait pas, ne participait pas aux activités, mais ça commence à venir...Et la stimulation ne passe pas forcément que par nous, il y aussi les autres enfants autour de lui et les moments en duel peuvent aussi se faire en rajoutant un autre enfant pour qu'il apprenne aussi à mieux le connaître et créer un lien qui pourra aussi l'aider quand tu ne seras pas avec lui?
Le tout, c'est d'arriver à garder suffisamment d'énergie pour gérer tout ça, ne pas s'y épuiser, se remettre en cause peut-être mais garder une certaine sérénité tout de même en ne se fixant pas des choses impossibles à réaliser. Bon courage!

Co.c 26/11/2017 13:54

Selyne, j ai eu un enfant passif il y a quelques années qui a mis bien longtemps avant d aller s asseoir avec les autres eleves par exemple.....pour le rassurer je lui ai proposé la même activité sur la semaine voir deux ! Des perles en mousse à enfiler, je lui montrais comment faire .... Au début aucune réaction puis au fil de la semaine il a essayé jusqu'à réaliser son premier collier ! Ce fut un travail de patience mais il avançait doucement et c est ce que tu dois te dire! IDes petits instruments de musique faits maison peuvent peut être l intéressé ( petites bouteilles d eau remplies de graines différentes et ce n est pas salissant! ) Pour mes eleves " zebulon" suite aux conseils d une enseignante spécialisée j ai déjà utilisé un grand panneau stop ! Ça peut peut-être marcher ....
Et comme Marie Pierre.C j aime aussi beaucoup le livre grosse colère. Bon courage à toi

Co.c 26/11/2017 13:54

Selynne :)

selynne 26/11/2017 10:58

encore merci d'être présentes ...
pour répondre : chaque jour dans mon cahier journal je note les progrès de Z1 Z2 et du petit passif , ils ont comme les autres leur photos pour mes petits exploits , on les applaudis comme tous à chaque réussite ou événement remarquable .
une table à eau cela ne va pas être possible ...mais je devrai faire un article sur les freins de la part des atsems ..:) toutes activités salissantes ou pouvant le devenir sera irrémédiablement sous le contrôle de mon atsem sur un temps donné . aussi pour contourner j'organise les activités plastiques ou de transvasement autonome avec mes ms lorqu'elle surveille la sieste ;) . comme ça mes élèvessont libre de manipuler et de salir sans se faire cadrer par l'atsem .
je vais être plus attentive à proposer des défis minimum à Z1 et Z2 pour qui je ne doute pas des progrès tand dans le comportement que dans les apprentissages . Déjà parceque Z1 à pas mal progresser depuis septembre ( maintenant il vient me saisir la main et me traine lorsqu'il a un soucis même si parfois j'ai le droit à ses colères de frustration ) pour Z2 elle n'est arrivée qu'après lescongés de la toussaints , mais elle montre de la curiosité , et elle se prends les puzzles encastrable toute seule pour les faire ...celui pour qui je m'inquiète le plus c'est mon petit passif , qu'il a été difficile de l'amener à une tache sans le voir pleurer et appeler "maman" . lui ne montre aucune curiosité ,le matin il s'assoit à une table et ne bouge plus . il faut que j'aille le chercher , que je lui mette une voiture ou autre dans les mains , et si je pars je le retrouve plus tard assis, l'objet en main ,ou par terre ou sur la table et lui immobile comme une statut ...lui m'inquiète .
Quand à l'élève autiste je suis en train de négocier la possibilté d'aller au centre médico psycho ou il est suivi pour aller observer et trouver des pistes ..
quand à mes collègues , chaque classe à son élève particulier ...et si je peux confier un élève je veux que cela reste exceptionnel . On est quand même trois adultes dans la classe :)
à défaut de table à eau , lundi je sortirai le bac à sable ...je reviendrai vers vous le WE prochain ...

christine G 26/11/2017 14:32

un bac avec des bouchons en plastique ça plait beaucoup aux petits aussi ;)

isa 25/11/2017 19:03

Selynne, ta situation est difficile, très difficile et tu as effectivement besoin d'aide. En premier lieu, je veux d'abord te dire que tu es courageuse et que tu n'as pas à te sentir inutile, tu n'imagines pas combien tu es utile et précieuse pour ces petits élèves. Alors tout n'est pas visible et c'est un long chemin. Tu fais partie d'un long processus qui va accompagner tes petits élèves dans leur parcours scolaire. Chaque petit progrès doit être consigné, un progrès n'est pas forcément un apprentissage purement scolaire, il s'agit d'abord pour eux de devenir des êtres sociaux. Je sais bien pour l'avoir vécu qu'on se sent frustrée en tant qu'enseignante de voir que ce travail d'enseignement n'est pas d'actualité dans un premier temps avec certains de nos élèves. Il est pourtant une réalité qu'il faut regarder avec humilité, certains enfants n'accéderont que très tardivement aux processus d'apprentissage, ils ont d'autres défis à conquérir qui pour la plupart des enfants sont déjà acquis en arrivant à l'école. Malheureusement, l'énergie qui doit être déployée avec eux donne le sentiment d'une lenteur qui peut paraitre inacceptable au regard du temps consacré. Ce temps consacré semble également perdu pour l'ensemble du groupe classe, ce qui est faux car les autres enfants ont aussi à apprendre de ces élèves singuliers qui dérangent un ordre établi. Mon conseil est de te donner un défi réaliste pour chacun par semaine ( je ne sais si c'est le bon rythme, à toi de voir). Exemple: ton petit inactif ( une participation à une activité en binôme avec un enfant leader pour la semaine), ton zébulon 1 ( tenir assis au moins une minute à un atelier chaque jour), ton zébulon 2( ne plus jeter d'objets durant une matinée , en revanche lui proposer une activité "lancer" organisée et adaptée dans la classe boule en mousse à jeter dans un carton ), je te propose des idées sans vraiment avoir tous les éléments mais c'est pour te montrer qu'il faut viser des petits progrès et c'est dans ceux ci que tu vas retrouver ton utilité et ta satisfaction malgré les difficultés. Et ce sont ces sentiments de réussite qui vont aider les enfants et toi-même. Sois d'abord indulgente avec toi, avoir 4 enfants aussi difficiles est tellement complexe. En dernier lieu, peux-tu compter sur tes proches collègues et peux-tu de temps en temps te soulager en confiant un des élèves trop perturbateur à l'une d'elles ? Enfin, je suis totalement en accord avec Sylvieh pour la table à eau.

sylvieh 25/11/2017 14:46

Bonjour Selynne
As tu une table à eau? Je pense que pour des Petits comme tu les décris un peu submergés par leurs émotions et ne pouvant pas les exprimer, c'est une activité qui peut être adaptée ( sensitive...)
Sinon tu pointes des reussites de leur part (pate a modeler, constructions..), je trouve interessant de bien les relever, remarquer, prendre en photo et de rencontrer tes élèves à ce moment là pour en parler : tu as aimé cette activité ? Qu'est ce que tu as fait? ....En tout cas, tiens bon et tiens nous au courant

Marie-Pierre C. 25/11/2017 14:16

Selynne, je pense que tu dois sensibiliser tous les enfants à leurs comportements déviants, pas pour les stigmatiser mais pour qu'ils apprennent de tous... Le livre quand l'école s'adapte aux enfants pourrait te donner des pistes. Ainsi, eux aussi, ils pourront manifester leur mécontentement et leur apprendre la vie en société avec ses codes. Quand ça vient des pairs cela a plus de poids.
Personnellement, je resterai ferme : tu peux faire des activités dans la classe SI tu agis comme il le faut. Tant que ton comportement ne sera pas celui qui est attendu dans la classe et bien tu resteras près de moi, sans rien faire ! (C'est ainsi que fonctionnent certaines collègues qui mettent en place une ambiance Montessori... la liberté de choix, oui, mais à condition de respecter les règles, sinon, tu ne peux rien faire...)

selynne 25/11/2017 13:10

merci de vos réponses , il y a certes un gros manque au niveau langage , pour mes deux "zébulons" , et leur cris et pleurs sont souvent dû à une frustration . ils sont tous les deux curieux et touchent à tout c'est pourquoi je laisse a disposition des activités de leur niveau qu'ils peuvent manipuler librement ...par contre j'ai malheureusement du ranger tous les tiroirs d'activités ayant un attrait sensible pour eux ...le loto sonore fabriquer avec des "oeufs" Kinder , Zébulon 1 me les as tous ouverts et renversé par terre ...curiosité exprimée, les jetons couleurs empilables lancé par poignée dans la classe ...l'activité catégoriser // trier ....tiroirs renversé de la table vers le sol pendant l'activité , séquence HS , les livres ,les imagiers etc...ils n; ont aucune violence envers les autres ou eux même et ne fonctionnent qu'en situation duelle . Quand a mon Atsem elle me soulage autant qu'elle peut .d'ailleurs Zébulon 2 n'est pas propre mais j'ai accepté la scolarisation au vu de la présentation de la situation qui m'a été faite par la PMI .donc mon Atsem et les autres Atsem de l'école ne comprennent pas la situation .l'enfant ne devrait pas être là -d'autant que j'ai demandé des couche d'apprentissage et que la mère nous mets des couches normales , l'atsem pense qu'il faudrait des culottes en coton , seulement cette enfant ce soulage dans le pantalon et bonjour les dégâts on a du demander à la mère de nous mettre plus que un change mais visiblement elle n'a pas assez de vêtement ...de plus elle donne tous les signes de la maman qui va craquer .elle fait de son mieux .
Cela devient un gros soucis d'ambiance de classe et de sécurité affective pour les autres , ils n'y a pas de moment calme , ces enfants ont un tel besoin qu'on s'occupe d'eux , ils n'entre pas ou peu en interactions avec les autres enfants, mais entre aux deux oui à condition qu'il y ait une course ou un lancer en jeu :) ils ont des côtés super attachant dans cette recherche d'exclusivité avec moi ou l'Atsem ou l'AVS et oui il y a trois adultes dans la classe et pourtant ça ne suffit pas ...
bien sûr ils ne partagent pas , ils prennent ce qui leur fait envie sur le moment même si un enfant est en train de l'utiliser ...donc si je suis avec un groupe sur une activité de langage ou de maths , et que les autres sont sensé être en autonomie ou avec l'Atsem vous laisse imaginer les minis drames qui se jouent sur ces temps de latences ou mon regard et mon attention ne sont pas exclusivement porté sur eux . je dois absolument trouver des activités à leur porté et qui maintiennent leur attention
. mon petit passif je le prend tout seul , en ce moment je lui apprends à enfiler des perles , je le fais crayonner , il refuse de peindre et toute activité salissante des mains ( peinture ,sable, pâte a modeler etc ...) je le fais jouer avec des voitures , des cubes ...j'ai fait venir la psy scolaire pour des observations en classe .
le discours des parents est très éloigné de ce que je vis en classe avec leur enfant .et il y a les non dits.
On a tous un enfant "idéal" dans notre cœur et lorsqu'il n'est pas là l'acceptation est un chemin long et difficile .
en conclusion je cherche des astuces :pour capter leur attention , des activités qui les concentrent et qu'ils acceptent . j'ai noté que Zeblon 1 aime la pâte à modeler et certaines constructions , Zébulon 2 aime remplir des grilles avec les perles à clipper , les puzzles encastrables et les perles .ils nomment les couleurs dans leur langage plus ou moins articulé ...ils sont curieux et capable de concentration .

christine GRESSIER 26/11/2017 10:51

Zébulon 2 n'est pas propre ..la PMI a insisté je m'interroge sur ces pratiques que perso je n'accepte plus de premier abord on fait une REE très vite et on étudie toutes les possibilités d'accueil de ce petit..scolarisé à temps complet? un relais avec la crèche? un AMAP le taux d'encadrement est beaucoup plus adapté! une aide pour la famille de quel ordre. Je comprends les ATSEM, un accompagnement est un travail d'équipe, on ne doit mettre personne devant une situation non"consentie"ce n'est pas bon non plus pour l'enfant, comment est il changé ? a ton les moyens décents de le faire?

Marie-Pierre C. 25/11/2017 09:50

Pour l'enfant "inactif", je ne suis pas sûre qu'il n'apprenne rien... comme dirait Maria Montessori, l'enfant a un esprit absorbant. Certains peuvent donner l'impression de papillonner alors qu'ils vont leurs les apprentissages menées par leurs pairs... une collègue qui est sur ce blog (Sophie Ba) m'a raconté qu'un enfant de GS ne voulait rien faire en entrant en GS. Il jouait aux jeux de construction toute la journée jusqu'au jour où il a considéré qu'il était prêt pour apprendre... mais ces enfants là apprennent par l'observation.
Nous n'avons aucun pouvoir sur cela... je l'impliquerais, ferais les présentations avec cet enfant près de moi... je lui proposerais des activités qu'il a vues en étant près de moi... peut être a-t-il peur de faire... de s'extérioriser... c'est compliqué pour certains enfants d'entrer à l'école.
J'en ai un qui est reste plusieurs mois à la même table près de la porte d'entrée et il refusait toute interaction avec autrui... j'ai pensé qu'il pouvait peut être y avoir de l'autiste... finalement, aujourd'hui, il est timide et réservé mais il est entré dans le groupe et participe... il aura mis 1 an à se faire une place dans ce groupe classe...

Karine k2 25/11/2017 13:34

Je confirme l idée de Marie-pierre sur l esprit absorbant .
Je n ai pas fait vraiment de présentation des lettres rugueuses à mes ms l'an dernier et cette année en gs dans ma classe ils ont expliqué aux autres El le principe d utilisation avec mes mots exacts . Un autre ms faisait q papillonner , se promener dans la classe , parfois rien faire de l apm ( j étais très inquiète ), en novembre actuellement il déchiffre car il a entendu l an denier tout le travail en phonologie sur la valeur songe des lettres .

Rassure toi et prends le en présentation individuelle .
Parfois le monde de l'école est éloigné de celui de La maison et les El ne connaissent aucune activité que tu proposes, même des jeux classiques ou du commerce .

Bon courage

christine G 25/11/2017 09:48

donner du temps à l'enfant calme j'imagine que tu as des PS? il en période d'observation La stimulation il l'a en étant présent pour le moment ,fais lui confiance ça va venir...pour l'enfant "autiste" c'est un peu pareil, tu as la chance ...il parait calme tous les enseignements ne passent ^pas nécessairement par nous, être là, avec les autres et peut -être déjà beaucoup pour lui. Alors un "chantier" à la fois=les 'pertubateurs, je pense qu'isa à travers son échange autour de l'agressivité et la colère t'apportent beaucoup de réponses, tiens bon!! décentre ton attention sur l'aide que tu apportes aux autres ils doivent comprendre que chacun à sa place et que tu n'accordes pas ton temps à l'urgence de leurs actions, facile à dire je sais ...Non ce n'est pas acceptable tu les éloignes de la classe momentanément, tu reviendras ..je t'ai préparé une jeu pour quand tu seras calmé.. fais toi aider par ton ATSEM si tu as la chance d'en avoir une, et tes collègues? J'imagine que tu en as parlé avec les parents?

Marie-Pierre C. 25/11/2017 09:40

Je ne sais pas quel fonctionnement de classe tu as mais si tu peux laisser les 2 enfants turbulents à ton atsem et prendre avec toi celui qui est "inactif" à tes yeux, tu pourrais peut être retrouver un peu de calme.
Ces enfants semblent manquer de langage verbal... or pour pouvoir entrer en interaction le langage verbal est primordial. Souvent, ces enfants là manifestent leur "manque d'autonomie verbale" par des attitudes violentes physiquement ou des cris.
L'atsem peut elle les prendre pour des apports langagiers ? Images classifiées (désolée ça c'est mon côté Montessori addict), voire même des objets (ferme, maison de poupée...) pour qu'ils se constituent un bagage langagier qui pourrait peut être les faire sortir de cette attitude.
Ensuite, j'ai eu 2 années une enfant qui n'arrivait pas à canaliser la colère qu'elle avait en elle (en ps et ms). Quand je le sentais exploser (ou les autres personnes de la classe... notre communauté comme je leur avais expliqué), je lui proposais de faire sortir sa colère en donnant des coups de pieds dans des tours de kapla qu'elle devait construire... ça a bien fonctionné. Bien sûr, elle était isolée dans un coin où elle ne pouvait ni se mettre en danger ni mettre en danger les autres. Et surtout on a lu toutes les 2 "grosse colère" ce qui l'a bien aidé à exprimer sa colère grandissante "dans son coeur ou son ventre".