Comment tenir compte des intelligences multiples dans l'aménagement de la classe ?

Publié le par isa

Durant cette nouvelle période, notre fil débat sur l'aménagement va s'orienter vers la prise en considération des intelligences multiples dans l'organisation de la classe.
Ce choix répond à vos demandes exprimées lors de la préparation.
Avant toute chose, il me semble nécessaire de comprendre cette théorie mise au point par Howard Gardner en 1983 et qui mieux que lui pour expliquer ce qu'il entend par intelligences multiples ?Voici une interview réalisée par Sylvie Abdelgaber en 2005 parue dans les cahiers pédagogiques.

Nous en avons déjà parlé sur le blog et Emilie44, Mimi, Christine G.. ont ainsi contribué. De plus en plus de personnes s'intéressent à cette approche pédagogique et nous pouvons nous interroger collectivement sur l'intérêt d'en tenir compte dans la pratique de classe.( Merci Émilie pour ta carte heuristique que j'ai ajoutée pour illustrer mon article)

Comment tenir compte des intelligences multiples dans l'aménagement de la classe ?

Commenter cet article

Lucas Gruez 08/05/2015 17:19

Bonjour
Merci à vous pour vos articles et commentaires à propos des Intelligences Multiples.
Je suis coordonnateur pédagogique dans un collège de Roubaix, où nous développons un projet, soutenu par l'Académie de Lille, autour des Intelligences Multiples. Ainsi pour impulser, accompagner et développer une réflexion sur les Intelligences Multiples, j'ai engagé un travail de curation dans ce domaine :
http://www.scoop.it/t/intelligences-multiples
qui vient également en complément de mon action de formateur.
Le collège a reçu en avril 2015 à la Journée de l'innovation du Ministère de l'Education Nationale le Prix de l'innovation et du développement professionnel.
Les mises en oeuvre de chacun montrent le grand intérêt de la théorie d'Howard Gardner.
Encore merci pour vos partages
Très cordialement
Lucas Gruez

isa 09/05/2015 16:12

Merci beaucoup Lucas, je vais aller consulter le site et découvrir , je n'en doute pas, des informations enrichissantes pour notre réflexion sur l'aménagement de la classe et les IM.

isa 06/05/2015 14:49

J'ai rajouté hier des vidéos sur les IM et il y a des commentaires qui pourraient tout aussi bien être ici donc pour faciliter la lecture je mets le lien ici aussi http://www.ecolepetitesection.com/2015/05/les-im-ou-intelligences-multiples-en-video.html

isa 06/05/2015 10:16

Suite à un problème pour publier son commentaire Mimi passe par mon intermédiaire pour le faire, voici donc le contenu de son message:
Concernant ma pratique, les IM ont changé mon regard sur l'approche même d'une notion... j'ai remis en cause ma façon de travailler en ateliers (1 atelier dirigé + des ateliers secondaires au service de l'atelier principal) car je me suis interrogée sur l'utilité et le rôle de l'atelier en lui-même. En fait, quand on mets en place déjà les plateaux MM ou AIM, on se rend compte de la meilleure implication des E dans le travail individuel et que notre apport est plus constructif lors de cette relation duelle.

C'est pourquoi (depuis cette année) je garde des ateliers dirigés « identiques » pour tous pour la langue orale (avec l'iPad, au coin imitation, au coin "découvertes sensorielles"...) ou la découverte d'une technique en arts visuels par expl, mais que j’essaie de proposer mes maths et quelques compétences en sciences avec une entrée qui tient compte des IM (je commence "doucement" car la préparation matérielle est plutôt conséquente…).

Côté préparation matérielle, c'est vrai que ça fait beaucoup de choses à concevoir, mais mon module dure au moins 3 semaines en exploitation... et puis ça rejoint ce qu'on propose déjà plus ou moins dans les ateliers d'inspiration Montessori ou avec le matériel Montessori... Bref, pour la conception en elle-même du contenu des ateliers à proposer, c'est plutôt de trouver des jeux qui ne correspondent pas à notre IM qui sera plus difficile ;-)

Côté de l’évaluation, je valide la compétence dans le domaine auquel elle appartient : mes jeux sont simplement une entrée. J’en réduis donc au fur et à mesure le nombre (je veux dire : j’enlève les jeux n’appartenant pas à l’IM correspondante à la compétence ), pour aboutir à mon objectif.

Lorsque je mets en place ce module, je tourne auprès de chacun (et mon ASEM aussi), je prends le temps avec certains qui ont plus de difficultés, je fais verbaliser ce qu’ils sont en train de faire. Ensuite, on fait un bilan des ateliers, comme à l’ordinaire.


Voilà ce que je peux en dire… pour l’instant :-)

isa 06/05/2015 14:35

Il faudrait peut être imaginer un jeu avec tablette puisque tu dis que tu en as, où l'enfant entend le nom de la couleur, a un petit temps de réflexion pour trouver le jeton par exemple puis voit apparaître sur l'écran la réponse et ainsi de suite), cela te permet d'évaluer le verbal dans la première étape qui est la réception c'est à dire comprendre, l'étape suivante qui est la production serait qu'il nomme la couleur , dans ce cas, le jeu serait de proposer un jeton, l'enfant nomme puis entend la bonne réponse.Qu'est-ce que tu en penses ?

Mimi 06/05/2015 13:30

Oui, c'est comme ça que je les conçois : des entrées.
Et les couleurs étant liées à ces 2 IM, toute la difficulté de l'évaluation est là : le langage pose pb à certains petits... et à moi, puisque j'évalue au travers la verbalisation... car ils réussissent très bien le jeu proposé (visuel), mais ne nomment pas encore ou se trompent...

isa 06/05/2015 12:15

La reconnaissance des couleurs est d'abord un travail de discrimination visuelle (IM visuelle) et de langage avec le vocabulaire (IM verbale linguistique), reste que les compétences visées doivent toujours être le point de départ, l'utilisation des intelligences multiples sont des axes de travail aux apprentissages. ok pour les photos

Mimi 06/05/2015 11:57

Après relecture, la connaissance des couleurs n'étant pas rattachée à une IM spécifique (mon évaluation peut s'appuyer sur la plupart de mes jeux proposés), mon expl n'est peut-être pas très pertinent...
On pourrait penser à un projet d'activités, c'est vrai... j'essaie juste de donner du sens à mon module...
Sinon, j'avais envoyé des tableaux compétences / ateliers possibles par IM... peut-être que ça peut aider à comprendre ce que je veux dire... (??)

Mimi 06/05/2015 11:37

Par exemple : je suis actuellement sur un module « couleurs », que j’ai introduit avec Kusama et « Petit pois » : on doit fabriquer sa propre couleur… J’ai suivi tes propositions pour la semaine 1 (recherches en peinture : on fabrique nos couleurs).

J’ai aussi proposé une petite chanson (« les pots de couleurs ») + un jeu en salle de motricité que j’ai repris 2 fois dans la semaine sur les couleurs (associer le sac lesté au plot correspondant).

En semaine 2 : la mascotte, sur le temps de regroupement 1, a apporté des livres sur les couleurs + ses boites à trésors de couleurs. Donc, lecture des livres + découverte et jeu libre avec les boites toute la semaine.

J’ai proposé des gobelets colorés translucides à la table lumineuse…

Le jeudi, après la récréation, j’ai introduit mes pochettes de jeux qui couvrent les autres IM. On a travaillé avec le vendredi également (même créneau).

Cette semaine (3), je reprends les jeux sur le même créneau (après la récré / sur 2 jours) => je note également qui a mémorisé ou pas le nom des couleurs (je leur fait verbaliser les couleurs présentes sur leur jeu) + lecture des livres avant la cantine + comptine toute la semaine.

En semaine 4, je vais me concentrer sur mes 3 petits qui ont toujours des difficultés, et cela, sur mon temps des ateliers AIM.

Euh… je ne sais pas si je suis très claire…. mais je peux envoyer qq photos des jeux, si ça peut aider !

isa 06/05/2015 10:18

Mimi est-ce qu'un exemple plus concret ne serait pas plus parlant ?

Sylvie R 05/05/2015 12:47

Ce débat m'intéresse énormément car je ne suis pas du tout au clair dans ce domaine et j'aimerais y voir plus clair

isa 06/05/2015 14:47

On va essayer de faire du pas à pas ensemble pour clarifier comment utiliser cette nouvelle connaissance que sont les IM. N'hésite surtout pas à poser des questions, c'est ça qui fait avancer la compréhension.

Emilie44 05/05/2015 12:05

C'est en réalisant cette carte heuristique que j'ai pu faire un diagnostique des coins de ma classe et que j'ai pu remédier aux "trous" car certaines intelligences n'étaient pas représentées (j'ai donc ajouté tous les coins bleus et verts des intelligences musicale et naturaliste et aussi développé certaines autres).

isa 05/05/2015 14:33

Ta question Mimi est intéressante, à quoi vont servir les coins ? Peut-être que lorsqu'on fait le choix des IM, on souhaite proposer une plus grande diversité d'approches dans la découverte du monde et dans les apprentissages. Cela peut également être une possibilité d'observation pour connaitre ses élèves et leur dominante, on sait bien qu'ils se dirigent d'abord vers ce qui éveille en eux leur satisfaction première. D'autre part, n'est-il pas certain que s'interroger sur les IM dans les coins jeux amène naturellement à les prendre en compte aussi dans la façon d'enseigner,non ? Vous les enseignantes qui avez choisi de vous y intéresser, que pouvez vous en dire ? Quelles en sont les limites ? Avez vous pu vous appuyer sur vos observations d'élèves pour aborder des notions en pédagogie de manière différente en fonction des élèves ?

Mimi 05/05/2015 13:31

En fait, je pense qu'il faut se demander à quoi vont nous servir ces coins : est ce pour observer ou est-ce pour aider à entrer dans les apprentissages ?
Selon où on se positionne, le contenu des coins peut changer (on rejoint alors le travail par compétences)

Mimi 05/05/2015 13:07

Pour "faire vivre" mes coins, j'utilise souvent la marionnette de la classe : c'est elle qui apporte régulierement un instrument de musique, ou qui a "trouvé " un nid d'oiseau, qui "prête" ses boites à trésors de couleurs, etc....
Quand on sait quoi mettre tout au long de l'année dans ces coins, on peut ainsi échelonner les apports...
Par contre, si on n'a pas la place dans la classe pour avoir chaque coin, ce n'est pas un soucis non plus ! On peut très bien se dire qu'à chaque période, on dédie un coin à une intelligence. Je m'explique : on aménage un espace dont le contenu va changer à chaque période. L'important est de balayer chaque intelligence pour permettre à chacun les appréhender et les développer.
On peut aussi aborder une compétence des programmes au travers les IM pour permettre aux élèves de comprendre la notion... Et là, il n'y a pas de coin à mettre en place...

Les coins aménagés en IM permettent à l'enseignant de voir comment fonctionnent ses élèves pour apprendre.

Elodie 05/05/2015 12:49

J'ai modifié moi aussi ma classe en veillant cette année à dédier un espace pour chaque intelligence. Pendant ces dernières vacances je me suis interrogée sur ces espace et je pense ne pas les avoir pour autant exploité de façon égale.
J'avoue que mon espace musique existe mais qu'il est resté fermé bien plus souvent que les autres. Ce n'est qu'un exemple mais je sais que je n'ai pas fait vivre tous ces espaces de la même façon. Il ne suffit pas que l'espace, le matériel soit là, il faut aussi que je le fasse vivre, et coexister avec les autres. Mon chantier est loin d'être bouclé...
J'attends les échanges sur les IM avec impatience.