l'ATSEM:sa place, son rôle dans la classe

 
 
La relation avec l’ATSEM a des répercussions sur le travail en classe.
Beaucoup d’enseignants évoquent de vraies difficultés avec leur ATSEM.
C’est un sujet récurrent dans les réunions pédagogiques au moment des apartés.
 
Où se trouvent les limites entre le rôle de l’enseignant et celui de l’ATSEM ?
Comment travailler en bonne harmonie et dans un respect mutuel ?
 
L’enseignant est responsable pédagogiquement de ses élèves, il ne peut déléguer ce travail à quiconque. Ainsi tous les ateliers relevant d’un apprentissage sont à la charge de l’enseignant.
 
L’ATSEM aide au bon fonctionnement matériel, à l’encadrement des élèves sous la responsabilité de l’enseignant.
 
Concrètement , voici comment notre travail se répartissait entre mon ATSEM et moi-même.
Je tiens à préciser que j’avais une ATSEM à temps plein ce qui n’est pas toujours le cas.
 
« Le matin , à l’accueil, elle aide au déshabillage et au passage aux toilettes, ce qu’elle fait aussi durant la journée ( je rappelle que je ne fais pas de passages collectifs : moments perturbateurs).
Ensuite elle consulte mon cahier journal et à l’aide des fiches techniques , elle sait exactement quels matériels et quels supports prévoir. Elle fait éventuellement des photocopies quand la préparation le nécessite.
Elle m’accompagne en EPS si la séance est complexe ( fiche 4 EPS : oui) sinon elle prépare dans la classe les ateliers de la première partie de la matinée.
Elle aide les élèves à enfiler leurs blouses, à se laver les mains, elle supervise les ateliers d’un point de vue matériel, ses interventions se portent sur le respect des consignes et non sur l’apprentissage en lui-même.
Elle s’appuie sur moi pour les règles de vie et n’a pas à gérer les conflits ou les difficultés de comportement lorsque je suis présente, je m’en charge.
Elle a des initiatives concernant l’amélioration matérielle du fonctionnement de la classe ou des idées de réalisation dont on discute ensemble au préalable.
Elle respecte les élèves et accepte leurs différences. Nous parlons des élèves.
 
Je demande toujours aux élèves de respecter le travail de l’ATSEM , ils ne partent pas sans avoir rangé la classe, nous le faisons ensemble , ils veillent à bien accrocher leurs manteaux, leurs sacs, ils apprennent aussi à débarrasser leur table lorsqu’un atelier est fini, c’est un travail collectif qu’ils aiment faire.
 
Aux yeux des parents, l’ATSEM doit être reconnue dans son rôle d’assistante de l’enseignant, mais elle ne se substitue pas à celui-ci, elle n’a pas à faire de commentaires sur le comportement d’un enfant avec les parents.
 
Une fois, les places établies et la relation fondée, l’efficacité d’un tel duo permet à tous les acteurs de la classe de se sentir bien et d’avoir envie d’avancer ensemble. »
 
Comment faire en cas de difficultés, de comportement outrepassé ?
Je n’ai qu’un seul conseil : le dialogue, parler ensemble des dysfonctionnements et rétablir les rôles pour que chacun se sente à sa place.


ATSEM: agent territorial spécialisé des écoles maternelles.

 


 Dans le cadre des questions trouvées dans les commentaires, j'approfondis mes réponses en cette période de vacances.

 

Quelle relation nouer avec son ATSEM ?

 

L'ATSEM ( agent territorial spécialisé des écoles maternelles) est une personne indispensable au bon fonctionnement d'une classe. Il est donc de toute importance de savoir établir de bonnes relations avec elle afin de garantir une coopération efficace et agréable.

 

Les difficultés rencontrées sont source de grande préoccupation et ne sont pas sans incidence sur les élèves. Ils sont les premiers à ressentir les dysfonctionnements et les tensions. Dans leur intérêt, les adultes ont le devoir de chercher à définir les rôles afin que chacun sache où se situe sa place.

Effectivement, c'est souvent un problème de place qui est à l'origine des mésententes ou des incompréhensions.

 

L'enseignant a la responsabilité des élèves, de leurs apprentissages et de la relation avec leurs parents. Il organise sa classe matériellement et pédagogiquement. Tout ce qui se passe dans sa classe est de sa responsabilité, et il ne peut déléguer qu'à un autre collègue professeur des écoles.

L'ATSEM attachée à sa classe est tenue de l'aider dans la préparation matérielle, dans la surveillance des élèves et dans la supervision d'ateliers qui ne donnent pas lieu à des apprentissages nouveaux.

 

Une fois les rôles définis, la manière de le vivre et de créer une bonne coopération dépend des relations humaines. En effet, lorsqu'on arrive jeune débutant dans une école où l'ATSEM est un pilier de l'école, il est fort probable qu'il va falloir du respect et de la reconnaissance vis à vis de son expérience pour réussir la relation. Ce faisant, il n'empêche que l'enseignant a à prendre sa place de responsable et ne pas laisser l'ATSEM agir pour lui sous prétexte qu'elle a plus d'habitude que lui. Ce choix ,au demeurant rassurant lorsqu'on débute, s'avère être une vraie source de conflit par la suite.

 

Comment établir de bonnes relations humaines avec son ATSEM ?

Voici quelques conseils acquis au fil des années :

  • Associer l'ATSEM au travail en lui confiant le cahier journal afin qu'elle sache ce qu'elle doit préparer matériellement.

  • Associer l'ATSEM en lui demandant son avis sur telle ou telle réalisation prévue.

  • Associer l'ATSEM en recueillant ses observations.

  • Reconnaître son expérience en lui demandant de l'évoquer ( par exemple, lorsqu'on arrive dans une école).

  • Reconnaître ses compétences en lui donnant un espace de prise d'initiative.

  • Reconnaître ses qualités en lui confiant des tâches qui les requièrent et en le précisant.

  • Partager les réussites avec elle.

  • Partager les difficultés en les évoquant ensemble et recevoir son avis.

  • Communiquer de manière positive: il est extrêmement important de dire les choses, si une situation est insatisfaisante, il est mieux de le dire,mais pour le dire de manière positive, il est préférable de partir de son ressenti afin d'éviter le mode reproche( exemple: votre ATSEM communique à votre place avec les parents sur les difficultés d'un élève, afin de lui faire comprendre qu'elle est en dehors de son rôle, il est mieux de lui dire: «  Laurence, cela me gêne que vous soyez sollicitée sur ce sujet, concernant les questions sur la scolarité des élèves, pouvez vous dire aux parents de venir me trouver, je suis à leur disposition »).

  • Définir les responsabilités en reconnaissant l'importance de l'aide apportée ( exemple: « Laurence , dans cette classe, je suis responsable de mes petits élèves mais sans votre aide, je serais bien démunie ».

 

Pour conclure sur ce sujet, j'aborde la question du tutoiement ou du vouvoiement. Comme vous avez pu le constater dans mes exemples, je vouvoyais mon ATSEM. C'est une question d'habitude, j'ai toujours pensé que vouvoyer donnait la juste distance pour pouvoir se dire les choses qu'une complicité due au tutoiement aurait pu troubler. Le vouvoiement donne aussi ,pour moi, un certain respect. Il n'empêche absolument pas une relation amicale. Cependant, chacun est libre de choisir son mode de communication et se sentira plus à l'aise avec l'un ou avec l'autre. L'essentiel étant que dans l'intérêt des enfants, les adultes qui les entourent soient capables de travailler en bonne harmonie.

En cas de conflit, il est toujours intéressant de s'interroger sur la place qui a été donnée, sur la manière dont elle a été donnée et sur la manière la plus intelligente d'en sortir.


flux rss

  • Flux RSS des articles

présentation

bienvenue

screedbot(2)

Le livre La boîte à outils de la petite section

  SOMMAIRE DU LIVRE 

CE QUE LES LECTEURS EN PENSENT: à lire ICI

ISA FAIT SA PUB

POUR L'ACHETER EN DIRECT, ME CONTACTER

 

les orientations pédagogiques du blog


POUR CEUX QUI VEULENT LIRE DANS LEUR LANGUE



devenez fan

facebook mars

DEVENEZ FAN DU BLOG ET DITES J'AIME

et suivez l'activité d'Isa: ses coups de coeur, ses lectures et ses photos

pinterest

suivez-moi pour

des idées, encore des idées, il suffit de cliquer sur le bouton


Follow Me on Pinterest

pinterest septembre

projet Kusama

collectif

le temps qui passe

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

visiteurs

 32    ici et maintenant

c'est où ?

derniers Commentaires

salle des maîtres

salle des maitres

la salle des MS

la salle des collègues MS

la salle des GS

salle des gs

que dire encore ?

  • école petite section
  • lecture peinture sport création communication
  • Dans ma valise, le CAFIPEMF et tout ce qu'elle contient encore est sur mon Pinterest http://pinterest.com/isaleger/pour-me-connaitre/

recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés