Respect du rythme de l'enfant : et les non-dormeurs ? Par Lisou

Publié le par isa

Bientôt la réunion d'information !
Cette année pour souligner l'importance de cette réunion j'ai ajouté un coupon réponse ainsi qu'un espace réservé aux parents afin que je puisse y répondre le jour J. Une maman m'a interpellée sur ce que je proposais l'après-midi pour les non dormeurs.
Dans mon école (privée sous contrat) la sieste est proposée jusqu'en Moyenne Section ! Jusqu'à présent je propose un temps de repos sur une couchette dans la salle de sieste jusqu'à 14h20/30 puis progressivement jusqu'à 14h00. Je devrais intervenir dans la classe de CP jusqu'à 14h30. Alors que faire des non dormeurs ? Ne doit-on pas aussi respecter leur rythme ?
La question divise au sein de l'école entre l'avis des maîtresses, des ASEM et de la directrice.
Je me permets de te solliciter et de solliciter des témoignages de collègues confrontés à cette situation. Merci.

Respect du rythme de l'enfant : et les non-dormeurs ? Par Lisou

Publié dans lisou, sieste

Commenter cet article

Melanie 16/09/2016 09:11

Ici, pas de dortoir ! Les PS sont donc regroupés dans ma classe après installation des lits et avoir poussés qqs meubles ! (hé oui!) Je n'ai pas de salle de motricité non plus, en fait, le hall d'entrée fait office de... (hé ben oui!) ! Donc, et bien on fait comme on peut ! Les PS ont un temps de repos de 13h30 à 15h avec un réveil échelonné et sous surveillance ATSEM. Moi je décloisonne en MS. A 15h je récupère doucement tout le monde en récré. (je ne peux pas retourner en classe car elle est aménagée en dortoir !
Alors oui, parfois des parents me demandent de ne pas mettre l'enfant au repos, mais je suis bien contrainte d'expliquer que les locaux ne permettent pas de récupérer les PS avant 15H et je propose donc de les garder à la maison... Avec les nouveaux rythme on ne peut plus demander aux PS de revenir à l'école après 15h pour ceux qui ne dorment pas puisqu'on est dehors en récré...
La problématique de la "sieste obligatoire" est donc liée à une problématique de gestion de l'espace et de personnel. 30 éléves, pas de locaux et une seule maitresse, y'arrive à un moment où forcément des pbs se posent !

isa 16/09/2016 09:54

Tu parles de réveil échelonné, où vont les petits qui se réveillent ? Les organisations sont parfois bien dépendantes de l'agencement des locaux , les vieilles écoles ont leur charme mais sont souvent mal adaptées.

Virginie du Limousin 14/09/2016 21:03

J'ai une classe de TPS PS MS. En début d'après midi, je prends les GS de ma collègue dans ma classe.
J'impose aux TPS PS de monter au dortoir dès la fin du repas. En général, ils s'endorment tous très rapidement, et restent au dortoir jusqu'à 15h, 15h30. Si ils se réveillent rapidement, mon atsem me les ramène dans ma classe. Inversement, ils arrivent aussi parfois qu'elle m'en ramène une majorité et qu'elle en garde quelques uns jusqu'à 16h parce qu'ils ne se réveillent pas malgré le 'bruit' engendré par ceux qui se rhabillent.
Les MS ne vont pas systématiquement au dortoir, sauf je repère après quelques jours quand enfant 'ne tient pas le choc" l'après midi. Dans ce cas, l'enfant peut y aller tous les jours, puis seulement tous les 2 jours selon l'évolution. Certaines années, il y a même des GS qui vont au dortoir.
Il m'est arrivé 2 fois d'avoir des enfants qui ne dormaient jamais, j'ai imposé un temps de repos au début de l'année mais en cours d'année, on a arrêté, ils venaient avec les MS et les GS.
On essaie de coller au besoin de l'enfant (enfin à ce qu'on en perçoit...) mais tous les ans il y a des parents qui insistent pour que leur enfant ne fasse pas la sieste... Ma réponse est claire : tous les PS monde vont au dortoir, s'ils ne s'endorment pas, mon astem me les ramène. Et je ne réveille pas un enfant qui dort !


Il m'est arrivé fois depuis que je suis dans cette école d'avoir des enfants qui ne s'endormaient jamais même après plusieurs jours

Bay 14/09/2016 20:31

Bonjour ! Chez nous, il y a plusieurs temps de repos.
Le premier, tout de suite après le repas pour les enfants qui mangent à la cantine et au premier service, donc les petits et certains moyens. Les moyens qui mangent au second service avec les GS partent eux-aussi tout de suite après leur repas dans le dortoir. Pour ceux qui reviennent de la maison, il y a encore un autre dortoir. Oui, je sais, ça fait beaucoup de dortoirs.... Mais, nous sommes une grosse école avec 7 classes et 3 dortoirs et malgré ce, cette année avec la 4ième classe de PS/MS, on n'a pas assez de place.....Nous avons donc observé ou demandé aux parents, quels étaient les enfants qui ne dormaient plus. Ceux-là sont regroupés dans la salle de motricité sur des tapis pour un temps au calme avec musique douce. Car la plupart arrivent directement de la cantine. Il y a un petit temps de repos, c'est à dire au calme pour les GS dans leur classe de 10 à 15 mn, car eux aussi arrivent directement de la cantine, tête posée sur la table ou allongés sur des tapis et stores baissés. A partir de la seconde période, les enfants non-dormeurs MS seront pris en charge par les enseignants des PS pour des activités : jeux de société ou autres....Tous les enfants non-dormeurs reviennent dans leur classe pour 14h15. Ce qui permet aux GS de faire la phono tranquillement. Et les dormeurs sont réveillés tout doucement. Ils reviennent vers 14H30, 14h45 au grand grand maximum, car nous finissons à 16h. Pour petit à petit être tous en classe pour 14h15. Et quand un enfant (non-dormeur habituellement) est trop fatigué, il peut être couché, on le leur dit et bien souvent, ils le demandent et s'endorment sans souci. Ils savent que leur besoin de repos est respecté.
Voili, voilou, si ça peut aider....

Anna 14/09/2016 15:55

C'est un sujet épineux dans mon école également. Etant sur un poste fléché "anglais", j'interviens dans les autres classes en demi-groupe sur ce temps, laissant l'ATSEM en charge du temps de repos. Il est donc impossible de lever les "non dormeurs" après quelques instants de repos et de les sortir du dortoir, ils doivent attendre mon retour. Nous avons tenté l'an passé de mettre un petit coin "jeux silencieux/lecture" dans la salle de sieste mais l'ATSEM m'a demandé de le retirer car les enfants levés réveillaient les autres. Ce manque de souplesse fait que certains parents ne sont pas satisfaits car on impose à leur enfant de rester allongé alors qu'il est éveillé, d'autres au contraire voudraient que l'on "force à dormir" leur enfant (comme si l'on avait une potion magique !). Moi non plus je ne suis pas pleinement satisfaite par cette organisation, mais je ne vois pas à quel autre moment intervenir en anglais.

isa 14/09/2016 16:08

Pourrait *

isa 14/09/2016 16:07

est ce que tu fais anglais dans les locaux de ton école ? N'y aurait- il pas une collègue qui pourraient les récupérer dans sa classe, je suppose qu'ils ne sont pas si nombreux ? Tout cela démontre qu'un enseignant en ps l'après midi n'est pas tant important que ça. C'est dommage.

marilau 14/09/2016 14:55

Ah la sieste !!!
Chez nous (école privée aussi sous contrat), depuis cette année, c'est le bonheur car nous avons changé et regroupé toutes les pièces dans un même bâtiment.( Avant la salle de motricité et sieste était dans un autre bâtiment)
J'assiste au coucher vers 13h. Je tiens à ce moment cela me coûte parfois mais comme dit Isa je pense que c'est important pour tous petits et moyens. Je pars manger et je reviens pour 13h30. Je ne prends pas d'échanges de service ce qui fait que je lève ceux qui ne dorment pas dès 14h. Certains MS dorment un jour sur 2, le principe est dans ma classe je ne réveille pas (je suis assez grande dormeuse et j'ai horreur qu'on me réveille). Au fur et à mesure de l'année, les MS dorment moins mais se reposent quand même un peu et ils sont plus calmes et plus réceptifs après. Nous finissons à 16h.
Je fais alors pour l'instant les ateliers autonomes et les ateliers du matin.
J'ai une élève qui ne dort pas du tout qui met un bazar dès le coucher donc je ne la couche pas elle prend un jeu et attend mon retour. L'année passée, je l'amenais avec moi pendant les échanges de service mais cela ne me satisfaisait pas. Donc, j'ai décidé en lien avec mes collègues de ne pas faire les échanges cette année. Ceci libère une atsem qui va pendant 1h30 chez ma collègue en GS/CP et elle est ravie de bénéficier de cette aide journalière.
Ce n'est certainement pas la solution mais c'est celle qui convient pour l'instant à mes PS/MS.
bonne année scolaire et merci pour TOUT.

Marie-Pierre C. 14/09/2016 14:50

Ici, la sieste est une problématique récurrente... J'ai même été obligée de demander l'avis de mon IEN , il y a 3 ans, car des parents me demandaient de ne plus faire dormir des PS (qui avaient fait déjà 1 année de maternelle) car ils ne s'endormaient pas avant 22h le soir. Le problème : les enfants s'endormaient dans les 5 minutes suivants le coucher.. que faire ? L'IEN m'a demandé de les laisser dormir s'ils s'endormaient dans les 10 minutes, sinon, ils remontent en classe...

L'année dernière, encore, une maman m'a demandé de ne pas mettre sa fille à la sieste... je n'ai pas cédé ! L'enfant en avait besoin ! Par contre, à contre coeur, pour montrer notre bonne foi, nous réveillions l'enfant après 1h de sieste...

Cette année, rebelote, une enfant en TPS... "si elle fait la sieste, elle ne s'endort pas avant 23h !" La même maman qu'il y a 3 ans... qui m'avait dit "vous comprenez je ne peux pas la coucher à 19h30 !"... Tu m'étonnes !!!!
Et à l'inverse, une autre qui veut imposer la sieste à sa fille (qui en a besoin physiquement, c'est sûr !) mais qui psychologiquement, ne VEUT plus dormir...

Bref, un sujet de tension... cette sieste !
Merci Isa pour le lien !

Stéph 14/09/2016 13:40

Dans notre école, seuls les TPS et PS font une vraie sieste, dans le dortoir. Les MS bénéficient d'un temps de repos dans la classe. Seulement, comme pour les apprentissages, tous n'ont pas les mêmes besoins. Aussi, cette année, ai-je décidé de faire selon les besoins des enfants. Par exemple, j'ai une PS qui ne dort plus et qui reste dans dans la classe avec les MS, mais j'ai 2 MS qui ont encore besoin certains jours d'aller au dortoir et je ne les en prive pas. Ce sont hélas parfois les parents qui s'opposent à ce que leur enfant dorme : on me demande parfois de réveiller l'enfant après 30 à 45 minutes de sieste car "le soir il fait la java jusque 22h!!!!" Personnellement, je ne réveille pas les enfants car j'estime que s'ils dorment, c'est qu'ils en ont besoin...Mes filles faisaient parfois jusque 3 heures de sieste quand elles étaient petites et ça ne les a jamais empêchées de se coucher à l'heure le soir!

isa 14/09/2016 14:23

Allez vraiment faire un tour sur le site que je vous recommande, car quelquefois ce sont des petites choses à changer qui améliorent grandement le coucher et l'endormissement. La sieste fait partie du cycle du sommeil, elle est réparatrice et des petits qui rentrent à l'école ont (encore plus) besoin de recharger leur "batterie" après les matinées éprouvantes du début d'année. Certes, il y a les petits et les gros dormeurs (c'est comme les parleurs), c'est difficile d'être au plus près de leur rythme, réveiller un enfant qui dort n'est pas naturel et pourtant il le faut bien: quand l'école s'arrête, il faut bien se lever ou quand il faut aller à l'école, on ne se pose pas la question mais à chaque fois, on sait que l'enfant a dormi suffisamment, le réveiller en plein sommeil au milieu de sa sieste reste une entreprise plus délicate à laquelle je ne souscrirais pas.

maud 14/09/2016 14:06

Pareil que ML, pour moi aussi la réponse était sans appel, les PS faisaient la sieste et je ne les réveillais qu'à 15h si vraiment ils ne s'étaient pas réveillés avant. Et puis mon fils est arrivé et j'ai changé d'avis, si je le couche entre 20h et 20h30 il est debout avant 7h, s'il dort plus de 2h de sieste pas moyen de le coucher avant 22h et encore dans des hurlements qui feraient venir n'importe quelle assistante sociale!

Les petits dormeurs existent, les enfants sont des êtres humains à part entière, avec leur caractère et leurs bons et mauvais jours, alors on s'adapte. Quand une maman me dit "au secours c'est la guerre à la maison le soir" on teste la semaine en réveillant l'enfant à 14h et en le levant pour voir comment cela se passe.

Si la sieste n'empêche pas de dormir le soir, le manque de sommeil car endormi trop tard et une trop grande sieste pour compenser oui, il est de notre devoir de l'entendre.

ML 14/09/2016 13:48

J'ai toujours été d'accord avec cela aussi, respecter le rythme des enfants, s'ils dorment c'est qu'ils en ont besoin. Et puis, ma fille m'a imposé de regarder la situation avec un oeil différent. Si je la laisse dormir tout son soûl, j'ai bien "la java" jusque 23h voir minuit et rien n'y fait. Chaque enfant est différent, il faut respecter cela aussi et ne pas juger les parents qui font de telles demandes. Les choses ne sont pas toujours aussi simples que cela.

maud 14/09/2016 13:36

Chez nous sieste pour les PS et repos (ou sieste) pour les MS. De 13h45 à 14h05 si pas de décalage pause des ATSEM donc les maîtresses de PS et MS sont dans les dortoirs. Ensuite avec ma collègue des PS-MS on accueille les enfants selon leur réveil. Dans l'autre salle de repos. Il y a les autres MS de l'école, s'ils sont réveillés avant la pause de latsem, il faut attendre les 20 min, généralement la moitie de la classe se lève au retour de pause et part avec maitresse en classe. Le reste se lèvera entre 14h30 et 15h en 1 fois. Difficile de faire du à la carte total qd 29 élèves en classe et juste la maîtresse et son atsem.

Pour autant j'ai arrêté le décloisonnement pour accueillir mes petits dès le retour de mon atsem et c'est très bien comme ça... On ne bosse pas moins que les autres malgré la sieste...

Isabelle L 14/09/2016 12:35

Chez nous les TAP sont en debut d'apres midi, de 13h15 à 13h55 ou de 13h15 à 14h25. Les ps n'y ont pas droit, ils sont donc coincés au dortoir jusqu'à la fin des TAP ! J'ai enfin obtenu que les ms puissent y participer si ils sont éveillés ou réveillés. Sinon ps et ms confondus sont accueillis de façon échelonnée dès que je suis présente dans la classe, et ce jusqu'à 15h (quelquefois plus tard e début d'année)

Annaig 14/09/2016 10:38

J'ai une classe de PS MS cette année et ici aussi la sieste est proposée jusqu'en moyenne section.
Depuis quelques années, je refuse d'intervenir en primaire pour pouvoir justement accueillir les non dormeurs
Je connais mes MS que j'ai eus déjà l'année dernière et les besoins de sommeil de chacun, en évolution d'ailleurs. Parmi ceux-ci, 2 n'ont pas de temps de repos pendant la pause méridienne et suivent le rythme des grandes sections. Plusieurs autres sont en repos jusqu'à la reprise de 14h et rejoignent alors la classe, de même pour de rares PS.
Certains PS, au cours des premiers jours d'école n'ont pas dormi. Normal. Il faut parfois pour certains enfants un temps d'adaptation. Dormir, c'est se laisser aller en toute confiance et l'anxiété peut émerger à ce moment-là. A nous de rassurer et accompagner pour que ce moment de repos puisse avoir lieu. D'autres sont habitués à faire de la résistance dans leur milieu familial et finissent par céder à la fatigue d'une journée en collectivité riche en émotions et découvertes .
Parfois ce sont les parents qui exigent la sieste pour leur enfant alors que nous constatons qu'il veut et peut s'en passer.
Pour moi c'est le même principe que pour les apprentissages: observation et réponse personnalisée.
Dans tous les cas, j'estime que les PS et MS ont le droit à la présence de leur enseignante dans la classe pendant ce temps de sieste , ce qui n'exclue pas l'accueil d'autres enfants d'une classe voisine, décloisonnement ou groupe de besoins

isa 14/09/2016 10:32

Qu'est-ce qu'un enfant non-dormeur ?
Il y a le très bon site de l'institut national du sommeil et de la vigilance qui répond de manière succincte à des questions fréquentes et notamment autour des troubles du sommeil chez l'enfant. Voici entre autres une constatation : Chez les enfants de 3 – 4 ans, 22 à 29 % des enfants ont des problèmes de sommeil, 15 % ont des difficultés d’endormissement et 23 % se réveillent régulièrement.
Dans la plupart des cas, ces troubles sont dus au fait que l’enfant a oublié – ou n’a jamais appris – comment s’endormir seul. Dans des cas plus rares, les troubles du sommeil sont en relation avec des maladies comme un reflux gastro-oesophagien par exemple, ou de l’anxiété mais celle-ci est alors également présente dans la journée.
A retrouver ici http://www.institut-sommeil-vigilance.org/tout-savoir-sur-le-sommeil#savoir-sommeil-03

Sylvie R 14/09/2016 10:21

Chez nous les ms dorment de 13h ( pour ceux de la cantine, 13h30 pour les autres) jusqu'à 14h45. Pendant ce temps j'interviens en ce1. Selon les années et les enfants, on commence à lever ceux qui ne dorment pas en février vers 14h15. Je vais sûrement avoir des questions à ce sujet lors de ma réunion de classe pour ceux qui n'ont pas besoin de dormir dès septembre. Matériellement, nous ne pouvons pas faire un réveil échelonné car la salle de sieste est décentrée. On insiste qu'un temps de repos d'au moins 30 minutes est nécessaire même en grande section.

isa 14/09/2016 10:45

C'est bien ces échanges de service cependant ça démontre qu'en maternelle l'après midi, les classes ne fonctionnent pas. Je suis d'accord avec un temps de repos, type relaxation, yoga pour les plus grands mais je pense que cela doit être fait avec l'enseignant. Ensuite, pour les moyens qui sont obligés de rester couchés alors que leur temps de repos est fini , cela me gêne beaucoup car le plaisir de venir à l'école peut être totalement perdu à cause de ce moment si contraignant .