Stimuler le langage à travers le jeu des 3 figures : Module 7 Agressivité

Publié le par isa

Connaissez-vous le Jeu des trois figures inventé par Serge Tisseron ?

Voici une vidéo assez brève qui permet de comprendre en quoi ce jeu consiste.

Le cadre proposé est la scénarisation d’une situation d’agressivité connue. Les trois rôles sont joués par trois acteurs volontaires : chacun est une fois la victime, une fois l’agresseur et une fois le défenseur. Les places interchangeables permettent aux garçons de jouer des rôles de filles et inversement et permettent également de saisir ce que la victime peut ressentir.

Ce projet pédagogique stimule le langage (construire ensemble le scénario, écrire les dialogues, mémoriser ceux-ci).

Penser ensemble les paroles du défenseur permet d’apprendre l’art du compromis et la force de la loi.

N’hésitez pas à réagir après le visionnage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans agressivité

Commenter cet article

Hélène 25/06/2018 15:15

L'équipe de mon école a souhaité proposer cette approche en offre complémentaire au Plan de Formation. La formation est réalisée par un psychologue scolaire et se fait sur 3 fois 6h et demande de l'implication et une mise en pratique sur toute l'année. Je vous tiendrai au courant !

isa 25/06/2018 15:17

oui Hélène, ça nous intéresse !

edith 23/06/2018 20:02

Avec la vidéo on voit bien l'adéquation de la situation de cette école (observation des récréations, recueils des témoignages des enfants) et le travail des enseignants.
J'ai compris qu'il faut que cela soit ritualisé, et que les 3 protagonistes "figures" sont des rôles que chacun doit tenir. Le travail sur le scénario doit demander une certaine habitude.
J'espère ne jamais avoir à faire jouer un remake d'Esprits criminels......c'est là où je me suis trouvée interrogée.
Mais c'est une technique que je me sens capable d'adapter, comme d'autres techniques permettant d'amener les enfants à l'empathie, la bienveillance et prise de conscience de l'impact de son attitude.
Je me sentirai plus à l'aise avec les scénarios en rapport avec la vie de l'école ou la vie en famille, pourquoi pas dans le quartier, quand les enfants sont témoins d'une scène et qu'ils en font la remarque.
Tout comme les collègues de la vidéo, savoir s'adapter aux cas de la classe.
Mais si ils n'ont pas tous vu l'épisode (et j'espère qu'il y en avait dans la classe) pourquoi partir sur ce scénario quelque peu décalé pour l'âge des enfants. Voilà mon avis.

isa 25/06/2018 11:18

En fait, l'auteur de ce jeu explique qu'il faut utiliser toutes les situations de violence qui ont créé une inquiétude chez l'enfant en évitant des situations trop sensibles de type familial. C'est pourquoi le recours à la fiction ( télévision, cinéma, dessin animé, album) permet cette distance. Les agressions de cour d'école sont également des scénographies possibles évidemment.

Marie MB 19/06/2018 14:53

Merci pour cette vidéo.
Je connaissais ce jeu mais je ne l'ai jamais pratiqué, j'avais lu qu'il fallait avoir fait la formation pour pouvoir faire ce jeu en classe. Ca donne envie d'essayer et de demander une formation, enfin intéressante à la circonscription!

isa 19/06/2018 16:40

La formation est assez brève. Mais sans formation , il est possible de trouver des informations sur le web ou de s'en inspirer.