tribune libre: le cahier des arts

Publié le par isa

TRIBUNE LIBRE
Vous pouvez adresser vos réactions en cliquant sur ajouter un commentaire en bas de cet article


Auteur de l'article: Delphine

1ère partie : comment rentre-t-on dans une œuvre ?

 

plusieurs possibilités :

-         découverte au fil des jours : l’image est présente 3 à 5 jours dans la classe, sans en parler, puis regrouper les élèves autour de cette image devenue familière pour exprimer son ressenti et mener une analyse. On peut imaginer un rituel : tous les lundis, une nouvelle image, tous les vendredis, un moment d’analyse

 

-         le chemin d’images : réaliser un chemin d’images qui vont ensemble ou qui s’opposent. Cette activité conduit l’élève à formuler les critères d’analyse d’une image

 

 

-         dévoiler progressivement : pour faire émettre des hypothèses : par des caches qui occultent certains éléments choisis, par des fenêtres découpées et numérotées dans un support cachant la totalité de l’œuvre, par découpage (support puzzle), par déroulement progressif de l’œuvre

 

-         regarder avec des accessoires (longue-vue, loupe, jumelles, derrière un rideau…)

 

 

-         comparer 2 œuvres : différence et analogie de 2 artistes différents mais aussi d’un même artiste

 

2ème partie : comment analyser une œuvre ?

 

 

 

Quoi et comment ?

 

 

QUOI ?

QUESTIONS ?

COMMENT ?

Approche sensorielle,informelle

les sensations

les impressions

 

les impressions

Que ressens-tu ?

Approche silencieuse, mise en commun des sensations à partir des  remarques des élèves et selon l'intention de l'enseignant (intention qui l'a conduit au choix de cette oeuvre en particulier)

Approche descriptive

Que vois-tu ?

Approche interprétative

Que raconte pour toi cette oeuvre ?

Approche informative

 

La matérialité de l’œuvre

La nature : peinture, sculpture

Le sujet : portrait, nature morte, paysage, abstraction...

 

Le cartel

Le titre et la date de réalisation de l’œuvre

Le nom de l'artiste, dates de naissance et mort

Le format, la nature du support Les outils et matériaux

Le lieu de conservation

 

L'histoire de l'œuvre

 

 

De quoi s'agit-il ?

Quelle est la nature de l’œuvre ?

Quelle forme de représentation a été choisie par l'artiste ?

 

Quels renseignements a-t-on ?

 

Quelle est la nature du support?

sa forme ? sa dimension ?

Approche guidée de l’œuvre en explorant de manière plus approfondie une ou plusieurs pistes :

-choix d'ordre technique

-choix d'ordre thématique

pour faire découvrir par exemples :

-que les techniques employées, le traitement plastique expliquent les sensations éprouvées au premier coup d’œil

- que le titre confirme le sens donné spontanément ou le contredit totalement

-que l'histoire du peintre explique ses choix, éclaire le sens de l’œuvre

Approche plastique

 

Couleur

Palette: restreinte ou large, dominante, monochrome, polychrome, gamme colorée froide/chaude, couleurs claires/sombres

couleurs primaires/complémentaires

Contraste : de quantité, de qualité, de complémentaires, simultané

Passage : gamme colorée de teintes (cercle chromatique) ou de tons (plus clair au plus foncé)

 

 

 

Quelles sont les couleurs utilisées ?

Quelle est la dominante ?

 

 

 

Y a-t-il contraste ou harmonie ?

 

Lumière

contraste de valeurs  clair/obscur, noir/blanc, vide/plein

(reflet, ombre, transparence, drapé...)

 

Matière

Illusion, touches apparentes ou pas, haute pâte ou pâte laissant voir le support, matériau

Contraste de matière: mat/brillant, lisse/rugueux, opaque/transparente, translucide, terne, épaisse, granuleuse

 

Espace

Cadrage, point de vue, plans, angle de vue, frontalité, échelle, profondeur

 

Formes

Composition

Lignes, aplat, tracés, taches, le mouvement, le rythme

Quel est le rôle de la lumière dans la composition ?

La lumière est-elle diffuse, dirigée ou bien répartie ? Quelle(s) matière(s) le peintre a-t-il utilisée(s) ?

 

Comment la matière a-t-elle été posée ?

Quel(s) outil(s) le peintre a-t-il utilisé(s) ?

Quelles sont les qualités de la matière ?

 

 

L'espace est-il réduit ? Ou bien la profondeur et la perspective sont-elles mises en valeur ?

 

Découverte du sens de l’œuvre

L’œuvre délivre - t-elle un message particulier ?

Retour sur soi-même, temps d'observation silencieuse

 

 

3ème partie : que faire après l’analyse de l’ œuvre ?

 

jeux et activités possibles :

retour à l’œuvre : « maintenant je repromène mes yeux sur l’œuvre et je reprends dans ma tête tout ce qu’on a dit sur l’œuvre en silence »

 

jeux :

-         jeu de dominos avec des œuvres

-         jeu de palettes (associer différentes palettes de couleurs des œuvres à l’œuvre en question)

-         jeu de loto (associer l’œuvre à son image)

-         jeu de loto (associer détail de l’œuvre (à apposer directement sur l’œuvre)

-         jeu de cartes

-         jeu de labyrinthe ( dans une boite ; empreintes d’objets sur un chemin, la spirale…)

-         patouiller

-         jeu d’imitation : faire pareil, comme l’artiste

-         jeu de souffler : bulle de savon avec eau colorée

-         mémory

-         cache-cache (cacher une partie de l’ouvre à l’aide de différents moyens : collage, peinture…)

-         le hasard (billes dans une boite + peinture) donne une réseau de lignes dues au hasard…

 

 

PLUSIEURS OPERATIONS PLASTIQUES PEUVENT ETRE UTILISEES DANS LE REINVESTISSEMENT :

-         TRANSFORMER

-         REPRODUIRE

-         ISOLER

-         ASSOCIER

 

 

PENSER A FAIRE VARIER LE PLUS POSSIBLE :

-         LE SUPPORT

-         LE MEDIUM

-         LES OUTILS

-         LES GESTES

 

 

4ème partie : LE CAHIER DES ARTS

IL a été convenu au sein du groupe qu’il aurait la forme d’un classeur (plus pratique), les fiches sont groupées par domaines répertoriés dans le socle commun des connaissances.

Il est censé être suivi de la TPS à la terminale (lycée) (quelle utopie !!!)

L’ordre des activités est à construire par le maître en fonction d’une programmation de la scolarité, des œuvres abordées, des réactions des élèves. Il n’y a pas d’ordre, libre au maître de répartir les compétences dans la durée de l’année scolaire ou d’approfondir un domaine sur une période restreinte.

 

Ce travail a été mené plus spécifiquement en ce qui concerne les arts visuels, mais il faut bien entendu avoir la même démarche dans les autres matières artistiques (musique, théâtre, ciné, pub…)

 

 

 

 

 

Publié dans tribune libre

Commenter cet article

Sev 30/09/2010 20:26



oui, c'est une très bonne approche.



orphee 30/09/2010 19:53



Juste peut-être une autre approche : entrer dans l'oeuvre par les 5 sens.


Je donne un exemple qui avait très bien fonctionné par rapport à l'oeuvre  


La Grande Vague de Kanagawa   :


Que sens-tu? (odeur de la mer salée, le poisson...) Qu' entends-tu? (les vagues, le vent, le bruit de la barque qui se casse...) Et si tu pouvais toucher? ( c'est mouillé, froid...)Imagine que tu
puisses goûter?  et en dernier la vue.


Les enfants ont alors une approche totalement différente et l'échange est extrêmement riche.



isa 30/09/2010 20:09



idée à retenir pour la période 3 et les 5 sens, merci Orphée.