cahier de liaison 2009-2010

Publié le par isa

Le cahier de liaison  ne sera donné aux familles que le Vendredi 11 Septembre. Afin de vous aider à le préparer , je vous joins les premières pages,et celles concernant le travail sur le livre PAS et la réalisation du doudou seront mises en ligne la semaine prochaine ainsi que la semaine 2.

page 1 à télécharger
page 2 à télécharger

Publié dans devenir élève 2009

Commenter cet article

Ingrid 20/09/2010 20:40



Bonjour,


Qu'utilisez vous pour fabriquer la couverture du cahier de liaison : une feuille blanche décorée qu'on placera devant et une derrière ou une grande feuille qui servira à recouvrir le cahier???
avez vous des exemples de couvertures !?? merci beaucoup



isa 21/09/2010 09:47



une grande feuille qui recouvre le cahier entièrement façon couverture de livre, j'ai longtemps utiliser des feuilles de papier peint de catalogues donnés par les magasins, puis est
arrivée l'époque où ils ne donnaient plus leurs catalogues, ce qui fait qu'il a fallu prendre des feuilles et les décorer. Mais tout ceci est à l'imagination de l'enseignant.



marie-laure 06/09/2009 10:55

Bonjour!

Moi aussi je veux bien ces belles illustrations! A moins qu'elles ne soient sur le site et que je ne les aie pas vues?
Merci!

isa 06/09/2009 11:05


oui tu peux les retrouver dans cet article http://soutien.over-blog.fr/article-35161878.html.


Sylvette 28/08/2009 19:31

Merci pour ce blog...ça donne envie d'avoir des petites sections. 9a existe pas un blog comme ça pour les GS ?
Sinon je voulais te demander si tu pouvais m'envoyer juste la petite image genre Miro que tu as mis sur la premiere page du cahier de liaison.
merci beaucoup.

isa 28/08/2009 19:58


Je le fais, j'envoie, par contre pour les grandes sections, il faut quelqu'un d'autre, ce n'est pas que je ne saurais pas , mais je ne peux pas tout faire !!!!


Marité 28/08/2009 18:20

Récré: je voulais juste dire que j'appréciais énormément la phrase à méditer sur l'âge.
Merci Isa. BISOUS.

isa 28/08/2009 19:56


ça ne m'étonne absolument pas, on est du même genre ! pas du même nombre !


Josy THEODOSE 28/08/2009 11:26

Bonjour Isa,je souhaiterais qq précisions concernant l'organisation de la rentrée échelonnée:une moitié de classe chaque jour mais comment?Les enfants sont-ils reçus ensemble ,par petits groupes sucessifs,restent-ils un temps défini ou tte la matinée ou la journée?Quelle est, selon toi ,la solution la plus appropriée qd on a des effectifs chargés(30-32)?Merci d'avance et bonne journée..Josy

isa 28/08/2009 11:46


Certes, il y a différentes formules, si tu veux savoir ma pratique, la voilà: les élèves étaient répartis en deux groupes ( selon leur lieu d'habitation , nous avions plusieurs communes qui
nous envoyaient leurs enfants), les familles étaient informées par courrier durant le mois de Juillet de la date de rentrée. Le premier jour, la rentrée avait lieu avec le premier groupe à la même
heure pour tout le monde, et il avait une journée de classe entière. Ce premier groupe ne revenait pas le lendemain afin d'accueillir le second groupe dans les mêmes conditions. Et le troisième
jour d'école, les deux groupes étaient réunis pour faire une classe entière et c'était parti pour toute l'année. Pour moi, il n'y a pas de doute, ce type de rentrée est tout à fait recommandée pour
des effectifs lourds, ce qu'il faut c'est avoir le respect des familles et les prévenir suffisamment tôt.


camille 28/08/2009 10:26

pour les non francophones
camille
Bonjour, je viens de decouvrir votre bloc qui tombe a pic. Merci pour ces details pratiques, ces reflexions qui nous font du bien a la veille de la rentree. Je commence une annee en petite et moyenne section dans une ecole bilingue. De ce fait de nombreux enfants ne parleront pas du tout francais a la rentree. avez vous deja eu une experience de ce genre? Je me pose de nombreuses questions sur la gestion des activites dans les premiers jours sans reel moyen de communiquer. Je vais continuer a explorer votre blog et a donner son adresse, il est vraiment formidable. MErci encore

isa 28/08/2009 10:32


OUi Camille, j'ai eu plusieurs enfants qui ne parlaient pas du tout français, cependant il me semble qu'en PS, c'est moins difficile à gérer que plus tard car finalement , il y aussi des
petits français qui ne parlent pas du tout et nous nous trouvons donc dans la même situation. C'est pourquoi une enseignante de petite section sait qu'elle doit toujours joindre le geste à la
parole ( y compris dans ses lectures, il faut montrer sur l'image), et ces petits apprennent (en général ) assez vite notre langue, j'ai eu une petite anglaise qui en fin d'année parlait mieux
(vocabulaire, syntaxe) que beaucoup d'autres enfants de la classe. Ne vous inquiétez pas, Camille, ce n'est pas un problème insurmontable !


Isabelle 28/08/2009 08:35

Suite à de gros problèmes relationnels avec l'atsem que j'ai eue (subie!) l'année dernière, je me pose la question de la façon de se faire appeler : juste prénom comme je l'ai toujours fait? ou Madame Machin comme me l'a conseillé une collègue "pour mettre une distance qui appelle le respect"? Vis-à-vis des enfants au quotidien, le madame me parait impossible à tenir...

isa 28/08/2009 09:18


Bonjour Isabelle, au quotidien avec les petits ,c'est "Maîtresse" qui fonctionne le mieux, je pense effectivement qu'il se trouve à mi-chemin entre la forme décontractée du prénom et le
caractère lointain du nom de famille. Une année, j'ai eu une petite qui me vouvoyait et je trouvais cela tellement mignon que je ne l'ai jamais reprise, cela ne gênait pas les autres petits qui
continuaient à me tutoyer. Mais Isabelle, je ne vois pas le rapport entre la façon de se faire appeler et les relations avec l'ATSEM, est-ce vis à vis d'elle qu'il faut trouver comment se
faire appeler afin de ne pas avoir une relation trop proche ? Ma dernière ATSEM qui était une vraie perle me vouvoyait et m'appelait isabelle, inversement aussi. Malgré cela , nous étions trés
proches et je garde une réelle amitié pour elle. Les histoires de relations avec l'atsem sont des histoires de relations humaines, cela demande beaucoup de diplomatie et de tact. Les ATSEM sont
celles qui ne bougent pas( elles habitent la commune et travaillent pour elle), elles voient parfois défiler des enseignants , elles sont chez elles , elles sont connues des parents.... Il faut en
tenir compte et respecter ce passé, mais il faut aussi imposer sa liberté pédagogique. Quand on veut apporter du changement, il faut en discuter, demander son point de vue à l'ATSEM mais
surtout justifier par des arguments d'apprentissage, c'est à dire notre domaine professionnel puis lever ensemble les barrières qui pourraient rester.Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire
et j'ai moi-même connu une ATSEM rebelle ( au début de ma carrière), nous avons eu des discussions franches, et je n'ai jamais reculé sur le bien-fondé pédagogique de mes choix quitte à certains
moments à me débrouiller toute seule, finalement les choses se sont arrangées, elle a compris que je la respectais, je respectais son travail et  elle a vu comment les élèves se comportaient
et c'est la meilleure des preuves !