l'inspection, l'évaluation de l'enseignant: la salle des maîtres

Publié le par isa

salle des maitres

Bonsoir tout le monde,

Voici notre débat de Mars. 

 Son déroulement s’organise ainsi :

o       Réponses à la question : « Que vous inspire la situation problème ? »

o       Réflexion sur les enjeux de l’inspection, observation des pratiques recensées.

o       Hypothèses de compréhension sur les réactions négatives des enseignants face à l’inspection.

o       Confrontation des propositions sur le terrain de l’évaluation.

 

La durée est fixée (au maximum) à 2H.

Les règles sont le respect et la non-violence verbale.

Les principes sont la liberté d’expression et le non-jugement de l’autre.

 

Le thème de réflexion porte sur : L’inspection, l’évaluation de l’enseignant 

Une inspection peut-elle motiver un enseignant sans nécessairement le stresser et lui faire peur ?

 

La situation-problème est la suivante :

Le téléphone vient de sonner à l’école. La directrice raccroche et vient trouver Caroline dans sa classe : « C’était l’inspection, tu vas être inspectée la semaine prochaine »

Caroline sent son cœur battre plus rapidement, elle a soudain très chaud. Tout se bouscule dans sa tête : «  Voyons la semaine prochaine, je devais travailler sur les plantations, mince , ça risque d’être compliqué, les élèves peuvent s’agiter durant les séances, je ne sais pas si je vais me lancer dans cette activité. Mais bon, si je ne fais pas ça , qu’est-ce que je vais faire qui soit en rapport avec le thème des fleurs, oh la la , ça va me stresser, c’est sûr. Et puis il y a Thomas qui ne tient pas en place , comment va-t-il être ce jour-là ? Et puis, mes affichages ne sont pas assez importants, et mes préparations sont-elles assez détaillées. Ma programmation n’est pas complète, je pensais être inspectée l’année prochaine. »

La panique s’empare de Caroline ,un moment, elle n’arrive même plus à réfléchir. Elle sait qu’elle va passer tous ses jours à penser à cela, et peut-être même toutes ses nuits.

En rentrant chez elle, elle annonce la nouvelle à son mari qui lui dit que tout va aller très bien, qu’elle travaille déjà beaucoup, qu’elle est consciencieuse et qu’elle n’a pas à s’inquiéter. Malgré les paroles rassurantes, Caroline n’a plus que cette inspection en tête.

Elle redoute ce moment. Pourquoi ? Elle ne le sait pas.

 

Je vous propose d’ouvrir le débat dés maintenant ….

 

 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Valérie 93 15/03/2012 21:47


J'ai tout lu, et j'ai retenu des choses importantes: se faire confiance, préparer et anticiper son inspection, connaître son travail , se voir comme une professionnelle, prendre du recul, se
poser des questions et échanger...pour continuer d'apprendre... Et pour finir, parfois participer à une animation pédagogique avec son inspecteur permet de voir d'autres éléments de cette bête
curieuse et "stresssante"  qu'est l'Inspecteur.. 


Merci à vous,  hier pas pu venir...vernissage d'une expo contemporaine très chouette...

isa 16/03/2012 20:42



merci pour cette synthèse, Valérie !



la maîtresse des petits 15/03/2012 20:33


RHOOO non!!! J'ai oublié de venir hier soir... Tant pis, je vais me contenter de lire les comms.

isa 16/03/2012 20:41



je vais te faire des rappels personnalisés , si tu veux !



maud 15/03/2012 07:52


@ isa, tu auras remarqué j'adooooooore me facher et râler ça me permet d'évacuer et de mieux vivre les injustces, ce qui me stresse, m'agresse ou m'agace.


et je crois que je rajoute en prime de l'ironie et de l'humour quand ca m'horripile, histoire de prendre les choses avec un peu de distance et avec sourire même si
je  n'ai pas envie de rire.


Allez zou boulot, j'ai ma nenette qui m'attend pour finir de s'habiller.

isa 15/03/2012 12:32



oui Maud et on adore ça. Je le comprends comme une confiance car tu sais qu'ici tu peux rester toi-même, on ne te jugera pas.D'ailleurs, cela interroge sur ce qu'on peut dire ou pas 
selon les interlocuteurs. Ainsi , on aura compris qu'en position hiérarchique,il y a des choses qu'on peut difficilement partager, on sait aussi qu'à l'heure actuelle ce qu'on dit n'est pas
toujours entendu, qu'il n'en est pas toujours tenu compte, alors parfois c'est décourageant. D'autant plus que les discours dans la même administration peuvent être complètement contradictoires,
j'ai souvenir de stagiaires IUFM qui venaient dans ma classe et qui se plaignaient des écarts entre ce que les profs disaient et ce que les conseillers pédagogiques disaient, il y a de quoi être
désabusé et perdu. C'est pourquoi j'ai tant insisté sur la clarification des attentes de l'inspecteur. Quand finalement, on ne sait pas trop ce qui est attendu ( comme les élèves d'ailleurs), on
se sent en insécurité, le doute est plus facile à ressentir et la peur peut l'emporter. C'est pourquoi il me semble que dans l'idéal, la relation inspecteur-enseignant devrait être plus proche,
de manière à mieux se connaitre et à partager les enjeux donc les attentes. on voit bien d'ailleurs que malgré nous, on recherche ce que chaque inspecteur attend, et ce sont les fameux dadas qui
le caractérisent: " celui là il veut voir des sciences, un tel est à cheval sur la réglementation, et l'autre il aime pas les "voix" ( hein Géraldine)"


Mais Maud ne change surtout pas, tu nous fais rire et c'est excellent pour le moral !



Emilie44 15/03/2012 07:35


Désolée, j'ai raté le débat d'hier soir, mais comme d'habitude pour ceux que je rate, j'ai rattrapé ma lecture ce matin. Comme d'habitude, débat très
instructif!


 


Pour l'instant, je n'ai eu que deux inspections. Je suis très stressée à chaque fois mais ce qui me stresse le plus c'est d'être sure d'avoir tout regroupé et tout
mis en oeuvre pour que mon inspecteur voie réellement comment je travaille et comme j'aborde ma classe. Je prépare donc minutieusement le questionnaire préparatoire à l'inspection, qui pour moi
est une aide pour savoir ce que l'IEN vient observer et permet de faire le point de ma pratique de classe. Mais peut-être n'y a-t-il pas de questionnaire dans toutes les circos?

isa 15/03/2012 12:11



le débat est toujours ouvert, Emilie. tu dis vouloir tout montrer afin de justifier tes choix pédagogiques et c'est vrai que la démarche est importante, mais ce qui a été dit aussi c'est
que nos élèves reflètent notre manière de travailler, et qu'en les observant l'inspecteur devrait pouvoir se faire un avis. D'ailleurs combien de personnes disent sentir dés les premières
minutes, l'atmosphère d'une classe. La lettre de l'inspecteur que j'ai mise à la fin des commentaires éclaire cet aspect, et pointe le risque qu'avec toutes ces évaluations , statistiques, tout
ce langage emprunté à l'économie ( objectifs, compétences, test, pilotage, tableaux...)l'expérience humaine et la sagesse pratique soient reléguées derrière des actions normées et sans état
d'âme. Que faudrait-il alors ? Nous n'avons pas lancé de grandes propositions, quelques remaniements, mais la réflexion engagée permet à chacun de se distancier afin de mieux aborder la question.
Viendront ensuite des réponses, ou pas mais cet espace existe maintenant sur le blog et chacun peut demain , dans un an dire comment il voit les changements possibles.



Nolwenn 14/03/2012 22:59


Bonne nuit à tous et merci Isa.

isa 14/03/2012 23:10



bonne nuit Nolwenn et merci aussi


Je vous propose une petite lecture ( pour demain matin, là on commence à fatiguer), je crois que c'est absolument important de lire un point de vue (côté inspecteur) pour peut-être
changer son regard et constater que nous ne sommes pas les seuls à nous interroger sur le comment, le pourquoi , le ah quoi bon , c'est ICI



Alexa 14/03/2012 22:57


Je viens de rentrer et prendrais le temps demain de tout lire et vous faire part de mon vécu d'inspection, un peu atypique.


Bonne nuit!

isa 14/03/2012 23:10



ok Alexa, merci pour ton petit coucou, bonne nuit !



Nolwenn 14/03/2012 22:56


"bien enseigner, est-ce avoir des machines à obéir ? et la conscience professionnelle comment s'acquière-t-elle ?"


non, nous ne sommes pas des machines à obéir, il faut faire preuve de bon sens et s'adpater au public que l'on a mais il y a quand
même un cadre à respecter. Quant'à la conscience professionnelle, on l'a ou pas. C'est ce qui fait souvent un bon ou un mauvais enseignant...



isa 14/03/2012 23:09



je parlais des élèves quand je disais "machines à obéir" tu vois comme lors de l'inspection , les enseignants se retrouvent dans la peau des élèves et c'est aussi ça qui
perturbe et qui donne ce sentiment d'infantilisation.



Magali 14/03/2012 22:54


Merci Maud pour tes commentaires !
L'inspection, faut en rire !
Bonne nuit à toutes

isa 14/03/2012 23:08



bonne nuit et merci Magali



Béatrice 14/03/2012 22:53


Moi je suis en fin de carrière et j'ai eu en septembre ce que je pense être ma dernière inspection. J'ai eu 20 et les félicitations de l'Inspecteur
d'Académie, mais cela ne m'empêchera pas de terminer ma carrière au 10ème échelon seulement, tout cela parce que les 2 premières inspections de ma carrière ont été lamentables, que l'inspectrice
m'avait fait des rapports qui n'avaient rien à voir avec les séances qu'elle avait vues. Par la suite je n'ai pas fait cas de mon évolution de carrière, de mes passages d'échelon... et voilà le
résultat : je vais avoir une retraite minable. A quoi vont me servir les félicitations de l'Inspecteur ? ? ?
Heureusement que j'ai aimé mon métier pendant toutes ces années et que cela ne m'a pas empêché de m'investir jusqu'à encore maintenant !
Ceci étant, les inspecteurs ont, quoi qu'on en dise, un réel pouvoir sur notre salaire, et ce à long terme.

isa 14/03/2012 23:08



oui maintenant qu'il y a le tableau d'avancement professeur des écoles, mais les instits arrivaient tous au 11 eme échelon puis attendaient leur retraite. Bravo Béatrice tout de même ton
travail est reconnu, la question est sûrement plus sur la valorisation et les perspectives du métier d'enseignant en terme de rémunération, c'est à dire que de mon point de vue, ce n'est
absolument pas un salaire correct qui est donné. L'évolution au cours de la carrière est peu, bien peu.



Silvia 14/03/2012 22:53


Oui bonne nuit à tous-tes (ILS sont où??) pas de sieste  demain !


Et Isa bonne nuit après ton marathon de réponses que tu a courru comme une championne BRAVO ( je vais quand même essayer de te voir franchir la ligne d'arrivée encore quelques messages...)


 

isa 14/03/2012 23:03



merci Silvia, tu as bien de la chance , il fait beau et chaud chez toi, j'ai des infos



géraldine 14/03/2012 22:46


Comme le sommeil est le meilleur allié de l'instit en maternelle, je vous souhaite une bonne nuit et j'aurai le plaisir de vous lire à tête reposée demain !
D'ailleurs ne faites pas trop de chahut, il me semble qu'Isa en a fait autant ! (boutade)

isa 14/03/2012 23:03



non mais je commence à sentir mon muscle du dos... un massage serait agréable, bonne nuit Géraldine et merci beaucoup



maud 14/03/2012 22:44


pour la récré il suffit de la décaler un peu et d'avoir 30 min de taf avant enfin selon l'état et l'humeur des 'tits loulous qui se réveillent.


Nan parce que faudrait voir à quand même pas exagérer ils ne passent pas le bac à la fin de l'année, ils sont petits et ont besoin de jouer tout de même, on
apprend beaucoup en jouant avec ou à côté des autres.


Oui la récré c'est bruyant mais pas une classe à 28 ? où la maîtresse passe son temps à dire chuuuuuuuuuuut ??? où il fait chaud ?


Nous réveil dernier carat 15h, atelier un peu comme je peux 15h-15h30, récré 15h30-16h, lecture, comptines, écoute musicale 16h-16h20, ouf la journée est
finie...

isa 14/03/2012 23:01



je ris toute seule car je t'imagine sur ton clavier en train de te fâcher ....



géraldine 14/03/2012 22:37





 Rassure toi, Isa, je plaisante bien sûr, ce n'est plus une heure décente pour un pôv calimero tel que moi alors je dis n'importe quoi !

isa 14/03/2012 23:00



ça fait du bien de se détendre, on a fait fumer nos neurones. Je n'ai pas eu de propositions si révolutionnaires que ça, il faut croire que ça convient mais ...



Magali 14/03/2012 22:36


Pour répondre à Isa sur la récréation interdite après la sieste... la raison institutionnelle est simple : de 15h à 16h30 c'est un temps favorable aux
apprentissages... donc pas de perte de temps en récréation !

isa 14/03/2012 22:58



et toi comment entends tu cela ? Est-ce que tu reçois ça en te disant : mission = soumission ?



géraldine 14/03/2012 22:36


"ma pauvre Géraldine, avoir une voix pas aimée par l'inspecteur, c'est rageant ! qu'est-ce que tu proposes pour changer les choses ?"


Aller chez l'ortophoniste  ou ne plus me soucier de ce genre de remarque inepte ou attendre la retraite (la sienne, la mienne ?)

isa 14/03/2012 22:57



ça y est tu as de l'humour à propos de ta voix ! J'aimerais bien comprendre pourquoi il te fait ce genre de
remarques, cela me paraît tellement étrange ! je vais y réfléchir



maud 14/03/2012 22:35


ainsi donc, l'enjeu de l'inspection c'est le renforcement de l'estime de soi, disons la reconnaissance de ta valeur en tant que personne et de la valeur de tes actes ?


Non je ne pense pas mais ca aiderait bien quand même!


Dans notre circo on a un préalable à l'inspection que l'on remplit avant donc et que l'on renvoie à notre IEN.


du coup ca te permet quand même d'avoir un recul sur ton travail, ta pédagogie et même de t'interroger sur ta pratique je trouve cela plutôt bien.


Même si bien sûr tu remplis ton tableau de mauvaise grâce en te répétant "pinaise, pinaise surtout pas montrer mes failles pour pas me faire coller!!!" "ah oui mais
pas montrer que je suis parfaite (même si c'est vrai c'est un rôle difficile à tenir face à un supérieur hiérarchique) dès fois qu'il ne soit pas d'accord et m'aligne!!!"


Ah sinon il y a aussi l'inspection double : quand on est directeur d'école... ça peut aider ou pas, ça m'a aidé un peu mais bon ma note est tellement haute qu'il me
faudrait 1 inspection par an pendant 10 ans pour avoir une note décente...


Alors j'en reviens à ce que je disais l'inspection je m'en fiche (avec toujours un profond respect à ma hierarchie), ou tout du moins j'essaie de ne pas me
tourmenter plus que je ne le suis déjà... :)))


Bonne nuit.

isa 14/03/2012 22:55



merci beaucoup Maud d'être venue alors que tu es fâchée avec l'inspection mais je pense qu'il était important d'avoir tous les points de vue, bonne nuit



vivi 14/03/2012 22:35


Bonsoir


En 18 ans de maternelle, j'ai eu pas mal d'inspections et  ,pour rassurer certains, elles se sont toutes très bien passées. Le dernier inspecteur en date est exigent mais très à l'écoute. Et
il a toujours répondu présent lors de problème avec les parents.


Au fil des ans , je suis de moins en moins stressés... je pense que je me suis habituée au regard extérieur et je ne les perçois pas de manière négative.


En fait, tout dépend de l'inspecteur... et de sa réputation!! qui ne se révèle pas toujours justifiée. Notre IEN a la réputation d'un ogre... mais il ne m'a jamais mangé... Je suis bien dans ma
classe et je reste égale à moins même le jour de l'inspection.


J'aime beaucoup l'humour de Maud...

isa 14/03/2012 22:53



aimerais-tu que les choses changent concernant l'inspection ?



géraldine 14/03/2012 22:31


c'est donc un inspecteur qui parle tout seul ? Le ressens-tu comme un accompagnateur , rôle qui est à mon avis le sien ?


Il y a bcp de ça, c'est vrai mais il peut être davantage dans le rôle d'accompagnateur : je l'ai constaté hier soir lors de la
réunion de l'équipe avec lui, où il a évoqué "notre cas" . Je dois néanmoins faire mon mea culpa: Je ne suis pas une personne rancunière, loin de là ! Mais pour lui, je fais une exception (bien
malgré moi) . Cependant grâce à toi qui m'a aidé APRES l'inspection, j'essaie de voir les choses
différement

isa 14/03/2012 22:53



d'après toi pourquoi il parle et ne laisse pas parler les autres ?



Magali 14/03/2012 22:27


Merci Nolwenn pour ton avis. Disons que je leur laisse le choix... mais s'il fait beau... ils veulent tous sortir !
Pour répondre à un commentaires sur le stress...
Je dirais, avec mes réparations d'ordinateurs dans les écoles pendant 7 ans... que 85% des enseignants font très bien leur travail, 10% sont fatigués de faire ce travail là... (ils faudrait les
aider... repos, formation, conseillers pédagogiques...), et 5% des enseignants devraient être virés ! Et un bon inspecteur, c'est celui qui ose virer ! Celui là, j'écouterai vraiment ce qu'il
pourra me dire en inspection !


 

isa 14/03/2012 22:52



"Virer" un fonctionnaire ou tout autre salarié ne se fait pas comme ça , la législation du travail protège et heureusement. Mais je suis d'accord pour dire qu'effectivement des personnes
sont totalement à côté de la plaque et peuvent parfois être dangereux. que faire ? J'ai pour principe de croire que toutes les personnes ont en elle la capacité à changer, mais encore faut-il en
avoir le souhait, être capable de se remettre en cause, de changer ses habitudes ? Je pense que le groupe d'enseignants peut aider ces collègues ou au moins tenter, je ne dis pas que c'est
facile, mais on ne peut laisser personne au bord du chemin sans s'en préoccuper quand on travaille ensemble.



géraldine 14/03/2012 22:25


Merci MAUD !   L'avantage de ma situation, c'est que
je peux tout oser ! Même la peinture en autonomie le jour de l'inspection ! L'inconvénient, c'est que je suis tellement stressée  que je deviens incapable d'avoir les idées claires sur
ma préparation de classe le jour J ! A moins d'être aidé par Isa et ses propositions et par mes collègues pour y voir plus clair !

isa 14/03/2012 22:48



un jour viendra où tu te sentiras vraiment habiter ton travail, que tu sauras que tu es dans le vrai ( en toute modestie) mais c'est l'expérience qui te donnera cette légitimité qui à mon
avis te fait encore défaut. tu as si mal vécue ta première inspection et ces mots  violents qu'il te faudra plus de temps mais ça va venir.



Nolwenn 14/03/2012 22:22


A moi aussi, il voulait couper les cordes vocales, comme on pouvait à tout instant parler tout doucement, surtout quand un enfant fait une grosse bétise.


Mon IEN est un fana de science, alors peu importe où on en est, il faut de la science! Je trouve cela abusé et n'y adhère pas du tout. Avoir une séance qui apparait comme ça sans aucun sens ne
peut pas motiver les enfants.

isa 14/03/2012 22:45



en fait , je pense qu'il est fan de ce qu'on lui demande d'inciter, tu vas voir que dans les mois qui viennent les inspecteurs vont être fan des maths , c'est la grande tendance. Il faut
reconnaitre que leur rôle est aussi d'être des courroies de transmission et ce n'est peut être pas toujours facile pour eux , aussi.



sandrine 14/03/2012 22:17


pour moi oui les attentes de mon inspecteurs étaient claires : insitutionnelles et montrer mon travail, ma réflexion pédagogique, mon travail perso et en équipe
puisque nous devons nous référer au projet d'école puis aux décisions des conseils de maître, de cycle...J'ai axée ma réflexion sur tout ces points.


Une inspection c'est un très mauvais moment à passer car nous redoutons le jugement des autres et surtout nous nous investissons tant que le fait d'entendre "c'est
nul" nous bouleverse. Mais pour moi une classe se prépare, se pense pour bien fonctionner. Ton site en est la preuve : tout est réfléchi et organisé. Tu proposes des pistes nouvelles, des
artistes inconnus. Dès le début de l'année tu sais où tu nous emmènes. Depuis 4 ans je te lis et fais comme toi à certains moments. La mutualisation est essentielle et me permet de gagner du
temps, d'observer comment les autres ont fait. C'est génial !


Conclusion : une inspection se prépare tout comme sa classe et je vais regretter que nos inspecteurs ne viennent plus nous voir car lorsqu'ils rentrent dans notre
classe ils "voient" bien si ça roule ou pas, si nos élèves sont à l'aise ou non. Mon inspecteur m'a fait une remarque sur une ou deux choses à approfondir : j'ai commencé à réfléchir à ses propos
qui ce veulent une aide. la demie heure suivante a été consacrée à la fermeture et c'était amical.J'ai eu de la chance peut-être. Je vous conseille de relire le petit mot de Didier  dans
comment préparer une inspection.

isa 14/03/2012 22:43



merci Sandrine , mais c'est parce que je suis convaincue qu'on ne peut plus travailler tout seul , qu'on a besoin des autres pour avancer et surtout pour échanger que je propose ce lieu
de mutualisation.



Magali 14/03/2012 22:16


J'ai une collègue qui vient d'avoir sa dernière inspection après 20 ans en maternelle... elle a eu 20... et surtout, enfin,  un peu de reconnaissance ! C'est ce
qui fait qu'elle en parle avec les larmes aux yeux... Elle se posait encore des questions sur sa pratique et c'est aussi pour ça que l"inspectrice l'a félicitée.
Peu importe les collègues qui trichent... les progrès des enfants, le lien affectif que l'on créé... parce que oui, ils travaillent parce qu'ils nous aiment ! C'est ça qui compte non ?

isa 14/03/2012 22:41



bravo à cette collègue, la reconnaissance tardive c'est mieux que rien mais je pense que l'inspection doit valoriser les pratiques et valoriser les personnes, c'est dans cette mise en
avant du positif que la personne peut avancer vers la mobilisation et le changement car il faut accepter que ce métier évolue tout le temps. On ne peut s'arrêter sur ce qu'on sait faire, il faut
sans cesse inventer et oser expérimenter.



maud 14/03/2012 22:15


Géraldine j'adore la remaque de ton IEN je crois que tout est dit il ne te reste plus qu'à te couper les cordes vocales pour lui être agréable !


ahahahahaha on rêve quand même!!! enfin plutôt quel cauchemar.


 


En tout cas bravo pour le TPS et Twombly la classe! et pour l'atelier peinture en autonomie moi je n'aurais pas osé.

isa 14/03/2012 22:37



ah oui ,c'est merveilleux ce petit qui cite Twombly, ton inspecteur ne connaissait peut être pas c'est pourquoi il n'a pas été réactif.



Talaron 14/03/2012 22:15


Je ne comprends pas que l'on puisse stresser. Je suis persuadée que la très grande majorité des enseignants s'investissent énormément. Alors, soit
l'inspection va le conforter dans sa pratique de classe, soit elle va servir à la faire évoluer ; et n'est-ce pas ce que l'on recherche "de proposer le mieux pour les élèves".

isa 14/03/2012 22:36



oui et pourtant 50% des enseignants ont une mauvaise opinion  des inspections, je pense que la fragilité psychologique est dû aux différents discours sur le rôle de l'école, les
enseignants sont perdus, leur légitimité est mise à mal. ce que tu nous décris est ta position d'enseignante qui sait qu'elle est une professionnelle et qu'elle est bien à sa
place, c'est une bonne attitude, et c'est celle-ci qu'il faut défendre pour tout le monde, malheureusement, bien des jeunes peine à construire leur identité professionnelle et leur style
pédagogique



géraldine 14/03/2012 22:15


"trés diplomate cet inspecteur ! il a eu un discours qui n'a donc été aucunement efficace puisque tu as vécu un effondrement derrière, qu'aurait-il dû faire selon toi ?" Diplomate et pédagogue !  Disons pour faire simple, qu'il aurait pu m'envoyer un conseiller péda, AVANT l'inspection de sortie iufm, alors que nous étions en mai lors
de l'inspection et que la classe concernée était une CLAD accueillant autant de futurs clis.


 

isa 14/03/2012 22:32



il aurait sûrement fallu ne pas t'envoyer dans une classe spécialisée alors que tu venais de sortir de l'IUFM, c'est un détail trés important que tu nous livres car tu te fais descendre
dans un contexte trés particulier, pour moi la question à te poser à ce moment là était: " en quoi suis-je responsable de mon échec ? " et pour moi la réponse ne t'appartenait pas ! L'expérience
humaine pour travailler dans des classes si spécifiques est si longue que ton inspecteur aurait dû se sentir responsable de ton échec, personne ne te l'a dit ?



Nolwenn 14/03/2012 22:13


Magali, je suis un peu d'accord avec ton inspecteur avec une nuance. Il y a des enfants qui se réveillent rapidement et ont eu l'occasion de rester au calme un certain temps avant la récréation.
Par contre, les enfants qui viennent de se réveiller avant celle-ci, personnellement, je les garde avec moi en classe. Passer directement de l'endomissement à l'atmosphère bruyant de la cour est
trop difficile pour eux. Cela entraine des contraintes puisque je suis de service tous les matins et l'après-midi j'ai des élèves en classe mais je ne changerai pas de fonctionnement.

isa 14/03/2012 22:28



tout dépend sûrement de la taille de l'école, personnellement, il m'arrivait de demander aux élèves ce qu'ils désiraient.



Talaron 14/03/2012 22:11


Pour l'inspection que je viens d'avoir, mon inspecteur m'a surtout rassurée sur ma pratique de classe. Pour mes inspections plus anciennes, j'ai toujours
essayé de tenir compte des remarques de l'inspecteur pour pouvoir rendre cette inspection utile.

isa 14/03/2012 22:27



ainsi donc, l'inspection c'est aussi viser l'amélioration de l'enseignement en rapport avec les directives ministérielles. as-tu le sentiment d'y voir toujours clair entre la mission de
former des citoyens, l'engagement de développer l'émancipation d'une personne et la volonté ( nouvelle) d'adapter un individu aux besoins économiques ? 



géraldine 14/03/2012 22:10


"c'est sans aucun doute important la préparation et encore mieux si elle est partagée. Mais savais tu sur quoi l'inspecteur allait te juger ? Avais tu anticipé les questions
qu'il pouvait te poser?


"A vrai dire, Isa, non ! J'aurais aimer m'interroger sur les questions possibles mais étant donné mon "passif" avec lui, je sais que je dois me taire et
l'écouter religieusement . En revanche, j'ai vérifier par moi même si mon travail en général était conforme à ses propres attentes. C'est à dire que j'essaie de m'améliorer (aussi) par rapport
aux critiques précédentes

isa 14/03/2012 22:23



c'est donc un inspecteur qui parle tout seul ? Le ressens-tu comme un accompagnateur , rôle qui est à mon avis le sien ?



maud 14/03/2012 22:09


Je suis bien d'accord avec toi Nolwenn.


Je crois que c'est ce qui m'agace le plus dans les inspections.


Perso je reste honnête je ne sais pas faire autrement, je suis impulsive, j'ai un humour tout pourri, je suis de nature très stressée, très angoissée et je vais vite
très vite, je m'embrouille, je fais demi-tour et je recommence.


alors je sais où je vais me planter et ça me fiche hors de moi toutes celles et ceux qui trichent et ont du coup des super notes alors que le reste du temps c'est
n'importe quoi... Ca m'ennerve les souliers (comme disait une petite Rachel)


Car une mauvaise inspection ca peut détruire et je trouve cela inadmissible car cela ne veut pas dire que l'on soit mauvais enseignant.

isa 14/03/2012 22:22



ainsi donc, l'enjeu de l'inspection c'est le renforcement de l'estime de soi, disons la reconnaissance de ta valeur en tant que personne et de la valeur de tes actes ?



Silvia 14/03/2012 22:08


oups! j'ai volé la couleur d'Isa en lui répondant!


Super ton roman feuilleton Maud  : on s'y croirait!

isa 14/03/2012 22:20







géraldine 14/03/2012 22:05


C'est vrai aussi que parfois tout se passe bien dans la classe : Un TPS m'a cité Twombly quand j'ai fait référence aux artistes vus cette année ! Ca ne l'a
m^me pas fait ciller ! Mon atelier peinture en autonomie (reinvestissement de ce qui a été fait depuis le début de l'année) avec 7 TPS : L'a t-il vu ? Ben non, en fait ce qui ne va pas dans ma
classe c'est ma voix, il ne l'aime pas (sic).

isa 14/03/2012 22:20



ma pauvre Géraldine, avoir une voix pas aimée par l'inspecteur, c'est rageant ! qu'est-ce que tu proposes pour changer les choses ?



Silvia 14/03/2012 22:02


n'y a t-il pas le risque d'une démobilisation ( je me fais l'avocat du diable, tu auras compris


Alors là Isa trop facile : ben non on travaille pour les élèves pas pour l'inspecteur!!


C'est vrai que ça booste soyons honnêtes mais le côté boostant serait tout aussi présent avec des "conseillers"  , des formateurs, sans le côté stressant : allez on envoie la
proposition à quel parti politique????

isa 14/03/2012 22:19



il faut qu'on creuse les idées, c'est pourquoi d'ores et déjà j'attends des propositions sur vos attentes, que faire de l'inspection et des inspecteurs ?



Nolwenn 14/03/2012 22:01


Ce qui m'embête dans l'inspection, c'est un peu qu'elle soit annoncée, car malheureusement, j'ai eu l'occasion de voir des collègues faire tout à fait autrement ce jour là et cela n'avait rien à
voir avec le fonctionnment habituel. Tout était prévu au milimètre alors qu'en général, c'était de l'improvisation. Alors évidemment, les commentaires sont bons, la note élevée, mais dès le
lendemain les habitudes reviennent.

isa 14/03/2012 22:17



oui tu as raison, il y a les contournements et la simulation, est-ce dû au système ? la question est la même qu'à Maud, bien enseigner, est-ce avoir des machines à obéir ? et la
conscience professionnelle comment s'acquière-t-elle ?



maud 14/03/2012 21:59


Par contre j'ai une pensée émue pour Caroline,


ah lala cette "saleté de gosse" ingérable qui nous épuise au quotidien que l'on adore pourtant et que l'on porte et soutient coute que coute, qui tous les jours
risque de nous faire divorcer (bin oui c'est qu'il en a marre Julot de nous entendre parler d'école, il n'est pas marié à l'Education Nationale, lui ! un peu quand même par nous...)


On en a toutes et tous et c'est vrai que le jour de l'inspection on aimerait tellement les voir sages comme des images, répondre pile comme il faut à nos questions,
avoir une vraie séance de langage et pas un énorme cafouillage avec Thomas qui court partout ou pire va filer un coup de pied à l'Inspecteur (tant pis pour lui! :))))


Mais non généralement on est tellement stressée que nos bouts d'éponge en face le sont aussi et du coup ça part en vrille et nous on galère à tenir bon la tête hors
de l'eau.


Ouf c'est déjà fini, flute je n'entends pas ce que l'inspecteur vient de me dire, zut il a l'air d'attendre une réponse, "euh oui, je vais essayer ?" le tout avec un
sourire??? re-ouf ça a eu l'air de marcher.


J'ai faim, j'ai soif, j'ai oublié de faire pipi.


Où sont les petits  et mes collègues  zut elles avaient un truc super important à finir.


j'ai oublié de dire à mon Atsem que Marie ne mangeait pas à midi.


"Merci Monsieur l'Inspecteur, à bientôt Monsieur l'Inspecteur".


Mes jambes sont en coton vite aller voir ma copilègue pour pleurer un bon coup....

isa 14/03/2012 22:14



super Maud, je reconnais là ton humour, oui c'est vrai , ça peut ressembler à cela. Pour autant, je pense que la séance qui bouge, qui se déroule avec ces couacs et ces rappels à l'ordre
devrait être considérée comme une autre, c'est à dire tout à fait évaluable, car être un bon enseignant n'est pas avoir des machines à obéir en face de soi, je pense qu'il y a confusion et c'est
un peu ce que je veux éclairer quand je vous demande les attentes de l'inspecteur.



Silvia 14/03/2012 21:57


Isa tu as écrit


"en observant les élèves aussi, me semble-t-il , c'est d'ailleurs pour moi LE principal critère"


....pas tout à fait d'accord avec toi Isa. Pour ma part l'inspecteur est venu cette année où il y a une super ambiance de classe, les élèves s'entraident, sont au travail... l'année
dernière j'avais un élève qui perturbait beaucoup,2 ou 3 qui ne se mettaient pas au travail , plusieurs plus déconcentrés et moi beaucoup plus tendue...donc je pense que c'est plus l'entretien
qui est important comment l'enseignant analyse ce qu'il peut améliorer dans le fonctionnement...et non la situation de classe elle même.

isa 14/03/2012 22:11



je parlais du moment en classe, sinon je suis d'accord avec toi , l'entretien est trés important, mais je disais que lors de l'observation , je pense que le critère le plus parlant est
l'attitude des élèves dans leur place en classe , cela ne veut pas dire qu'ils soient sages et attentifs, non je parle de leur autonomie, de leur envie de faire, de leur comportement d'apprenant
...



géraldine 14/03/2012 21:57


Mais comment fait Maud, pour exprimer le fond de ma pensée, mon coté obscur de la force !!!! A la nuance prêt que la plupart des instits (mais je peux me
tromper) sont paniqués à l'idée de passer un sale 1/4 d'heure et les conséquences psy qui en découlent et se moquent de la note pour gagner plus. Je peux me tromper et peut être que j'extrapole
depuis mon propre cas . Je suis un peu une instit en reconstruction (depuis 7 ans, date de ma première inspection où mon ien m'a dit que c'était tellement catastrophique qu'il ne me ferait pas de
rapport pour ne pas casser ma carrière !!

isa 14/03/2012 22:08



trés diplomate cet inspecteur ! il a eu un discours qui n'a donc été aucunement efficace puisque tu as vécu un effondrement derrière, qu'aurait-il dû faire selon toi ?



Magali 14/03/2012 21:56


Un bon inspecteur est pour moi HUMAIN ! Il comprend les conditions de travail dans lesquelles on est. Il doit dire à l'enseignant qui patauge qu'avec tels outils ou telles pistes il pourra
améliorer sa conduite de classe par exemple... Il doit être ancré dans la réalité.
Mon IEN a décidé que les enfants qui faisaient la sieste l'après midi n'avaient pas le droit de sortir en récréation... Quel sentiment éprouve un enfant de 3 ans qui parce qu'il se lève ne
peut pas aller jouer dans la cour avec les copains ?
Je l'ai expliqué aux parents de mes élèves... et ils sont d'accord pour que tout le monde sorte en récréation. Pour mon inspection je défendrai mon point de vue...

isa 14/03/2012 22:06



y-a-t-il eu discussion avec l'inspecteur pour comprendre son point de vue ?



Talaron 14/03/2012 21:56


Mes collègues et moi venons de vivre une inspection d'école, c'est à dire l'inspecteur ainsi que tous ses conseillers pédagogiques débarquent durant toute
une semaine. Au programme, une réunion de préparation de 2 heures pour présenter notre école, le projet d'école ainsi que les problématiques que nous voulions soulever. Puis vient l'inspection
individuelle en classe ainsi que la visite dans la classe de chacun des conseillers péda. Pour ma part, je n'ai jamais stressé pour une inspection, donc ça ne m'a pas posé de problème surtout que
si on fait son  travail sérieusement, je ne vois pas ce que l'on peut redouter. Notre inspecteur, en tout cas en inspection individuelle, est vraiment là dans une démarche constructiviste.
Donc, c'est très positif. En début d'année, il avait d'ailleurs proposé à tous les enseignants de la circonscription que l'inspection se fasse sous une autre forme (entretien avec lui sans venir
voir la classe), chose qu'il a afit pour presque tous les directeurs d'ailleurs.

isa 14/03/2012 22:05



voilà un point de vue qui change , pas de stress pour toi, c'est super intéressant, est-ce que cette inspection fait évoluer ta pratique ou bien cela ne change-t-elle que
superficiellement ta manière d'enseigner ?



Nolwenn 14/03/2012 21:55


Je me retrouve bien dans ton commentaire Maud. Merci

mililio 14/03/2012 21:55


Bonsoir,


Je lis attentivement ce sujet étant T1 et attendant ma première inspection d'ici peu.Je suis à la fois stressée et impatiente que celle-ci soit passée.Jai l'impression que sa rareté je trouve en
fait un moment "douloureux" ! Je ne pense pas qu'il faille essayer de faire des choses "spéciales" pour l'inspection...pour moi, il faut montrer à voir sa pratique pour que l'entretien nous soit
bénéfique.Une séance peut être ratée, l'important c'est de savoir expliquer pourquoi et comment il faudrait faire pour améliorer les choses.

isa 14/03/2012 22:03



autrement dit , tu penses que l'inspection c'est un échange, qu'est-ce que tu attends d'une inspection ?



Nolwenn 14/03/2012 21:51


L'inspecteur doit voir si l'on respecte les IO et nous donner des conseils pour améliorer notre pratique. Ce qui m'embête le plus c'est la masse de papiers administratifs demandés qui prends un
temps fou et ne me sert pas forcément. Je préfère passer plus de temps à préparer des activités intéressantes pour les enfants. En plus, la dernière fois, mon inspecteur n'avait même pas lu mes
fiches de préparation avant l'entretien car plusieurs réponses à ses questions se trouvaient dessus.

isa 14/03/2012 22:01



tu peux me dire ce qu'il demandait, c'était quoi ces papiers administratifs ?



géraldine 14/03/2012 21:50


Nous avons eu une réunion, hier soir, avec notre IEN pour clôre notre inspection d'école, et il a évoqué la possibilté que les inspections ne soient
plus que des entretiens. Cela me stresse de le voir dans ma classe, mais un simple entretien lui suffira t-il pour  juger,pour apprécier mon travail et pour m'aider ? J'en
doute.Concernant la préparation de l'inspection, nous l'avons travaillé ensemble au sein de l'école, nous essayons tjs de nous rendre dispo pour les autres dans ce cas là, et puisqu'il s'agissait
d'une inspection d'école, la solidarité a bien joué.Mais effectivement, ça se prépare comme un marathon, un spectacle.Petite anecdote, la veille de mon inspection, j'étais un peu plus zen que
d'habitude (vraiment un peu) alors je me suis offert une soirée " bain /littérature" et j'ai dormi  comme un bébé

isa 14/03/2012 22:00



c'est sans aucun doute important la préparation et encore mieux si elle est partagée. Mais savais tu sur quoi l'inspecteur allait te juger ? Avais tu anticipé les questions qu'il pouvait
te poser?



sandrine 14/03/2012 21:50


Je doute beaucoup de mes choix et j'ai peu d'expérience en maternelle c'est pour cela que j'ai besoin de réfléchir longuement à ce que je vais faire et comment je vais le mettre en oeuvre. Je
pense à l'aspect matériel : que tous aient une tâche sans avoir beoin de ma présence ou de celle de l'ATSEM. Donc oui je pense qu'il faut une préaparation rigoureuse en amont. Depuis septembre
mes programmations étaient réactualisées, mes affichages et mon caheir journal ok... je n'avais pas besoin de courir partout car souvent ces docs ne sont pas prêt et nous passons beaucoup de
temps à chercher  ce qui ne va paa et nous n'avons plus de temps ni d'énergie pour élaborer notre journée et la suite. Le fait de te demander m'a permis de me dire que là j'étais dans
l'erreur, là dans la bonne voie. Malheureusement c'est très peu souvent que l'on partage autour d'une inspection d'ailleurs je n'en ai pas parlé à mes collègues mais à toi en qui j'ai énormément
confiance.  Et partagé m'a rassuré !


A plusieurs c'est mieux !

isa 14/03/2012 21:58



alors cette fois là c'était moi, mais ne faudrait-il pas créer des collectifs de travail , on voit bien que le soutien, le partage aident. Maintenant , j'ai demandé tout à l'heure si pour
vous, c'était clair , si les attentes de votre inspecteur étaient identifiées.



Silvia 14/03/2012 21:48


Dans l'école idéale pour moi, les inspecteurs seraient remplacés par des conseillers pédagogiques : l'inspection garderait ainsi sa dimension "formative" et de conseil sans l'aspect "note" et
"classement" .

isa 14/03/2012 21:56



c'est vrai Silvia, qu'on en avait déjà parlé ? Oui mais l'inspection sert ( parait-il) à mobiliser, si le regard évaluatif disparait, n'y a t-il pas le risque d'une démobilisation ( je me
fais l'avocat du diable, tu auras compris



maud 14/03/2012 21:47


pour ma part j'ai décidé que cela ne serait plus un stress, grâce à toi Isa je dois dire.


J'aime ce que je fais avec plus ou moins de réussite.


Tant pis si cela ne plait pas à l'IEN. de toute façon il peut bien me noter comme il veut quand les bouts de choux se jettent dans mes bras en me
voyant même des années après, qu'ils sont heureux de venir à l'école, j'estime avoir rempli une bonne partie de mon contrat.


Je ne pense pas être une instit formidable mais en tout cas j'aime ce que je fais et je fais au mieux alors ce que peut en penser quelqu'un qui ne vient qu'une fois
toutes les lunes et qui pour justifier son salaire trouve plein de choses à redire (bin oui on n'est pas parfait et en plus même si on ne le veut pas on est stressé et du coup c moins facile) et
bien je m'en tamponne malgré tout le respect que j'ai et que je dois à mon supérieur hiérarchique. Et puis à quoi sert une inspection? a changer d'échelon et gagner plus (c'est déjà ça me
direz-vous) c'est tout? ça ne vaut pas la peine de se mettre la rate au court bouillon.


 


Je trouve l'inspection infantilisante au plus haut point, je ne nous trouve absolument pas soutenus ni encouragés par notre hiérarchie. On est dans une politique du
chiffre (surtout pas de redoublement et toujours plus d'élèves par classe).


Tant pis mon boulot c'est ma vie (ou presque), je fais tout mon possible pour bien faire et je trouve ma satisfaction dans les progrès des enfants et leur
bien être quotidien.


 

isa 14/03/2012 21:54



tu penses que l'inspection ne serait qu'une histoire de développement de carrière ?


une manière de rendre compte en tant que fonctionnaire du travail rendu ?


 ton développement professionnel a-t-il besoin de ce regard au compte-goutte ou finalement l'inspecteur ne devrait-il pas venir plus souvent vers les enseignants afin de nouer une
relation de confiance et de reconnaissance pas pour une évaluation , je dis.



joséphine 14/03/2012 21:46


En effet, pour le moment je me sens très peu sûre sur le quoi et le comment des activités que je propose aux enfants. J'aime beaucoup m'inspirer du blog mais je n'arrive à  mettre en place
qu'une toute petite partie de ce que tu propose pour une semaine par exemple.

isa 14/03/2012 21:49



mais est-ce que cela fait de toi quelqu'un qui ne peut pas être inspectée ? penses-tu que tous les enseignants sont au top quand ils se font inspectés ? Et ce métier n'est-il pas un long
cheminement dont on se sait vraiment jamais si on a atteint le bout ?



Magali 14/03/2012 21:45


Pour moi, si l'inspecteur est bon, l'inspection me sert à réfléchir à ma pratique et à évoluer... je suis toujours preneuse de critiques constructives. Si
l'inspecteur est mauvais, alors l'inspection ne me sert à rien.
J'ai travailler avec des IEN en étant formatrice en informatique des enseignants... j'ai vu ceux qui bossaient, ceux qui pompaient... ceux qui s'énervaient, ceux qui
insultaient les personnes avec lesquelles ils travaillaient... ceux qui buvaient...
Alors maintenant, le stress de l'inspection, très peu pour moi !

isa 14/03/2012 21:48



finalement tu as été de l'autre "côté" pourrait-on dire et tu les as vus tels qu'ils étaient réellement, cela t'a servi de déstressant. Mais alors que serait un bon inspecteur ? quels
critères pour toi aussi ? N'a-t-il pas à avoir une relation de vérité et quand l'enseignant patauge, ne pourrait-il lui dire ?



géraldine 14/03/2012 21:42


que penses-tu des objectifs d'une inspection du point de vue de l'administration ? à quoi ça sert pour l'institution ?


est-ce que tes inspections t'ont apporté et t'ont interrogée sur ta pratique ? Y-a-t-il eu un "après" ? Je te pose beaucoup de questions mais il n'y a pas foule et je pense néanmoins que
le débat est essentiel


L'inspection permet de vérifier la concordance de notre travail avec les IO et d'apporter des conseils, un point de vue sur notre pratique !En ce qui
concerne mes inspections c'est assez mitigé: Pour moi c'est cauchemardesque, j'ai beaucoup de mal à adresser une phrase à mon inspecteur sans bafouiller. Les 2 premières ont été une catastrophe,
je voulais arrêter le métier, je me sentais nullissime ! Pour les suivantes, j'ai compris que j'étais sur la bonne voie et que j'avais progressé mais j'en garde tout de m^me un goût amer, car les
conseils constructifs et l'approbation de mon supérieur étaient encore absent ! Mais oui, il y a un après car à chaque fois, la colère passée (eh oui ) j'ai rpis du recul et j'ai essayé de
digérer ce qui m'avait été dit: dans les 2 sens: c'est à dire accepter les critiques, enfin celles qui étaient fondées, et m'approprier les pistes et conseils donnés

isa 14/03/2012 21:45



as-tu eu le sentiment que l'inspecteur te laissait une place dans la discussion ou bien est-ce toi qui ne la prenais pas ?



Nolwenn 14/03/2012 21:41


Je pense qu'en observant la classe, les affichages, les supports et la relation que l'on a avec les élèves, il peut se faire une bonne idée.

isa 14/03/2012 21:43



en observant les élèves aussi, me semble-t-il , c'est d'ailleurs pour moi LE principal critère, mais maintenant savez vous ce qui est attendu par cet inspecteur, connaissez vous les
demandes institutionnelles, est-ce clair ?