Petit moment de bonheur chez Maud

Publié le par isa

Après avoir beaucoup chouiné en ce début d’année difficile, cru que jamais je n’y arriverai (bon je savais que j’allais y arriver mais arf que c’était dur et que c’est dur, les pleurs, les “non”, les oublis, les morsures, les cris, les bagarres...)... au réveil de la sieste, petit moment de bonheur... mes élèves jouent, vivent dans la classe “calmement” sans se battre, ni pleurer... hourra

Petit moment de bonheur chez Maud

Bon pour être honnête, hier les agents du centre technique sont venus prendre 3 de mes bancs pour les retaper (ils ne reviendront pas c’est décidé) ça a été le déclencheur, puis ton article sur l’espace moteur et une nuit à gamberger. Je ne garde qu’un seul banc pour que les enfants puissent au choix regarder la cour ou lire les livres.
Les enfants avaient apprécié de ne plus avoir les bancs au milieu de la classe, ça libère tellement l’espace et les mouvements...
Ce midi je me suis lancée, après une matinée trèèèèèèèèèèèèèèès calme : ils n’ont absolument rien fait d’autre que jouer dans la classe, apprivoiser l’espace, accepter d’être sans doudou et sans pleurer, jouer sans se battre, sans se mordre et sans que maitresse ne crie (presque pas) : un vrai miracle pour tous les points... ah et j’oubliais, j’ai beaucoup mangé de glaces, bu de cafés et fait d’innombrables câlins et bisous
Je n’ai quasi pas eu de punis, même mes trublions (et même les compliqués) ont été zen ce matin...
Donc au lever de la sieste, mes petits ont découvert la classe nouvelle formule (merci à chacune et chacun en fait car je me suis inspirée de vos idées, suggestions comme éloigner la dinette du coin bébé) ... et apparemment ils ont apprécié : pas un pleur et des sourires accrochés à leurs lèvres... ils se sont dispersés partout, ils avaient de la place, ils ont tiré les ateliers de manipulation, les ont rangés ensuite correctement! ils se sont installés à la (sur la) table au fond pour discuter avec les téléphones (j’en ai trouvé 2 de plus en fouillant dans les tiroirs de la direction).
Là on ne voit que 20 petits (4 sont plus ou moins cachés derrière la table et jouent aux légos, une boite que je venais de laisser tomber en voulant la ranger...) 2 qui jouaient à gauche de la classe à l’atelier colliers de perles et 1 autre se réveillait doucement (5 absents cet aprèm)
J’ai adoré le petit groupe au milieu avec la boite bleue, elle est remplie d’objets pour les bébés, ils se racontaient plein de choses en secouant la boite c’était trop mignon!
Voilà... samedi je vais acheter ce scotch génial qui n’abime pas les sols dont j’ai oublié le nom pour dessiner mon ellipse et ensuite je mettrai un coin à bouger, je ne sais pas trop comment encore...
Il faut aussi que j’affiche leurs peintures, termine de ranger les étagères et les boites de curiosités et on sera plutôt pas mal
voilà ...
petit récit d’une bonne journée qui regonfle une maicresse qui en avait bien besoin...

Commenter cet article

Guinie 27/09/2014 09:01

@ Maud, oui j'avais bien compris que toi aussi tu avais une rentrée longue et difficile. Je ne voulais pas "gâcher" ton moment de bonheur avec mon commentaire... Ca me fait très plaisir de voir que ça s'arrange. Oui, je vais y arriver, mais c'est long et le découragement est fréquent. Il y a effectivement quelques pistes à explorer, notamment celles liées à l'aménagement de la classe. Je vais y réfléchir. J'ai remarqué que contrairement aux années précédentes où les enfants sont très centrés sur eux-mêmes et jouent seuls, cette année, il y a déjà des petits groupes qui se sont formés et qui chahutent. Le fait que les TAP se déroulent dans ma classe à 15h45 a réduit le temps d'adaptation et de découvertes de la classe. Ils sont longtemps dans le même lieu, avec les mêmes jeux mais pas les mêmes adultes ; j'ai l'impression qu'ils se sont sentis très vite à leur aise, en faisant un peu ce qu'ils voulaient...
@ Valérie93 : merci pour tes encouragements ;-)
@ Géraldine B : Allez on va s'en sortir ! C'est vrai que les fins de semaine sont plus difficiles. Maintenant, je me rends compte que si on réfléchit bien, on est toujours prêt à trouver des excuses (ou tout au moins des explications ; certes bien réelles parfois) : fatigue (la nôtre ou la leur), pleine lune, retour de week-end, maladie, temps orageux... N'empêche qu'en classe, il faut gérer. Quant aux collègues, oui en suivant ce blog on passe parfois pour des hurluberlus, mais je pense que ça vaut le coup d'essayer certaines choses. D'abord parce que les témoignages prouvent que ça fonctionnent pour/chez certains, ensuite parce que si on tente quelque chose c'est pour le bien des enfants. Bon courage à toi.

Guinie 27/09/2014 19:05

Merci Isa. Je vais relire ces 2 articles.

isa 27/09/2014 09:09

Guinie, je te remets le lien d'un article qui rappelle la diversité des attitudes éducatives, les relire peut te permettre de les intérioriser et de t'en inspirer au cas où.http://www.ecolepetitesection.com/article-la-construction-des-regles-chez-l-enfant-6-110723471.html
Et comme je le rappelle à Christelle dans un autre article, il faut également travailler sur la posture de l'agressé, car c'est également une question. Dans toute agression, il y a deux acteurs et parfois se cachent d'autres enjeux entre eux.
En tout cas, je te conseille de tenter des changements, c'est dans cette recherche que tu te sentiras investie et que tu ne seras plus seulement subissant.

Géraldine B. 26/09/2014 20:41

Maud et Guinie vos deux expériences me font du bien ! Ces petits moments de bonheur donnent de lespoir quand dans la classe c'est très dur.
Guinie le fait de voir que tu as du mal cette année ça rassure car je me sents moins seule !
Pour moi aussi aujourd'hui la matinée a été très dure...Je ne sais pas si c'est parce que c'était vendredi et qu'avec cette semaine à 5 jours les enfants sont particulièrement fatiguée en fin de semaine ou alors si c'est parce que MOI je suis très fatiguée et qu'ils le ressentent...mais ce matin je n'ai pas arrêté de reprendre les enfants de ranger après eux...j'ai eu bien du mal à faire ce que j'avais prévu et j'ai même crié...
Depuis que je fréquente assidûment ce blog, je me pose de plus en plus la question de l'aménagement de la classe pour leur laisser le moyen de bouger. Je me confronte au problème de place aussi je n'ose pas me défaire de mes bancs... Je passe déjà pour une originale pour ne pas dire autre chose, je n'ose pas imaginer ce que penseraientt mes collègues d'un tel changement !
De plus je me demande comment gérer les temps de regroupement. ..
En tout cas merci pour ce joli moment partage.

maud 26/09/2014 19:42

Vous tous.... Grrrre saleté de correcteur orthographique

Valérie 93 26/09/2014 20:46

Oui courage, chaque jour est différent et pour moi un jour difficile est suivi d'un jour complètement différent et j'ai aussi eu cette semaine une matinée où j'ai observé les enfnats je les ai laissé jouer ensemble et c'était bien!!! et puis ensuite on se fait plaisir en allant danser ensemble, bref y'des jours où c'est comme çà et il faut accepter que oui tel atelier n'a pas été fait et bien c'est pas grave d'autres choses sont mises en place dès que je joue avec eux je mets en place des règles et je leur donne envie de jouer.... et puis les matins où il y a des cris et des crises...on a tous besoin de lâcher prise et de se détendre ( 1 petit élève est venu me dire bonjour 1/2h après l'accueil après la crise d'un autre élève...Pour les ateliers je suis mes élèves et nous nous consacrons aux boîtes, aux règles de vie dans les coins jeux ainsi que la mise en place des ateliers autonomes, et les coins transvasements, constructions et moteurs ( tapis sonore pour sauter).... et pour couronner le tout la lapine de la classe qui sort de temps en temps parmi eux....et en calme plus d'un!
Voilà un zoom sur ma classe....et là c'est le WE....cool!!!

maud 26/09/2014 19:41

Oh ma Guinie... Je suis de tout Coeur avec toi car c'était un petit moment de bonheur que j'ai voulu savourer avec vois toi car je ne sais si tu as lu mes commentaires depuis le début de l'année mais arf que c'est dur... Aujourd'hui jetais de direction et ma collègue était désolée car ils ont jeté tous les picots des ateliers autonomes. C'était du grand n'importe quoi... Moi aussi j'ai eu envie de fuir ma classe tellement c'est dur par moment mais je m'accroche à"je vais y arriver, cela fait 8 ans que j'y arrive... Ya pas de raison"
Si tu lis bien, je n'ai pas fait la moitié de ce que je voulais et jeudi ce fut rien du tout... Sans rire je me suis assise sur une table avec mon atsem une vraie tasse de café à la main et nous les avons regardé jouer... D'abord en apprivoisant l'espace sans les bancs puis l'aprèm après modification de l'espace... Je crois que finalement ce fut salutaire pour tout le monde... Je suis en retard sur le programme mais que vaut-il si on le fait dans la souffrance? Voilà je vais retenter une nouvelle semaine avec de nouveau ateliers, il va manquer 2 ou 3 trucs par rapport à. Ce qui était prévu et puis si jeudi c'est trop hard et bien on fera relâche... J'ai revu mes objectifs a la baisse mais bon hein ya pas le bac a la fin de l'année. ;) courage guinie bises

Guinie 26/09/2014 18:46

Comme je t'envie Maud !... Pour moi ce matin, on a atteint le summum de "rien ne va" ou "comment la maitresse avait très envie de quitter la classe et changer de métier"...
Certes hier et aujourd'hui, il n'y a pas eu de pleurs mais comme tu le dis, les “non”, les oublis, les morsures, les cris, les bagarres, les jouets et livres délibérément déchirés ou cassés, les enfants qui courent, qui ne rangent rien, qui ne répondent pas à leur prénom, qui recommencent les mêmes bêtises alors que je viens de les reprendre pour la énième fois... Tout cela a eu raison de moi, m'épuise, me fait douter, me démoralise. Je les ai réunis, on a filé en salle de sport. En cette fin de 4ème semaine, dans la classe, je ne peux installer qu'un atelier dirigé à la fois, soit le mien, soit celui de l'atsem. L'autre fait l'essuie-glace dans tous les sens pour gérer, sans grande efficacité... Je ne vous parle pas des ateliers proposés par Isa et non faits...
Donc ce soir, gros coup de moins bien. Je n'arrive pas à analyser les choses, à trouver des solutions. Mes collègues me disent de ne pas me prendre la tête, d'en faire moins (c'est-à-dire d'ateliers d'apprentissage) mais on a déjà du mal à en mener un + gérer le reste (les autres) ; et je ne me vois pas faire l'impasse sur la "discipline"...
Bref, ce n'est pas le top et je suis en plein brouillard :-((

Guinie 26/09/2014 19:34

J'aimerai tant avoir cette distance... Pour en avoir discuté à l'extérieur, je sais que je n'accepte pas de ne pas maitriser, de lâcher, ça me ronge de ne pas trouver de solutions et/ou de devoir accepter les choses telles qu'elles sont pour le moment, parce que je ne me sens pas bien dans la classe et donc je me dis que les enfants (enfin peut-être pas tous) le ressentent et ne sont peut-être pas bien non plus. Et franchement, j'en ai assez de faire le gendarme, de punir, de reprendre x fois les mêmes pour la même chose... et de les entendre dire "ah non on fait pas ça !" et énoncer les règles "tout comme il faut"...
Peut-être vais-je tenter quand même la semaine prochaine un 2ème atelier, du type associer couverture/personnage (fait tous ensemble déjà)... Je me dis que ça mettra en activité un groupe et qu'il y en aura moins susceptible de se bagarrer / chahuter / etc... Je suis preneuse d'autres idées.
En attendant, je vais profiter d'un diner entre filles !! Non, mais ! ;-)

isa 26/09/2014 19:03

J'ai écrit courir trois fois mais ma tablette m'a fait un baragouinage....

isa 26/09/2014 19:03

Guinie, je comprends tout à fait ton découragement , je l'ai vécu, nous l'avons tous vécu, ce métier est difficile parce qu'il nous remet en question constamment, rien ne semble jamais totalement acquis, malgré l'expérience, malgré parfois des conditions matérielles favorables, malgré notre travail acharné, malgré notre volonté... Que te dire ? Bien évidemment je crois très fort à toi et je ne doute pas que tu parviennes à réunir toutes les conditions qui vont faire que la cohésion va fonctionner. Il faut beaucoup de patience. Viens raconter comme tu l'as fait, je pense que c'est la meilleure des choses. Nous n'avons pas forcément la réponse adaptée à ta situation mais pour toi en parler te met à distance et peut te permettre d'y voir plus clair. N'hésite pas à tout arrêter quand ta classe t'échappe, va les faire courii couri, courir, ils en ont besoin pour décharger toute cette tension.

maud 26/09/2014 18:29

Monique ma classe fait 62 m2 .... Mais elle est en L

Emilie44 26/09/2014 17:55

Ah, ça fait du bien quand on voit que finalement tout peur rouler dans sa classe... C'est vrai qu'en début d'année, il y a des moments difficiles à passer.

Monique au contraire, si tu manques de places, l'ellipse c'est une solution idéale pour en gagner en enlevant ton coin regroupement!

Monique hd 26/09/2014 12:13

Ma classe fait la moitié de la tienne voire encore plus petite avec 29 élèves et cela me laisse rêveuse ...pour moi impossible de faire une ellipse ou un coin motricité