Maternelle déshabillée

Publié le par isa

Ce blog n'est ordinairement pas un lieu de contestation, c'est un choix de ma part que j'assume.

Cependant, il m'est arrivé de dire ma révolte face à des effectifs inadmissibles qui ne sont pas dignes d'un accueil pour les élèves les plus fragiles, je veux dire les petits élèves et j'englobe toute la maternelle.

Hier, j'ai reçu un cri d'alerte de la part de Monique et j'ai bondi en lisant ce qu'une commune décide de faire pour une survie économique ( j'imagine) mais dont le choix va à l'encontre de tous les discours sur la bienveillance demandée à l'école. Non seulement, les élèves s'entassent à 32 dans les classes mais demain, l'enseignant pourra se retrouver seul pour assurer la sécurité physique mais également affective de tous ces petits.

Quel est ce monde où l'éducation des enfants ne vaut pas d'être prioritaire sur d'autres arbitrages financiers ?

Ce message se veut aussi un soutien à tous les collègues qui vivent ces situations dans l'indifférence générale.

C'est pourquoi je m'associe à la manifestation des enseignants d'Orvault Mercredi 3 Juin, je ne pourrai pas y être mais j'ai décidé d'en parler sur le blog.

Voici le message de Monique et de son amie:

Je te fais part d'un mail envoyé par une de mes amies travaillant dans une commune voisine de la mienne.

Je ne connais pas exactement les problèmes financiers de cette commune mais il est clair que la réforme des rythmes scolaires a une incidence directe sur ce genre de décision des communes. Après un ou 2 ans de "tests" , les communes s'aperçoivent que cette réforme leur coûte très cher et économisent sur d'autres postes pour pouvoir la financer en ces périodes de baisses des subventions de l'état.

Je précise que dans cette école, toutes les classes avaient des effectifs de 32 élèves cette année !

Moi, ce genre d'information me déglingue. Nous avons nous aussi 32 élèves par classe cette année et une ATSEM par classe et l'année a été extrêmement éprouvante pour tous les enseignants comme pour les élèves.

bonne soirée

Monique

Salut cher (es) collègues et ami(es)!

 

Ceci est un cri de désespoir et surtout  d'alerte!!!
La mairie d'Orvault vient de décider une diminution des Atsem dans toutes les écoles de la ville et se base désormais sur un calcul d'apothicaire : 1 temps plein pour 21 PS, un mi-temps pour 21 MS, un quart temps pour 21 GS
Malgré les protestations des parents, enseignants et ATSEM, la mairie ne flanche pas et affirme que toutes les communes alentours y pensent aussi et comptent sur Orvault pour être précurseur de cette réforme !! Nous sommes donc tous concernés
C'est pourquoi je vous invite à en informer votre entourage et  à venir nombreux soutenir vos collègues, leur ATSEM et les parents,lors du rassemblement de protestation qui aura lieu devant la mairie d'Orvault mercredi 3 juin à 12h15. Les syndicats et la presse y seront aussi

 

Après la réforme des rythmes et 32 élèves cette année, l'année se termine en beauté!!! 

Maternelle déshabillée

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

aline 26/06/2015 09:31

bonjour, hélas je ne peux que comprendre !! cela fait 38 ans que j'enseigne et il n'y a jamais eu dans ma ville et la ville voisine d'atsem ailleurs qu'en petite section. et encore ! le matin oui, l'après-midi pas avant 15 h pour lever les petits et refaire les lits ! je ne peux que déplorer cela et donc je vous soutiens dans votre lutte pour garder vos atsems !!!

Krystinna 05/06/2015 23:34

Merci Isa pour ce merveilleux blog et toute cette belle énergie qui nous soutient et nous enthousiasme au quotidien! Toutefois les êtres humains qui souhaitent la paix ne sortent pas les armes. Inconsciemment en luttant, en nous plaignant, en enrageant...nous donnons de l'énergie à ce qui ne nous convient pas. Toute lutte amplifie le problème. Comment faisons-nous lorsqu' un enfant nous pose des difficultés...?
Que faire au sein de ce système défaillant et inadapté? Peut-être trouver des solutions auxquelles nous n'avions pas encore pensé... Nous savons combien nous pouvons être créatives! Je vous renvoie aussi à l'article du 19 sept 2014 "Un moment de bonheur dans une journée de M..." chez Monique sur ce même blog. Alors ne nous laissons pas gagner par la colère et le découragement, ne dispersons pas nos énergies. Utilisons notre temps et notre conscience à créer ce que nous souhaitons réellement. Les petits ont besoin de nous et en cherchant nous trouverons comment les accueillir au mieux.

isa 06/06/2015 08:06

Oui c'est vrai, tu as raison et c'est aussi pour cela que mon blog n'est pas un lieu de contestation comme je le précise au début de l'article.
Par moment, il y a pourtant besoin de dire sa souffrance, de la laisser quelque part pour qu'elle soit reconnue alors j'ai senti qu'il était nécessaire de le faire à ce moment précis parce que toute l'année j'ai senti qu'il y en avait plus que les années précédentes, je m'en suis d'ailleurs inquiétée car c'était vraiment palpable. Effectivement, l'énergie de la lutte inégale est dépensée au détriment de la force créatrice , je suis entièrement d'accord. Et je sais qu'ici, particulièrement sur le blog, il y a tant de talents qu'il faut se garder du désespoir. Mais être entendus permet aussi d'avancer pour ne pas rester bloqués dans ce sentiment d'abandon. J'ai donc ouvert cet espace de parole où chacun peut déposer son fardeau mais où également des personnes comme toi viennent réconforter en écrivant tout l'espoir et la passion de ce métier.ça fait du bien....

helenerc 05/06/2015 10:03

Bonjour,

Les situations tendues se multiplient partout et ....il faut faire avec!!!
Tout à fait d'accord avec le terme MALTRAITRANCE...et il me revient à l'esprit la démarche d'une collègue qui avait calculé le M2 par élève en comparaison à des poules en batterie ... Nous y arrivons et pourtant on pond justement des programmes qui affirment haut et fort la BIENVEILLANCE nécessaire à l'école maternelle ...Quel temps de parole et de manipulation dans une journée raccourcie avec 33/34 enfants ??? Une ronde avec autant d'enfants ...J'ose pas imaginer.
De mon côté j'ai toujours fonctionné avec 24 à 29 PS/MS et tout d'un coup plus de 30 PS annoncés avec un lot important d'arrivées dans l'été du fait de l'évolution du secteur locatif.
Pas très loin une classe maternelle est montée à 36 enfants ...donc.....
Mon ATSEM est angoissée à l'idée de cette rentrée, moi je n'arrive pas à imaginer à quoi va ressembler une journée qu'avec des PS dans ces conditions.
Et je me disais ..... c'est quoi vos truc"s" pour survivre avec 33/34 PS ... La collègue dit "Inch Allah", il faut reconnaître que c'est tout à fait ça ...
Concrètement vous vous organisez comment ? Quelles adaptations dans vos emplois du temps ?
Avec une salle de motricité très petite je vais par exemple , bien être obligée de fonctionner en demi- groupes... Et alors, pas le droit de laisser un groupe à l'ATSEM : donc la moitié assis ...!!
Belle optimisation du temps et de l'espace .... lls vont être ravis les loulous!!!
Etant à mi temps dans ma classe et l'autre moitié du temps en administratif...
Il me faudra sans doute commencer le bricolage de fête des mères en février !!

isa 05/06/2015 19:26

Demander une ouverture à corps et à cris ! C'est effectivement inadmissible et je suis un peu désespérée de lire toutes vos expériences d'entassement d'enfants. Je suis contente si mon aide soulage un peu votre tâche si lourde mais je crois qu'il faut se battre pour dénoncer ces mauvaises conditions , c'est ce qu'on fait ici et je suis certaine que nous sommes lus....

Catherine 04/06/2015 16:29

Moi j'ai TRÈS PEUR pour la maternelle : on le pressentait très fort mais on est en train de réaliser que la réforme des rythmes (pourtant nécessaire, mais pas comme comme ça) a été mise en place uniquement pour faire des économies .Je suis effarée que tout le monde le dise sur le terrain (enseignants, inspecteurs, même quelquefois les animateurs et personnels de mairie), que toutes les mairies se débattent pour trouver des sous et rognent sur tout (sorties en car, budgets pour des projets pédagogiques, travaux dans les classes et j'en passe) Je suis effarée que nos chefs pédagogiques nous fassent de beaux programmes dans lesquels on nous parle de bienveillance et d'estime de soi en refusant de prendre en compte tout ce que vous décrivez : 32 enfants dans une classe pour moi c'est de la MALTRAITANCE!!!! 30 de carrière (et ce n'est pas fini) et je suis désespérée par ce que devient cette merveilleuse École!

ch41 02/06/2015 17:44

isa peux tu enlever ce texte le copier coller en a trop ajouté...

isa 02/06/2015 17:45

c'est fait

Stasia 01/06/2015 23:45

A plus de 30 sans ATSEM à temps plein pour ma classe, je crois que je n'y arriverais pas... Ou que je deviendrais folle. Je tiens à préserver ma santé physique et mentale et si je suis un jour dans ce cas-la, je ne sais pas comment je ferai ! Alors Inch Allah !

Stasia 01/06/2015 23:42

Moi aussi j'enrage les filles ! A 53 ans, je ne cesse de voir nos conditions de travail se dégrader. Actuellement, nous avons 3 ATSEM 1/2 pour 4 classes. Une ATSEM, la mienne, se partage entre ma classe de 26 ( 20PS et 6TPS ) et une classe de moyens, une deuxième se partage la classe des grands avec celle de PS/MS mais ne s'occupe que de cette dernière classe quand l'ATSEM à mi-temps est là. En effet, dans la classe de PS/MS, il y a deux gros cas ingérables et nos supérieurs nous ont dit de nous débrouiller avec les ATSEM.( pas d'AVS ni de CAMPS... quand les parents sont encore dans le déni et ne sont pas prêts à faire un dossier MDPH). Nous venons de passer en ZEP mais il n'y a plus de seuil à 25 élèves, on nous demande d'accueillir des TPS même s'ils ne sont pas propres, et bien sûr, nous n'avons aucun moyen supplémentaire (sauf une prime !)au contraire. Pas d'ATSEM en plus, notre maitresse supplémentaire qui intervenait sur 3 maternelles, se partagera l'an prochain 5 maternelles et nos ATSEM seront obligées de s'occuper des TAP. Il faut croire qu'elles ne servaient à rien quand les enfants quittaient la classe puisqu'on les ré-emploie... Quand je pense à leur dévouement ! Elles n'arrêtent pas de courir et se plient en 4 pour nous aider. Elles avaient déjà perdu beaucoup de temps en préparation matérielle avec le mercredi matin perdu grâce à la géniale réforme des rythmes. J'en ai ras le bol. On a déjà 25 élèves par classe (sans prendre de TPS)après les inscriptions pour la prochaine rentrée. Je pense qu'on va se faire taper sur les doigts. Je n'ose pas demander l'exclusivité d'une ATSEM pour ma classe car je sais que ce n'est pas facile non plus avec les plus grands mais j'appréhende la rentrée. J'ai envie de hurler. Et on nous bassine avec l'aménagement de la classe, les projets pour l'accueil des moins de 3 ans, où est la bienveillance en parquant des bambins en grand nombre avec un encadrement si restreint et des locaux pas forcément adaptés et bien sur pas extensibles?

Auré 01/06/2015 22:13

Dans mon école, on a 31 élèves par classe, 5 atsem pour 6 classes et les Atsem dans les classes 1h30 le matin et 1h30 pour la surveillance de la sieste en PS; 1h30 le matin ou l'aprem chez les MS et 1h le matin et 1h30 l'aprem en GS...
Et si encore on pouvait choisir son matériel et son mobilier pour aménager sa classe et l'adapter à ces gros effectifs... mais non !
Avec les collègues, nous avons du mal à être optimiste pour nos futurs élèves dans les années à venir.

Krystinna 01/06/2015 21:12

Ces situations nous invitent à de profondes remises en question. Notre système éducatif est bien malade et je ne pense pas qu'il s'en remette...Je vous invite à visionner le film "En quête de sens "de Marc de la Ménardière et Nathanaël Coste ainsi que celui de Clara Bellar "Etre et devenir". A nous de découvrir de nouveaux horizons si nous ne voulons pas couler avec le bateau...

laurence 01/06/2015 21:11

Quand les politiques arrêteront-ils de se regarder le nombril (le leur bien sûr ! grrrrrrrrrr) et de penser à leurs propres intérêts ??????????????
J'ai 58 ans, je suis directrice d'une petite école rurale et j'enraaaaaaaaaaaaaaaaaaage de voir ce que l'on fait subir à nos petits élèves
Courage les filles

Bay 01/06/2015 19:27

Cette année, nous avons fonctionné avec 28 ou 29 élèves répartis dans 6 classes de la pS à la GS, toutes à double niveau avec 5 atsem car le directeur a réussi à bloquer l'atsem volante. Mais entre les jours de récupération des atsem et l'atsem syndiquée qui est à toutes les réunions, c'est souvent qu'il n'y en a que 4, avec priorité aux PS et à la classe de la PES. Mais d'après ce que je lis, nous sommes bien lotis. Pour la rentrée prochaine, nous sommes à 32 élèves et les inscriptions continuent d'arriver. Nous sommes en balance pour une ouverture de classe avec une autre école et pas d'Atsem supplémentaire. Sans les inscriptions qui arrivent, et dans la prévision d'une ouverture de classe, nous serions à 29 élèves. Je précise que c'est un groupe scolaire et que les CM sont déjà à 30. Malheureusement, nous ne pouvons pas faire autrement, nous sommes la seule école qui accueille les enfants CREESAA (sports/études) et donc, nous prenons toute la fratrie et une des rares écoles qui accueille les enfants allophones. Donc, 32 élèves minimum en maternelle (si on n'obtient pas l'ouverture de classe), dont au minimum 3 enfants allophones par classe.....sans compter les élèves avec AVS à mi-temps et ceux qui devraient en bénéficier et qui n'en n'ont pas. Oui, les conditions d'accueil deviennent difficiles. Et après, on nous fait une superbe formation sur Magistère sur l'école inclusive parlant de donner sa chance à chaque enfant. Qu'en est-il dans ces conditions ? Comment combattre les inégalités, respecter le principe d'égalité des chances et la réussite accessible à tous. Pour cela, il faut pouvoir prendre le temps d'aider chaque élève à faire son petit chemin à son rythme. Et pour cela, il faut des effectifs moindres.

Myolis 01/06/2015 18:25

En colère aussi quand je vois des conditions de travail qui se dégradent. Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est qu'il existe des textes de lois qui obligent un taux d'encadrement de 1 pour 8 enfants de moins de 6 ans dans les centre de loisirs et que nous enseignant(e)s soyons dans l'obligation d'accueillir plus de 30 élèves parfois sans avoir d'atsem à temps plein. Un consensus veut qu'il y ait une ATSEM pour les classes ayant des Ps mais une pour 2 suffit pour les classes de MS - GS. Les mairies se cachent derrière ce consensus et nous disent respecter les textes mais où est le côté humain. A quand un texte de loi clarifiant l'obligation d'encadrement dans les écoles comme celui existant pour les centre de loisirs !

ABCDEFGHIJ 01/06/2015 18:12

Dans l'est de la France, ce n'est guère mieux ;-(. Les inscriptions de PS continuent d'affluer sur notre commune. Nous sommes 2 enseignantes et déjà 33 élèves par classe pour la rentrée et tout ça sans les inscriptions de rentrée. Comment peut on nous laisser dans cette situation ?! Ah oui, je sais, l'an passé, l'autre école maternelle a fermé une classe. La rouvrir ? euh ce n'est pas à l'ordre du jour.

Batice71 01/06/2015 12:45

Effectivement, c'est inadmissible... Vive l'école ! La mairie cherche toujours à faire des économies mais pas encore sur le dos des enfants. Mon atsem est arrêtée pour cette dernière période et comme nous avons une AVS, notre mairie me met une remplaçante quand l'AVS n'est pas là. Donc il y a toujours quelqu'un avec moi sauf le mercredi de 11h à 12h. Heureusement que je n'ai que 11 élèves. Avec 32, ce n'est plus de l'école... c'est de la garderie !!! Mes collègues et moi nous ne sommes pas très optimistes quand à l'avenir de l'école maternelle.

Natacha 01/06/2015 12:35

Pareil chez nous si ce n'est qu'onn'atteint pas de pareils effectifs pour le moment mais nous avons une école maternelle à 3 classes et la CdC veut profiter du départ à la retraite d'une Atsem pour ne la remplacer qu'à mi-temps. Mêmes arguments avancés à savoir coût de la réforme des rythmes et diminution des dotations de l'état. Ils ont 360000 euros à trouver ... sur le dos de l'école !

Monique HD 01/06/2015 12:21

C'est inadmissible !!! Que faire ? Notre commune veut nous mettre les atsem un mercredi sur deux...

isa 01/06/2015 12:24

C'est aussi une grande déconsidération de leur travail, comme si avec ou sans les ATSEM c'était du pareil au même !

Christelle 01/06/2015 12:10

Dans ma classe j'ai 32 enfants et une ASEM !

Emilie44 01/06/2015 12:00

J'ai bien entendu parler de cette commune qui est dans l'agglomération nantaise, pas très loin de ma propre commune... C'est une honte, pour une école de 6 classes par exemple il n'y aurait plus que 3 ATSEM voire moins... La réforme a bon dos pour faire passer des économies budgétaires sur des choses essentielles. Malheureusement dans ma commune aussi on en entend parler dans certains conseils d'école... Ce n'est pas encore lancé, mais je crois que si ça passe à Orvault, cela pourrait arriver chez nous aussi. Les délégués de parents d'élèves ont d'ailleurs envoyé un courrier à notre mairie pour insister sur l'importance du rôle des ATSEM et qu'il y en ait une par classe.

sylvieh 01/06/2015 13:36

Cet hiver dans ma ville, il y a eu une réunion pour rechercher où il était possible de faire des économies. dans les propositions, il y était becp question de petite enfance: fermeture d'un centre d'accueil et d'aide à la parentalité, réorganiser l'emploi du temps des atsems pour les mobiliser pour les nouveaux rythmes scolaires....réduction du crédit pour les sorties en car...
Il y a eu des pétitions, des actions contre l'application de la réforme....et nous avons évité le pire...mais ne nous leurrons pas....avec cette réforme, avec je ne sais pas quoi ces Objectifs d'économie....le coût est lourd!!!!
C'est étrange car je voulais justement évoquer ma colère ? mon incompréhension? face à une institution qui parle de BIENVEILLANCE et qui agit avec MALVEILLANCE : 3 ans que je pratique la rentrée échelonnée sur deux jours, c'est chouette, c'est de l'accueil, 15 à 16 enfants par groupe chaque jour...pas besoin de décrire, Isa le détaille à chaque rentrée. Depuis 3, 4, 5 mois je demande à ma directrice de faire confirmer à l'inspectrice de ma circonscription (car elle a émis des réserves) que cette rentrée échelonnée soit possible: à chaque fois même réponse, elle ne sait pas, il faut qu'elle ait l'autorisation ???? de quoi, de qui? De plus haut? N'est ce pas les mêmes qui parlent de BIENVEILLANCE ? Je suis atterrée.