semaine 31 " Aboie Georges"

Publié le par isa


 

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

Grâce au travail d’anticipation fait la semaine précédente (en petit groupe, ils devaient imaginer l’histoire du livre à partir des images), les élèves sont amenés à comprendre que les images d’un livre donnent des informations mais qu’il faut aussi savoir lire pour atteindre le sens précis du livre, car avec celui-ci, les images ne suffisent pas , notamment lors du dénouement(le chien dit bonjour, alors que sa maman espère l’entendre aboyer).

Ce livre est donc intéressant à deux titres car il démontre que pour être compris , il faut utiliser la langue de son groupe donc le langage oral dépend de la compréhension des autres, et aussi le langage écrit doit pouvoir être lu pour sa propre compréhension.

Au-delà de l’intérêt pédagogique, ce livre offre un humour auquel  les élèves sont réceptifs. La fin les laisse interrogateurs et il est important de les aider à la comprendre en reprenant le fil de l’histoire.

 

OBJECTIFS :

 

S’approprier le langage :   séances de récit ,  dessins sous la dictée ,imaginer une série d’autres animaux avalés par Georges et les sons  qu’il produirait.


Découvrir l’écrit
 : séances de récit  pour contribuer à l’écriture d’un texte, observation de l’enseignant écrivant le prénom de chaque enfant et expliquant le principe sonore du code écrit , fiche de reconnaissance des prénoms des copains .

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer :  peinture de triangles à partir de l’œuvre de Balla, mouvement artistique : le futurisme.


Agir et s’exprimer avec son corps
 : fiche 23 « cycle jeux d’opposition : les chats et les souris».

 

Devenir élève : comprendre ce qu’est l’école : ce qui est attendu d’eux ( reformulation systématique de la consigne dans chaque atelier) ,répondre aux questions posées, apprendre à poser des questions, savoir différer la satisfaction de ses intérêts particuliers ( attendre son tour pour emmener Dalma).

 

Découvrir le monde : approche des nombres : activité de comptage ( un rituel de comptage est mis en place chaque matin, un élève désigné compte les élèves présents avec l’aide du groupe et de l’adulte), se repérer dans le temps : découverte des algoritmes avec enfilage de perles en alternance de couleurs.

 

COMMENTAIRES :

 

« Comment les enfants découvrent-ils le principe sonore - c'est-à-dire le fait que notre écriture utilise des signes qui sont pour la majorité d’entre eux des substituts de ce que l’on entend ?

Essentiellement , lorsqu’ils regardent-écoutent un adulte qui est en train d’écrire et qui explique comment fonctionne le code qu’il utilise. » Brigaudiot M.

 

Ainsi, il s’avère important de mettre les élèves en situation d’observateurs regardant l’enseignant écrire pour eux. En petite section, l’écriture du prénom en majuscules d’imprimerie peut être envisagée si les élèves ont montré des capacités graphiques diversifiées. Néanmoins, la séance que je propose ,cette semaine, est pour moi un point de départ possible à cette activité, un préalable judicieux du point de vue de Mireille Brigaudiot. L’enseignant écrit le prénom de l’élève en donnant le nom des lettres ainsi que le son qu’elles font seules puis ensemble ( le T fait [t] et avec le I on entend [ti]). L’élève est attentif car il s’agit de son prénom et son intérêt est d’abord affectif. En agissant de la sorte, l’enseignant décode pour l’enfant et l’introduit dans le monde de l’écrit.

 


LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

Chaque matin, un élève en regroupement est tiré au sort grâce à la petite comptine « am stram gram pic et pic et colégram bourre et bourre et ratatam am stram gram », celui –ci compte alors les élèves présents avec l’aide de l’enseignant et du groupe.

 

     Lundi  : troisième récit.  

 

     Mardi : quatrième récit.

   

    Jeudi : cinquième récit.

     

     

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage/Découvrir l’écrit

«  Je fais un dessin sous la dictée»

 

Objectif : aborder le dessin dans sa fonction de langage.

Compétence visée :  comprendre les consignes ordinaires, représenter un objet, un personnage .

Support  : feuilleA4 avec récit du jour.

Matériel :pots de feutres

Consigne : «  Je vous raconte une histoire et vous la dessinez, vous allez apprendre à dessiner de plus en plus de choses et de personnes , bientôt vous ferez des dessins qui racontent ce que vous voyez ou imaginez »

 

 

 

1.       C’est l’histoire d’un petit oiseau qui s’est posé sur un mur, il attend que sa maman oiseau finisse son vol dans le ciel.                                                             

2.       c’est l’histoire d’un monsieur qui marche avec un bâton car il est vieux, il doit aller jusqu’à sa maison qui est là-bas.                         

3.       c’est l’histoire d’une maison qui a une porte bleue et deux fenêtres marron ,sur le toit, il y a une cheminée rouge.

 

 

 

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

     Lundi  :  L’enseignant montre le livre de la semaine et reprend les histoires inventées par les groupes de la semaine dernière. Il lit chaque histoire puis il propose de lire le livre pour vérifier. A la fin de la lecture, il demande aux élèves s’ils avaient bien compris grâce aux images, que leur manquait-il pour comprendre ? Qu’est-ce qui les a aidés cette fois -ci ? L’enseignant résume : pour bien comprendre un livre, les images ne sont pas suffisantes , il faut savoir lire ce qui est écrit, ça s’appelle le texte.

 

 

     Mardi : Lecture du livre de la semaine, l’enseignant propose que les élèves rangent avec lui les images des animaux avalés par Georges dans l’ordre de sortie par le vétérinaire. L’enseignant utilise les marques de temporalité AVANT- APRES, puis il fait reformuler par un élève afin qu’il utilise lui aussi ces marques. Il peut être envisagé un petit jeu de mémoire sans les images et en utilisant les mots AVANT-APRES ( qui est sorti avant le cochon ? ….)

 

     Jeudi : Lecture collective du cahier de liaison. Lecture du livre de la semaine, l’enseignant demande aux élèves pourquoi Georges dit « Bonjour » à la fin de l’histoire , que s’est-il passé ? Qui a –t-il pu avaler ? Et s’il avait avalé un autre animal , quel son aurait-il fait ? Trouvez d’autres animaux et leurs façons de « parler » .

 

 

    

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 S’approprier le langage/Découvrir l’écrit

«  Je regarde et j’écoute Maîtresse qui écrit mon prénom»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, décoder l’écriture du prénom.

Compétence visée :  approcher le principe sonore du code de l’écrit.

Support  : feuille ou album langage

Matériel :-

Consigne : « J’écris ton prénom et je t’explique comment je fais »

 

 Le petit groupe bénéficie de chaque écriture, l’enseignant s’asseoit à côté de l’élève dont il écrit le prénom puis change de place. Il prend son temps et explique qu’ils pourront ensuite tenter d’écrire des lettres de leur prénom mais qu’il faut que celles-ci soient rangées dans le bon ordre pour être lues.

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer/ Découvrir l’écrit

« Je peins des triangles »

 

Objectif : travailler la diversification graphique pour aider à l’acheminement à l’écriture, mouvement artistique : futurisme, artiste choisi : Balla.

Compétence visée :  reproduire une forme géométrique : le triangle

Support : grande  feuille blanche.

Matériel : gouaches en pots+ pinceaux.

 Consigne :  « Tu essaies de tracer des triangles comme nous l’avons fait ensemble et comme Balla en a peints, cela t’aidera à tracer de nouvelles formes pour apprendre ensuite à écrire ».

L’enseignant présente d’abord l’œuvre de Balla, il demande ce que les élèves voient. Quelle forme a-t-il tracée ? L’enseignant dit aux élèves qu’il s’agit de triangle, ils connaissent déjà le rond, le carré et maintenant le triangle. Balla a fait une peinture uniquement avec des triangles. Ensemble , le groupe réfléchit gestuellement au tracé du triangle.

 

 

N°3 Découvrir l’écrit

 «  Je reconnais les prénoms des copains de la classe»

 

Objectifs : découverte du principe alphabétique.

Compétence visée :  reconnaître d’autres prénoms que le sien.

 

Support : fiche individuelle de reconnaissance d’autres prénoms ( 5 ou 6 prénoms par fiche)

Matériel :des étiquettes des prénoms correspondant à la fiche.

 

Consigne : « Tu prends la fiche que tu veux, tu dois coller le prénom de ton copain à côté de sa photo, ainsi tu commences  à savoir regarder des mots et à les reconnaître »

 

L’enseignant a préparé des fiches différentes avec des photos des enfants de la classe, cette activité est maintenant individuelle, les élèves peuvent vérifier sur les cartes des copains ou sur le cahier des prénoms avant de coller .

Un élève peut faire plusieurs fiches s’il le désire.

 

N°4 Découvrir le monde

«  Je fais un collier en changeant à chaque fois de couleur de perle»

 

 Objectif : structuration du temps.

Compétence visée :  faire un algorithme.

 Matériel :  grosses perles de deux couleurs différentes + fil.

Consigne : « Tu fais ton collier en changeant de couleur à chaque fois, tu ne peux pas mettre deux perles de la même couleur l’une à côté de l’autre ».

 

 

Un élève reformule la consigne. 

 

Fiches :

Fiche reconnaissance des prénoms des copains.



Commenter cet article

ségolène 22/04/2011 09:24



merci pour ta réponse si rapide, donc ma première impression était la bonne, comme tu nous la délà dit à plusieurs reprises, il faut leur faire confiance, et j'avoue que j'ai parfois encore peur
de faire trop compliqué ou trop simple...



ségolène 21/04/2011 18:49



bonjour Isa,


toujours dans ma préparation de la dernière période, je me pose des questions par rapport à la mise en page du cahier des prénoms que tu évoques à de nombreuses reprises. Il me semble en effet
que cela soit une bonne idée de créer un référent que les élèves pourront aller consulter mais je m'interroge afin de le rendre le plus clair possible et donc le plus efficace pour les élèves
dans leur apprentissage des prénoms de leurs camarades. Alors voilà d'après toi un petit cahier avec un prénom par page avec photo ( avantage un seul prénom écris en gros, inconvénient j'ai peur
que au bout de 3 pages l'enfant ne sache plus à quoi ressemblaient les premiers prénoms!) ou une page ( ou 2 ) avec tous les prénoms avec photo, les uns en dessous les autres ( avantage tous les
prénoms sont devant les yeux, plus simple pour la comparaison, inconvénient peut être justement trop de lettres devant les yeux et risque de confusion!!) bref je me prends certainement la tête
pour pas grand chose ... J'ai besoin de tes lumières!! merci



isa 21/04/2011 21:34

C'est pourtant la première proposition car ce cahier leur permet de vérifier quand ils utilisent les petites étiquettes ainsi ils parcourent le cahier et comparent les prénoms sous chaque photo (une par page) avec la petite étiquette.Ce travail permet de mémoriser petit à petit.