Le livre de Petit Ours semaine 13(2016-2017)

Publié le par isa

SEMAINE 13/ 28 NOVEMBRE 2016

DOMINANTE D'ACTIVITE CIBLEE : AGIR,S'EXPRIMER,COMPRENDRE A TRAVERS LES ACTIVITES ARTISTIQUES

« Pour réussir à l'école, j'agis, je m'exprime, je comprends dans l'atelier des GribouillARTS »

Progression: Faire comprendre aux élèves que le dessin est un outil au service de l’expression et notamment de l’expression émotionnelle et qu’il requiert entrainement et maitrise.    

PROGRAMMES 2015 :L'école maternelle est une école bienveillante, plus encore que les étapes ultérieures du parcours scolaire. Sa mission principale est de donner envie aux enfants d'aller à l'école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.

LE LIVRE DE LA SEMAINE

RESUME:

Tout rond tout doux, Petit Ours ne s'en laisse cependant pas conter. Au cours de sa promenade, il va rencontrer bien des dangers : un gorille, un crocodile, un lion... A chaque fois, après leur avoir dit poliment bonjour (enfin, « coucou »), il attrape son crayon de papier et dessine (le fond de la page devient blanc) un objet qui va réduire à néant la méchanceté supposée de nos animaux de la jungle. La fin réserve le meilleur : face à un mur (« Coucou, Mur »), Petit Ours se dessine lui-même et passe à travers, pour aller là où l'herbe est sûrement plus verte...

ACCUEIL:

PROGRAMMES 2015 :

L'enseignant fait acquérir des habitudes de travail qui vont évoluer au fil du temps et que les enfants pourront transférer.

En petite section, les exercices graphiques, en habituant les enfants à contrôler et guider leurs gestes par le regard, les entraînent à maîtriser les gestes moteurs qui seront mobilisés dans le dessin et l'écriture cursive, à prendre des repères dans l'espace de la feuille.

Comprendre la notion de quantité implique pour l'enfant de concevoir que la quantité n'est pas la caractéristique d'un objet mais d'une collection d'objets (l'enfant doit également comprendre que le nombre sert à mémoriser la quantité). L'enfant fait d'abord appel à une estimation perceptive et globale (plus, moins, pareil, beaucoup, pas beaucoup)

Lundi, l'enseignant accueille ses élèves et observe avec eux l'image d'oeuvre d'art rapportée de la maison.L'enfant cherche sa carte, lorsqu'il la trouve, l'enseignant lui échange contre une étiquette prénom qu'il va coller sur une bande de papier horizontale disposée sur le mur des présences. A partir de cette semaine, après avoir collé son étiquette-prénom, l'élève pioche dans une boite située à proximité du tableau de présence un bonhomme (type légo ou playmobil) et l'aligne derrière ceux qui auront été posées par les copains. Ceci doit permettre au groupe de visualiser la quantité d'enfants présents mais aussi absents et commencer à comparer en utilisant les termes beaucoup- pas beaucoup ut en poursuivant le travail sur l'alignement ainsi que l'espacement.

 

 

 

 

 

 

 

 

PROGRAMMES 2015 :

L'équipe pédagogique aménage l'école (les salles de classe, les salles spécialisées, les espaces extérieurs...) afin d'offrir aux enfants un univers qui stimule leur curiosité, répond à leurs besoins notamment de jeu, de mouvement, de repos et de découvertes et multiplie les occasions d'expériences sensorielles, motrices, relationnelles, cognitives en sécurité.

Les enfants enrichissent et développent leurs aptitudes sensorielles, s'en servent pour distinguer des réalités différentes selon leurs caractéristiques olfactives, gustatives, tactiles, auditives et visuelles

TEMPS:

20mn

ACTIVITE:

1 participer aux ateliers autonomes

2 utiliser le bac sensoriel : la table lumineuse

COMPETENCE:

(Explorer le monde)

Choisir, utiliser et savoir désigner des outils et des matériaux adaptés à une situation, à des actions techniques spécifiques

ORGANISATION:

individuellement

1 Chaque ACTIVITE est en un seul exemplaire et fait l'objet d'une présentation individuelle.

(retrouver les activités de manipulation et d'exploration sur le blog)

2 TABLE SENSORIELLE «  La table lumineuse»

Matériel:grande boite de rangement+ guirlande à piles+jetons translucides+protège-cahiers translucides de couleur découpés+gobelets de couleur+du papier de différents grammages...

Pas de consigne

RITUEL:

PROGRAMMES 2015 :Pour les plus jeunes, les premiers repères temporels sont associés aux activités récurrentes de la vie quotidienne d'où l'importance d'une organisation régulière et de rituels qui marquent les passages d'un moment à un autre

L'école maternelle doit conduire progressivement chacun à comprendre que les nombres permettent à la fois d'exprimer des quantités (usage cardinal) et d'exprimer un rang ou un positionnement dans une liste (usage ordinal)

 

A partir de Jeudi 1er Décembre, un nouveau calendrier apparaît, il s'agit d'un petit sapin contenant des petits sacs marqués aux nom et jour de la semaine (Jeudi 1, Vendredi 2, Lundi 5, Mardi 6....)L'enseignant procède à un tirage au sort parmi les étiquette-prénoms des élèves pour savoir quel(s) enfant(s) vont prendre le(s) petit(s) sac(s) correspondant au jour. Ce petit sac contient des chocolats et permet de « compter » ensemble jusqu'au jour de la fête de Noël de l'école.

 

EPS:

PROGRAMMES 2015 :Les activités artistiques relevant des arts du spectacle vivant (danse, cirque, mime, théâtre, marionnettes...) sont caractérisées par la mise en jeu du corps et suscitent chez l'enfant de nouvelles sensations et émotions.

TEMPS:

30 mn

ACTIVITE:

mime à l'aide d'oeuvres artistiques deBanksy : mouvement et émotions

COMPETENCE:

( Activités physiques)Construire et conserver une séquence d'actions et de déplacements, en relation avec d'autres partenaires, avec ou sans support musical.

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques) Proposer des solutions dans des situations de projet, de création, de résolution de problèmes, avec son corps, sa voix ou des objets sonores.

ORGANISATION:

collective

Fiche EPS n°3

ENIGME DU LUNDI:

PROGRAMMES 2015 :

L'élève apprend les règles de la communication et de l'échange.

L'objectif est de permettre à chacun de pouvoir dire, exprimer un avis ou un besoin, questionner, annoncer une nouvelle.

Dans la classe, les enfants sont confrontés à des œuvres sous forme de reproductions, d'enregistrements, de films ou de captations vidéo.

TEMPS:

 

6 mn

ACTIVITE:

Enigme :Finir l'oeuvre de Banksy

 

Musée : observer et nommer les œuvres de Banksy

COMPETENCE:

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)

Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre

ORGANISATION:

collective

Enigme du LUNDI  :L'enseignant présente une nouvelle œuvre de Banksy, celle qu'il a faite durant des vacances scolaires dans une école, il a laissé un mot aux élèves en leur proposant de finir son œuvre.

Le musée du MARDI : La classe se rend dans l'endroit de l'école dédié à ce temps culturel pour observer et chercher un titre (explications) aux œuvres de Banksy. Les élèves doivent imaginer un nom pour chaque œuvre.

 

ATELIERS 1:

PROGRAMMES 2015 :

L'enseignant suscite l'expérimentation de différents outils, du crayon à la palette graphique, et favorise les temps d'échange pour comparer les effets produits. Il permet aux enfants d'identifier les réponses apportées par des plasticiens, des illustrateurs d'albums, à des problèmes qu'ils se sont posés. Il propose des consignes ouvertes qui incitent à la diversité des productions puis à la mutualisation des productions individuelles 

Le travail de la couleur s'effectue de manière variée avec les mélanges (à partir des couleurs primaires), les nuances et les camaïeux.

TEMPS:

 

24-30 mn

 

 

ACTIVITES:

1 Finir l'oeuvre de Banksy

2 Fabriquer des couleurs

 

COMPETENCES:

1(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques) Choisir différents outils, médiums, supports en fonction d'un projet ou d'une consigne et les utiliser en adaptant son geste.

 

ORGANISATION:

atelier 1 supervisé par l'enseignant

atelier 2 supervisé par l'atsem

ATELIER 1 «  Je finis l'oeuvre de Banksy»

Support: œuvre reproduite sur feuille A3

Matériel:craie + pochoir+ pinceaux+ gouaches ou encres fluides...

Consigne: «  Voici la peinture que Banksy a faite pour les élèves d'une école, il leur a permis de la finir en ajoutant ce qu'ils voulaient, et toi qu'est-ce tu veux faire »

L'adulte accompagne la réflexion de l'enfant en évoquant ce qu'il a appris à faire, ce qu'il a réussi à faire.

ATELIER 2 «  Je fabrique des couleurs »

Support: papier brouillon pour essais + fiche j'ai fabriqué MA couleur

Matériel:flacons ou petites bouteilles contenant gouaches un peu liquides+pots vides ou petits contenants+pinceau

Consigne :  « Tu as appris à mélanger des couleurs, tu peux essayer de fabriquer TA couleur, celle qui te plaira»

L'adulte laisse l'enfant mener sa recherche et lorsqu'il estime avoir réussi sa couleur, la dépose sur sa fiche. Les consignes couleurs de la semaine dernière sont toujours visibles pour aider ceux qui souhaiteraient s'en inspirer. De la gouache blanche est ajoutée aux couleurs primaires.

 

RECREATION:

 

TEMPS:

 

30 mn

ACTIVITE:

jouer dans la cour

COMPETENCE:

apprendre à coopérer en participant à des jeux

ORGANISATION:

collective

 

REGROUPEMENT :

PROGRAMMES 2015 :

L'enjeu est de les habituer à la réception de langage écrit afin d'en comprendre le contenu. L'enseignant prend en charge la lecture, oriente et anime les échanges qui suivent l'écoute.

L'écrit transmet, donne ou rappelle des informations et fait imaginer.

 

TEMPS:

 

10 mn

ACTIVITE:

Imaginer les dessins

COMPETENCE:

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)

Manifester de la curiosité par rapport à l'écrit

ORGANISATION:

collective

LUNDI :L'enseignant regroupe ses élèves pour la lecture du livre « Le livre de Petit Ours » . Il lit et fait deviner les dessins de Petit Ours pour se protéger des animaux sauvages qu'il rencontre.Puis en fin de livre, il fait observer que l'ours se dessine pour traverser le mur. Et il interroge ses élèves sur leur capacité à se dessiner pour faire leur pochoir eux mêmes.

MARDI-MERCREDI-JEUDI : L'enseignant regroupe ses élèves pour la lecture du livre « Le livre de Petit Ours » . Il lit et fait remémorer les dessins de Petit Ours pour se protéger des animaux sauvages qu'il rencontre.Il évoque également les émotions observées ( le gorille content avec sa peluche, le crocodile surpris, le lion fier, l'éléphant apeuré)

VENDREDI:Lecture du livre « Le livre de Petit Ours » .L'enseignant dit : «  Vous avez appris à vous dessiner, c'est encore difficile mais vous allez continuer à dessiner de mieux en mieux, j'en suis sûr(e) parce que tout le monde est capable de le faire» .Lecture du cahier de liaison.

 

 

ATELIERS 2:

PROGRAMMES 2015 :

Les échanges sur les différentes représentations d'un même objet enrichissent les pratiques et aident à dépasser les stéréotypes.

TEMPS:

 

45 mn

 

et après la sieste, selon les élèves.

ACTIVITES:

1 Fabriquer son pochoir à son image (IM visuelle/ verbale)

2 Jouer à la roue du dessin du bonhomme(IM logico-maths)

 

COMPETENCES:

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques) )Pratiquer le dessin pour représenter ou illustrer, en étant fidèle au réel ou à un modèle, ou en inventant.

 

ORGANISATION:

atelier 1 avec enseignant

atelier 2 avec l'atsem

atelier 3 en autonomie

 

 

 

 

 

 

ATELIER 1 «  Je fabrique mon pochoir en me dessinant »

Support: feuille bristol ou carton + feuille pour tester son pochoir

Matériel: consignes dessin du bonhomme à ranger+ crayon + gouaches+ éponges (pour utiliser le pochoir fini)

Consignes:

Etape 1 : «  Pour fabriquer ton pochoir comme Banksy, je te propose de te dessiner, voici les consignes, nous les rangeons ensemble»

La manipulation et l'observation des consignes pour le dessin du bonhomme se fait collectivement.

Etape 2 : « Maintenant, tu peux essayer de faire ton dessin»

L'enseignant accompagne les enfants du groupe individuellement.

Etape 3 :  « Je vais découper ton pochoir et tu pourras l'utiliser»

L'enseignant découpe le bonhomme en donnant de l'épaisseur aux traits afin de pouvoir obtenir un pochoir de même nature que celui qu'il possédait et qu'il sait utiliser, c'est à dire un bonhomme à remplir avec la peinture.L'enfant peut faire des essais.

ATELIER 2 «  Je dessine un bonhomme en jouant au jeu de la roue »

Support: feuille A4

Matériel: roue avec flèche tournante+ crayon

Consigne :«  Chacun son tour, vous tournez la roue et vous dessinez la partie du corps qui est indiquée, il faut faire un bonhomme»

L'adulte veille à ce que les parties du corps soient réunies et non pas disséminées sur la feuille.Dans un premier temps, tout le monde dessine ce qui est indiqué par la flèche puis on peut imaginer un jeu où chacun dessine la partie qu'il a obtenu en faisant tourner la flèche, le premier qui a fait un bonhomme complet a gagné (c'est certainement plus long et plus difficile)

 

 

 

RANGEMENT/SORTIE

SIESTE

REPRISE ATELIERS SELON LES ELEVES

REGROUPEMENT 3

PROGRAMMES 2015 :

 

TEMPS:

 

10 mn

ACTIVITE:

choisir une œuvre figurative de Banksy pour son porte-vue

COMPETENCE:

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques)Décrire une image et exprimer son ressenti ou sa compréhension en utilisant un vocabulaire adapté

ORGANISATION:

collective

Observation et choix à mettre dans son porte-vue parmi les œuvres qui ont été vues au musée du Mardi.

RANGEMENT/SORTIE

BILAN QUOTIDIEN:

OBSERVATIONS:

DIFFICULTES RENCONTREES:

SOLUTIONS ENVISAGEES:

SATISFACTIONS:

 

ORGANIGRAMME :

 

Le livre de Petit Ours semaine 13(2016-2017)

Commenter cet article

Karine k2 23/11/2016 17:20

Bien sûr !
Se cacher !
Je vais leur proposer d exposer oû ils veulent dans la classe pour surprendre .

Est ce q je peux rajouter ton idée dans l atelier 1 stp?

isa 23/11/2016 17:59

oui bien-sûr !

Monique HD 23/11/2016 16:43

Bonjour ISA,
pour le calendrier de l'avent nous n'avons que 12 jours de classe et au moins 26 à 30 élèves dans les classes ... qui n'aura pas son petit chocolat ??? même avec les week end cela ne fait que 4 jours de plus

isa 23/11/2016 17:01

Personnellement, j'ai toujours mis deux ou trois sacs par jour et non pas un seul.

karine k2 23/11/2016 16:41

Isa.
Sais-tu pourquoi Bansky utilise t-il des pochoirs stp?
Pour transférer son travail d'atelier sur les murs urbains?
Pour le refaire plusieurs fois à l'identique?

Jeme pose la question pour mes gs. Les ms adhèrent au pochoir;
Pour les gs, ils accrochent moins malgré les pochoirs de Keith haring. Ce matin, j'ai proposé de faire une composition murale collective pour relancer leur intérêt.

Merci

isa 23/11/2016 16:53

Concernant tes gs, peut-être devrais-tu jouer sur ce côté mystérieux et leur proposer des endroits ou des modes de travail insolites pour faire leur peinture ( avec pulvérisateur ça ressemble à la bombe utilisée par les graffeurs comme Banksy, peindre au sol plutôt que debout, peindre cachés, faire le pochoir le plus vite possible pour s'exercer à ne pas être vu....) ?

isa 23/11/2016 16:48

Banksy entretient le mystère et personne ne l'a jamais vu, la technique du pochoir permet une préparation en amont pour n'avoir plus qu'à transférer sur le mur choisi. Voici des explications à lire qui montrent tout le talent et toute l'audace de cet artiste hors norme http://www.banksy-art.com/art-banksy.html

virginie la bretonne 23/11/2016 15:04

J ai une petite question concernant l atelier Je finis l oeuvre de Banksy. Chaque enfant a l oeuvre reproduite ou ils travaillent sur une oeuvre collective? Merci Isa

isa 23/11/2016 15:34

C'est un travail individuel Virginie.

chounette41 23/11/2016 14:45

excuse moi Isa, dans ta préparation tu parles de pochoir "comme Banksy" (atelier 1 des ateliers n°2). Ce ne serait pas comme Laurent Moreau ??? ou ai-je raté une étape ????

chounette41 23/11/2016 21:14

merci pour l'explication ...je ne mettais pas assez penchée sur Bansky !

isa 23/11/2016 15:36

Oui c'est bien Banksy, l'enseignant aura eu l'occasion lors de la présentation des oeuvres de Banksy d'expliquer qu'il s'agit d'un artiste qui fabriquait ses pochoirs à partir de ses dessins, exactement comme je propose de faire.