fiche 15 Orientation " les cartes prénoms"

Publié le par isa

  AGIR DANS LE MONDE


 fiche n°15        ORIENTATION      


                                    
 
COMPETENCE: Se déplacer dans des environnements proches.

ACTIVITE: parcours d’orientation

OBJECTIF DE LA SEANCE: retrouver les objets que l’on a déposés juste avant.


MATERIEL:
cartes prénom de chaque élève.



DEROULEMENT:
 
La séance se déroule dans la salle de jeux puis dans la cour de récréation.

L’enseignant propose aux élèves munis de leur carte prénom d’aller la poser à un endroit dans la salle puis de revenir à leur place de départ. Au signal, ils doivent ensuite retrouver leur propre carte sans se tromper.

Cet exercice est proposé plusieurs fois, il est demandé aux élèves de changer de place à chaque jeu.

L’enseignant emmène ensuite les élèves dans la cour de récréation et recommence le jeu avec les élèves et leur carte-prénom.

Puis ayant compris le principe, une difficulté est ajoutée au dispositif.

Chaque élève part donc déposer sa carte dans un endroit de la cour, l’enseignant leur demande de bien mémoriser le lieu, puis aidé de l’ATSEM, il forme des binômes, un élève explique à l’autre élève où se trouve sa carte, celui-ci va la chercher seul puis la réciproque s’ensuit.

 


DUREE:
activité 20/25 mn, vérification des cartes et explications des règles 5 /10 mn.

 


COMMENTAIRES /CONSEILS:

 

-          3 ou 4 séances peuvent être envisagées de façon à ce que les élèves aient le temps de comprendre le repèrage.

-          A la première séance, lors des binômes, c’est un peu la pagaille, il faut envisager de mettre des bracelets de couleurs à un des deux enfants du binôme pour savoir qui est parti en premier, ensuite, il faut faire la vérification des cartes dés leur arrivée. L’enseignant peut noter rapidement les binômes car certains élèves ne se souviennent plus avec qui ils sont. En bref, il faut une très bonne organisation, au fur et à mesure des jeux, les élèves deviennent de plus en plus autonomes.

-          La difficulté du binôme est aussi la maîtrise du langage et la capacité à donner des indications spatiales : c’est un point à reprendre collectivement , une aide collective peut être envisagée pour des élèves particulièrement en difficulté, néanmoins le groupe trouve la phrase, l’élève la répète.

 


PAS DE SCHEMA NI DE FICHE D’EVALUATION POUR CETTE FICHE.
 

 

 

Publié dans fiches EPS 2007-2008

Commenter cet article

Chrisitne Fristot 28/04/2008 16:17

Tout d'abord un trés grand merci pour tous vos conseils éclairés. Je souhaiterai connaître votre point de vue concernant le "goûter". Nous sommes actuellement en pleine réflextion concernant la place et la forme que peut prendre la collation à l'école maternelle dans le cadre d'une éducation au goût et à une bonne hygiène alimentaire (un des axes de notre nouveau projet d'école). Comment avez vous intégré ou non cet aspect dans la pratique de votre classe ?
Merci encore pour votre blog que je viens juste de découvrir.

isa 28/04/2008 17:20



Christine,


J’ai dû déjà en parler dans mon blog, mais je veux bien vous redonner mon point de vue.


Pendant des années, j’ai organisé la collation dés l’arrivée des élèves pour pallier aux éventuels petits-déjeuners oubliés, je savais
que la collation du milieu de matinée était un apport de graisse et de sucre non justifié, de plus , les élèves mangeaient moins bien le midi alors que le menu était bien plus équilibré que
cette fameuse collation. Donc mon organisation était la suivante : une table de collation était installée pendant l’accueil , les élèves y allaient comme ils le souhaitaient et buvaient du
lait avec des petits gâteaux ou non. J’avais une faible participation . Et puis il y a eu la campagne sur l’obésité infantile, et je me suis interrogée sur l’attitude à avoir. D’un côté, il
fallait éviter le sucre et même les laitages, de l’autre , il fallait éduquer à la bonne alimentation. J’ai tranché pour un travail ponctuel à faire dans le cadre de la semaine du goût par
exemple, et j’ai abandonné la collation. J’ai expliqué aux parents mon choix au cours de la réunion de rentrée et je leur ai conseillé de veiller à ne pas oublier le petit-déjeuner du matin.
Leurs réactions ont été très favorables . Je dois avouer que j’ai toujours trouvé que cette collation nous faisait perdre un temps important (sauf dans le cas d’un projet de classe mené sur une
période donnée). Dans ce cas, il y a effectivement un travail riche à mettre en place , d’autant plus que les élèves sont très volubiles concernant la nourriture.


Je ne vous aide pas beaucoup dans ma réponse. Peut-être y –aura-t-il des lecteurs qui mènent ce projet et qui auront le souhait de
vous le faire partager ?


Merci pour votre intérêt.


isa